Où il est question d’arts, de littératures, de théâtre... Et d’eux.

  • 2014 - Atlantique Jazz Festival

  • ×fermer

    2014 - Atlantique Jazz Festival

    Du 14 au 19 octobre, c’est l’Atlantique Jazz Festival à Brest, organisé par l’irréprochable et incontournable association Penn Ar Jazz. Un festival hétérogène, curieux et défricheur qui ne risque pas de laisser vos oreilles se reposer sur leurs acquis : jazz, musiques improvisées, recherches sonores, culture rock, musiques du monde et électro sont au rendez-vous.

    Oufipo à décidé de "couvrir" l’événement et de vous le faire vivre au jour le jour. Chaque midi, retrouvez une chronique tournée au cœur du festival.

    1 - Les rencontres improvisées de l’ARCH

    Du 14 au 19 octobre, c’est l’Atlantique Jazz Festival à Brest, organisé par l’irréprochable et incontournable association Penn Ar Jazz. Un festival hétérogène, curieux et défricheur qui ne risque pas de laisser vos oreilles se reposer sur leurs acquis : jazz, musiques improvisées, recherches sonores, culture rock, musiques du monde et électro sont au rendez-vous.

    Oufipo à décidé de "couvrir" l’événement et de vous le faire vivre au jour le jour. Chaque midi, retrouvez une chronique tournée au cœur du festival.

    2 - L’illusion Ibrahim Maalouf

    Du 14 au 19 octobre, c’est l’Atlantique Jazz Festival à Brest, organisé par l’irréprochable et incontournable association Penn Ar Jazz. Un festival hétérogène, curieux et défricheur qui ne risque pas de laisser vos oreilles se reposer sur leurs acquis : jazz, musiques improvisées, recherches sonores, culture rock, musiques du monde et électro sont au rendez-vous.

    Oufipo à décidé de "couvrir" l’événement et de vous le faire vivre au jour le jour. Chaque midi, retrouvez une chronique tournée au cœur du festival.

    3 - La soupe du festival

    Du 14 au 19 octobre, c’est l’Atlantique Jazz Festival à Brest, organisé par l’irréprochable et incontournable association Penn Ar Jazz. Un festival hétérogène, curieux et défricheur qui ne risque pas de laisser vos oreilles se reposer sur leurs acquis : jazz, musiques improvisées, recherches sonores, culture rock, musiques du monde et électro sont au rendez-vous.

    Oufipo à décidé de "couvrir" l’événement et de vous le faire vivre au jour le jour. Chaque midi, retrouvez une chronique tournée au cœur du festival.

    4 - Le stand up de Sax Machine

    Du 14 au 19 octobre, c’est l’Atlantique Jazz Festival à Brest, organisé par l’irréprochable et incontournable association Penn Ar Jazz. Un festival hétérogène, curieux et défricheur qui ne risque pas de laisser vos oreilles se reposer sur leurs acquis : jazz, musiques improvisées, recherches sonores, culture rock, musiques du monde et électro sont au rendez-vous.

    Oufipo à décidé de "couvrir" l’événement et de vous le faire vivre au jour le jour. Chaque midi, retrouvez une chronique tournée au cœur du festival.

    5 - Hommage à Malala par Anthony Joseph

  • 2014 - Festival Grande Marée

  • ×fermer

    2014 - Festival Grande Marée

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    1 - Lénaïc Eberlin

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    2- Luigi Rignanèse

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    3- Nolwenn Champagne, présidente de l’ADAO

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    4- Nolwenn et les conteurs

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    5- Jeanine Qannari

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    6- Fiona Macleod

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    7- Olivier Villanove

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    8- Jean-Marc Massie

    Anouk Edmont et Pauline Lepoutre

    Du 22 novembre au 5 décembre, c’est le Festival Grande Marée à Brest, un festival de contes et de récits organisé par l’ADAO (Association pour le développement des arts de l’oralité). Parole engagée, amusante, gourmande, collectée, imaginée, héritée ou transmise : la parole mise à l’honneur. Oufipo a décidé d’aller voir ce qu’il en est de ces conteurs qui nous proposent un regard mouvementé sur le monde. Retrouvez chaque jour du festival, une nouvelle chronique !

    9- Le P.-V de Jean-Marc Massie

  • 2015 - Le 15e festival du Goéland Masqué

  • ×fermer

    2015 - Le 15e festival du Goéland Masqué

    Du 21 au 25 mai 2015, le Festival International du Goéland Masqué de Penmarc’h fête ses 15ans ! Un week-end exceptionnel pour plonger dans l’univers du "Noir", sous toutes ses formes (Romans, BD...). Au programme : rencontres avec de prestigieux auteurs, Jeux littéraires, dédicaces, lectures en extérieure, débats et spectacles de marionnettes... Le tout dans l’ambiance et la chaleur inimitable concoctée avec amour par les bénévoles du Goéland Masqué au cœur du pays Bigouden.

    Oufipo est sur place pour vous faire vivre cet événement en direct.









    1 - Sam Millar

    Du 21 au 25 mai 2015, le Festival International du Goéland Masqué de Penmarc’h fête ses 15ans ! Un week-end exceptionnel pour plonger dans l’univers du "Noir", sous toutes ses formes (Romans, BD...). Au programme : rencontres avec de prestigieux auteurs, Jeux littéraires, dédicaces, lectures en extérieure, débats et spectacles de marionnettes... Le tout dans l’ambiance et la chaleur inimitable concoctée avec amour par les bénévoles du Goéland Masqué au cœur du pays Bigouden.

    Oufipo est sur place pour vous faire vivre cet événement en direct.









    2 - L’hymne des JOLIMAGO

    Du 21 au 25 mai 2015, le Festival International du Goéland Masqué de Penmarc’h fête ses 15ans ! Un week-end exceptionnel pour plonger dans l’univers du "Noir", sous toutes ses formes (Romans, BD...). Au programme : rencontres avec de prestigieux auteurs, Jeux littéraires, dédicaces, lectures en extérieure, débats et spectacles de marionnettes... Le tout dans l’ambiance et la chaleur inimitable concoctée avec amour par les bénévoles du Goéland Masqué au cœur du pays Bigouden.

    Oufipo est sur place pour vous faire vivre cet événement en direct.









    3 - Les JOLIMAGO

    Du 21 au 25 mai 2015, le Festival International du Goéland Masqué de Penmarc’h fête ses 15ans ! Un week-end exceptionnel pour plonger dans l’univers du "Noir", sous toutes ses formes (Romans, BD...). Au programme : rencontres avec de prestigieux auteurs, Jeux littéraires, dédicaces, lectures en extérieure, débats et spectacles de marionnettes... Le tout dans l’ambiance et la chaleur inimitable concoctée avec amour par les bénévoles du Goéland Masqué au cœur du pays Bigouden.

    Oufipo est sur place pour vous faire vivre cet événement en direct.









    4 - Nicolas Mathieu

    Du 21 au 25 mai 2015, le Festival International du Goéland Masqué de Penmarc’h fête ses 15ans ! Un week-end exceptionnel pour plonger dans l’univers du "Noir", sous toutes ses formes (Romans, BD...). Au programme : rencontres avec de prestigieux auteurs, Jeux littéraires, dédicaces, lectures en extérieure, débats et spectacles de marionnettes... Le tout dans l’ambiance et la chaleur inimitable concoctée avec amour par les bénévoles du Goéland Masqué au cœur du pays Bigouden.

    Oufipo est sur place pour vous faire vivre cet événement en direct.









    5 - Ian Manook

    Du 21 au 25 mai 2015, le Festival International du Goéland Masqué de Penmarc’h fête ses 15ans ! Un week-end exceptionnel pour plonger dans l’univers du "Noir", sous toutes ses formes (Romans, BD...). Au programme : rencontres avec de prestigieux auteurs, Jeux littéraires, dédicaces, lectures en extérieure, débats et spectacles de marionnettes... Le tout dans l’ambiance et la chaleur inimitable concoctée avec amour par les bénévoles du Goéland Masqué au cœur du pays Bigouden.

    Oufipo est sur place pour vous faire vivre cet événement en direct.









    6 - Roger Martin

    Du 21 au 25 mai 2015, le Festival International du Goéland Masqué de Penmarc’h fête ses 15ans ! Un week-end exceptionnel pour plonger dans l’univers du "Noir", sous toutes ses formes (Romans, BD...). Au programme : rencontres avec de prestigieux auteurs, Jeux littéraires, dédicaces, lectures en extérieure, débats et spectacles de marionnettes... Le tout dans l’ambiance et la chaleur inimitable concoctée avec amour par les bénévoles du Goéland Masqué au cœur du pays Bigouden.

    Oufipo est sur place pour vous faire vivre cet événement en direct.









    7 - Graham Hurley et Martyn Waites

    Du 21 au 25 mai 2015, le Festival International du Goéland Masqué de Penmarc’h fête ses 15ans ! Un week-end exceptionnel pour plonger dans l’univers du "Noir", sous toutes ses formes (Romans, BD...). Au programme : rencontres avec de prestigieux auteurs, Jeux littéraires, dédicaces, lectures en extérieure, débats et spectacles de marionnettes... Le tout dans l’ambiance et la chaleur inimitable concoctée avec amour par les bénévoles du Goéland Masqué au cœur du pays Bigouden.

    Oufipo est sur place pour vous faire vivre cet événement en direct.









    8 - William McIlvanney

  • Abou Lagraa : La circoncision et la danse

    13 min 19
  • ×fermer

    Abou Lagraa : La circoncision et la danse

    13 min 19 – 2010

    Le Quartz, 5 octobre 2010, Nya. Le chorégraphe franco-algérien évoque l’étincelle des débuts.


  • Alain Mabanckou et la radio

    22 min 58
  • ×fermer

    Alain Mabanckou et la radio

    22 min 58 – 2010

    Pointe-Noire, capitale économique du Congo dans les années 1970. Dans Demain j’aurai vingt ans (Gallimard, 2010), un garçon de dix ans est à l’écoute.


  • Alain Veinstein : Nychtéméral

    1 h 30 min
  • ×fermer

    Alain Veinstein : Nychtéméral

    1 h 30 mn - 2011

    L’homme des Nuits magnétiques, de Surpris par la nuit et Du jour au lendemain sur France Culture. L’écrivain du très beau Radio sauvage paru au Seuil en 2010. Celui qui se livra à une sorte d’introspection un dimanche 5 décembre 2010 en clôture du huitième festival Longueur d’ondes (Brest, 2-5 décembre 2010).


  • Alexandre Pierrepont

    6 min 58
  • ×fermer

    Alexandre Pierrepont

    6 min 58 - 2013

    Alexandre Pierrepont aurait aimé être un pirate. Dommage, il n’est qu’ethnologue, sociologue et spécialiste du jazz américain. Un P.-V. qui s’annonce érudit...


  • Alexandre Pierrepont : Chicago Jazz

    30 min 12
  • ×fermer

    Alexandre Pierrepont : Chicago Jazz

    30 min 12 - 2013

    Alexandre Pierrepont est ethnologue, sociologue et passionné de jazz. Il a donné, dans le cadre de l’Atlantique Jazz Festival 2013, un cycle de conférence sur le jazz de Chicago, ville qu’il connaît bien puisqu’il y effectue de fréquents séjours.
    Oufipo a profité de son passage à Brest, le 19 octobre 2013, pour l’interroger sur l’histoire et l’actualité du jazz made in Chicago.


  • Alexandre Pierrepont : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’AACM sans jamais avoir osé le demander.

    56 min 22
  • ×fermer

    Alexandre Pierrepont : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’AACM sans jamais avoir osé le demander.

    56 min 22 - 2013

    L’AACM, l’Association for the Advancement of Creative Musicians, est une association basée à Chicago, visant à rassembler des musiciens, essentiellement de free jazz et de jazz expérimental, et à les encourager à explorer de nouvelles dimensions musicales.
    À l’occasion de l’Atlantique Jazz Festival, Alexandre Pierrepont, ethnologue spécialiste du jazz, a donné le 19 octobre 2013 une conférence sur l’AACM au Centre d’art contemporain Passerelle.

    1

    56 min 22 - 2013

    L’AACM, l’Association for the Advancement of Creative Musicians, est une association basée à Chicago, visant à rassembler des musiciens, essentiellement de free jazz et de jazz expérimental, et à les encourager à explorer de nouvelles dimensions musicales.
    À l’occasion de l’Atlantique Jazz Festival, Alexandre Pierrepont, ethnologue spécialiste du jazz, a donné le 19 octobre 2013 une conférence sur l’AACM au Centre d’art contemporain Passerelle.

    2

    56 min 22 - 2013

    L’AACM, l’Association for the Advancement of Creative Musicians, est une association basée à Chicago, visant à rassembler des musiciens, essentiellement de free jazz et de jazz expérimental, et à les encourager à explorer de nouvelles dimensions musicales.
    À l’occasion de l’Atlantique Jazz Festival, Alexandre Pierrepont, ethnologue spécialiste du jazz, a donné le 19 octobre 2013 une conférence sur l’AACM au Centre d’art contemporain Passerelle.

    3

  • Angélique Ionatos / Hasna El Becharia / Katerina Fotinaki

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Angélique Ionatos / Hasna El Becharia / Katerina Fotinaki

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Trois chanteuses.
    Trois guitaristes hors pair.
    Et trois femmes bien sûr.

    Elles étaient au Quartz à Brest dans le cadre du festival No Border le 13 décembre 2012. L’une est algérienne et les deux autres sont grecques. Toutes trois habitent et vivent de leur musique en France.

    Angélique Ionatos a fui la dictature des colonels en 1969, Hasna El Becharia a fui une société lui interdisant de jouer du guembri et Katerina Fotinaki a fui la crise économique qui paralyse le monde musical en Grèce.

    Trois voix.
    Trois engagements indispensables.
    Et trois femmes simples à la force tranquille.

    1 - Angélique Ionatos

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Trois chanteuses.
    Trois guitaristes hors pair.
    Et trois femmes bien sûr.

    Elles étaient au Quartz à Brest dans le cadre du festival No Border le 13 décembre 2012. L’une est algérienne et les deux autres sont grecques. Toutes trois habitent et vivent de leur musique en France.

    Angélique Ionatos a fui la dictature des colonels en 1969, Hasna El Becharia a fui une société lui interdisant de jouer du guembri et Katerina Fotinaki a fui la crise économique qui paralyse le monde musical en Grèce.

    Trois voix.
    Trois engagements indispensables.
    Et trois femmes simples à la force tranquille.

    2 - Hasna El Becharia

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Trois chanteuses.
    Trois guitaristes hors pair.
    Et trois femmes bien sûr.

    Elles étaient au Quartz à Brest dans le cadre du festival No Border le 13 décembre 2012. L’une est algérienne et les deux autres sont grecques. Toutes trois habitent et vivent de leur musique en France.

    Angélique Ionatos a fui la dictature des colonels en 1969, Hasna El Becharia a fui une société lui interdisant de jouer du guembri et Katerina Fotinaki a fui la crise économique qui paralyse le monde musical en Grèce.

    Trois voix.
    Trois engagements indispensables.
    Et trois femmes simples à la force tranquille.

    3 - Katerina Fotinaki

  • Anne Mœglin-Delcroix : Se livrer... tout un art

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Anne Mœglin-Delcroix : Se livrer... tout un art

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Anne Mœglin-Delcroix, académiquement parlant, est l’image de la réussite : ancienne élève de l’École Normale Supérieure puis enseignante renommée à la Sorbonne, elle eut aussi la chance de travailler à la Bibliothèque Nationale de France. Intellectuellement parlant, c’est une humaniste qui parle, pense, doute, analyse et nourrit sans cesse sa réflexion sur l’art contemporain, tentant de faire le pont entre l’ébullition novatrice des années 1960 et 1970 et l’art tel qu’il nous est présenté aujourd’hui.

    Humainement, c’est une femme qui cherche un sens à son existence, tentant de créer du lien, de transmettre, toujours avec une certaine humilité, parfois faisant preuve d’une étonnante spontanéité.

    Tandis que la philosophe et son intervieweuse, l’artiste Marie-Michèle Lucas, cheminent en corps et en mots dans la ville de Brest, les tensions peu à peu se libèrent, la pensée circule librement, jusqu’à ce que le soleil éclaire les dernières paroles échangées, sur la banquette du Cap Horn à quelques minutes du départ.

    1 - Au sujet des livres réalisés par les artistes depuis 1950

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Anne Mœglin-Delcroix, académiquement parlant, est l’image de la réussite : ancienne élève de l’École Normale Supérieure puis enseignante renommée à la Sorbonne, elle eut aussi la chance de travailler à la Bibliothèque Nationale de France. Intellectuellement parlant, c’est une humaniste qui parle, pense, doute, analyse et nourrit sans cesse sa réflexion sur l’art contemporain, tentant de faire le pont entre l’ébullition novatrice des années 1960 et 1970 et l’art tel qu’il nous est présenté aujourd’hui.

    Humainement, c’est une femme qui cherche un sens à son existence, tentant de créer du lien, de transmettre, toujours avec une certaine humilité, parfois faisant preuve d’une étonnante spontanéité.

    Tandis que la philosophe et son intervieweuse, l’artiste Marie-Michèle Lucas, cheminent en corps et en mots dans la ville de Brest, les tensions peu à peu se libèrent, la pensée circule librement, jusqu’à ce que le soleil éclaire les dernières paroles échangées, sur la banquette du Cap Horn à quelques minutes du départ.

    2 - L’art contemporain avec ses points d’interrogation

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Anne Mœglin-Delcroix, académiquement parlant, est l’image de la réussite : ancienne élève de l’École Normale Supérieure puis enseignante renommée à la Sorbonne, elle eut aussi la chance de travailler à la Bibliothèque Nationale de France. Intellectuellement parlant, c’est une humaniste qui parle, pense, doute, analyse et nourrit sans cesse sa réflexion sur l’art contemporain, tentant de faire le pont entre l’ébullition novatrice des années 1960 et 1970 et l’art tel qu’il nous est présenté aujourd’hui.

    Humainement, c’est une femme qui cherche un sens à son existence, tentant de créer du lien, de transmettre, toujours avec une certaine humilité, parfois faisant preuve d’une étonnante spontanéité.

    Tandis que la philosophe et son intervieweuse, l’artiste Marie-Michèle Lucas, cheminent en corps et en mots dans la ville de Brest, les tensions peu à peu se libèrent, la pensée circule librement, jusqu’à ce que le soleil éclaire les dernières paroles échangées, sur la banquette du Cap Horn à quelques minutes du départ.

    3 - Une vie en proximité d’artistes

  • Anne Mœglin-Delcroix : Le livre d’artiste

    1 h 06 min
  • ×fermer

    Anne Mœglin-Delcroix : Le livre d’artiste

    1 h 06 min - 2012

    Anne Mœglin-Delcroix, ancienne élève de l’École Normale Supérieure et docteur d’État en lettres, était, jusqu’en 2011, professeur à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne où elle dirigeait le Centre d’Esthétique et de Philosophie de l’Art. Spécialiste de l’art contemporain, elle a été chargée pendant quinze ans (1979 à 1994) de la collection des livres d’artistes à la Bibliothèque Nationale de France. Le mardi 13 mars 2012, c’est à la bibliothèque d’étude de Brest qu’elle fait le point sur l’état de ses recherches : elle évoque le livre comme un médium universel, capable de créer du lien entre le travail de différents artistes alors que, depuis les années 1960 et 1970, l’art éclate sous d’innombrables formes. Lorsque le livre fait mouche, internet se recouche...


  • Antonin Peretjatko

    2 min 32
  • ×fermer

    Antonin Peretjatko

    2 min 32 - 2013

    Le réalisateur de La fille du 14 juillet mené à la baguette par les questions saugrenues du P.-V.

    Action !


  • Antonin Peretjatko : Le cinéma comme feu d’artifice

    1 h 01
  • ×fermer

    Antonin Peretjatko : Le cinéma comme feu d’artifice

    1 h 01 - 2013

    La réalisation d’un premier long métrage (La fille du 14 juillet), sa présentation à Cannes… Antonin Peretjatko n’a pourtant pas le melon. Le réalisateur, originaire de Brest, et primé au Festival européen du film court de cette même ville en 2004, évoque avec des mots simples son bébé cinématographique. Garanti sans strass, sans paillette et surtout, sans coupure au montage.


  • Bamchade Pourvali : Chris Marker l’indélébile

    36 min 45
  • ×fermer

    Bamchade Pourvali : Chris Marker l’indélébile

    36 min 45 - 2013

    Bamchade Pourvali est critique de cinéma, auteur d’une récente thèse sur l’essai filmé et de nombreux livres sur Chris Marker, Jean-Luc Godard ou Wong Kar-Wai. Il intervenait le 13 octobre 2013 au cinéma Le Bretagne à Saint-Renan dans le cadre d’une journée autour de l’œuvre de Chris Marker. Bamchade Pourvali revient sur la vie du cinéaste, parlant tour à tour de son rapport à la politique, des thèmes marquants de sa filmographie et de ses collaborations avec des artistes qui ont influencé son œuvre.


  • Bartabas : L’homme et la bête

    17 min 17
  • ×fermer

    Bartabas : L’homme et la bête

    17 min 17 - 2013

    "Je compte quitter prochainement cette ville-ci pour aller trafiquer dans l’inconnu. (...) Je vais acheter un cheval et m’en aller..." Arthur Rimbaud

    Écuyer, cavalier, metteur en scène, fondateur de l’Académie du spectacle équestre de Versailles et surtout créateur du Théâtre équestre Zingaro, Bartabas a parcouru sa vie à dos de cheval.

    À l’occasion de sa venue à la librairie Dialogues, le 13 février 2013, pour la promotion de son Manifeste pour la vie d’artiste (Autrement, 2012), Oufipo a osé approcher ce centaure des temps modernes pour enquêter sur ce qu’il pense au plus profond de lui-même de ses bêtes bien-aimées. Une tentative tombée à l’eau ou pas tout à fait ? Jugez vous-mêmes !


  • Benjamin Deroche

    2 min 53
  • ×fermer

    Benjamin Deroche

    2 min 53 - 2014

    Verbaliser un photographe, c’est un peu comme lui demander de s’installer dans un photomaton. Alors on met la pièce, on se recoiffe, on règle la hauteur du siège et c’est parti !


  • Benjamin Deroche : Traces et contemplations

    17 min 10
  • ×fermer

    Benjamin Deroche : Traces et contemplations

    17 min 10 - 2014

    Benjamin Deroche est photographe. À côté d’une production de commande (publicité, reportage, etc.), qui lui permet de vivre de la photographie, il développe un travail de création, raison principale, selon lui, de sa passion photographique. "Un espace de création" comme il le dit, dans lequel il explore pas à pas une photographie de la contemplation, dans laquelle l’homme est absent physiquement, mais présent de par les traces qu’il laisse.

    Guidé par la phrase de Gilles Deleuze : "Toute chose se réjouit d’elle-même, parce qu’elle contemple l’autre", Benjamin Deroche mêle photographie de paysage et installation, créant une tension entre objet et paysage pour questionner de manière sensible cette notion de contemplation.

    Le Centre Atlantique de la Photographie expose ce réjouissant travail dans la galerie du Quartz, sous le titre "Un soupçon de réalité", du 13 juin au 4 juillet 2014.


  • Bernard Lortat-Jacob : La modalité, un angle philosophique

    36 min 10
  • ×fermer

    Bernard Lortat-Jacob : La modalité, un angle philosophique

    36 min 10 – 2011

    Dans le cadre du festival No Border qui avait lieu du 17 au 19 Novembre au Quartz et au Vauban, différents tables rondes se sont tenues sur le sujet de la musique modale, musique que l’on retrouve en Orient mais également dans une partie du registre traditionnel Breton. Le jeudi 17, Bernard Lortat-Jacob, ethnomusicologue au CNRS a ouvert la séance à travers le thème : "La modalité, un angle philosophique - l’oreille culturelle" . Il s’agissait lors de ces débats de réfléchir sur la possibilité d’un pont entre répertoire musical oriental et occidental.


  • Bertrand Belin / Michel Cloup / Philippe Poirier : Le rock sans rôle

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Bertrand Belin / Michel Cloup / Philippe Poirier : Le rock sans rôle

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Peut-on rocker lorsque l’on chante en français et que l’on porte, qui plus est, un nom des plus français ? Si Jean-Philippe Smet, Claude Moine et Hervé Forneri n’avaient pas choisi un nom de scène absurde, cela aurait-il changé leur musique ? Auraient-ils été programmés à la Carène ?

    Quoiqu’il en soit Michel Cloup, Philippe Poirier et Bertrand Belin étaient, eux, au programme de la SMAC brestoise en février et mars 2012. L’occasion de réaliser un portrait croisé et très personnel de trois artistes lancés chacun parallèlement dans une carrière solo à la découverte de "leur" face cachée du rock français, après diverses expériences de groupe (Stompin’ Crawfish pour Belin, Diabologum pour Cloup et Kat Onoma pour Poirier).

    Bertrand Belin

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Peut-on rocker lorsque l’on chante en français et que l’on porte, qui plus est, un nom des plus français ? Si Jean-Philippe Smet, Claude Moine et Hervé Forneri n’avaient pas choisi un nom de scène absurde, cela aurait-il changé leur musique ? Auraient-ils été programmés à la Carène ?

    Quoiqu’il en soit Michel Cloup, Philippe Poirier et Bertrand Belin étaient, eux, au programme de la SMAC brestoise en février et mars 2012. L’occasion de réaliser un portrait croisé et très personnel de trois artistes lancés chacun parallèlement dans une carrière solo à la découverte de "leur" face cachée du rock français, après diverses expériences de groupe (Stompin’ Crawfish pour Belin, Diabologum pour Cloup et Kat Onoma pour Poirier).

    Michel Cloup

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Peut-on rocker lorsque l’on chante en français et que l’on porte, qui plus est, un nom des plus français ? Si Jean-Philippe Smet, Claude Moine et Hervé Forneri n’avaient pas choisi un nom de scène absurde, cela aurait-il changé leur musique ? Auraient-ils été programmés à la Carène ?

    Quoiqu’il en soit Michel Cloup, Philippe Poirier et Bertrand Belin étaient, eux, au programme de la SMAC brestoise en février et mars 2012. L’occasion de réaliser un portrait croisé et très personnel de trois artistes lancés chacun parallèlement dans une carrière solo à la découverte de "leur" face cachée du rock français, après diverses expériences de groupe (Stompin’ Crawfish pour Belin, Diabologum pour Cloup et Kat Onoma pour Poirier).

    Philippe Poirier

  • Bertrand Desprez : La photographie est-elle un art du visible ?

    23 min 39
  • ×fermer

    Bertrand Desprez : La photographie est-elle un art du visible ?

    23 min 39 - 2012

    La photographie n’a pas toujours besoin de la théâtralité, du mouvement. Elle peut se nourrir de la sensibilité, de la fragilité, de la recherche de sens. Elle peut montrer beaucoup sans être bavarde ni narrative.

    Des portraits de jazzmen aux essais photographiques à dimension poétique et philosophique, le parcours photographique de Bertrand Desprez est marqué par les questionnements sur l’équilibre fragile de l’existence et les frontières entre le visible et l’invisible. L’image est-elle dans la capture du mouvement ou dans la traduction de l’immobilité ?

    Membre de l’agence Vu’, collaborateur de presse (Libération, Équipe magazine, Géo), et auteur de plusieurs ouvrages (dont Pour quelques étoiles paru aux éditions Actes Sud en 1997), Bertrand Desprez s’entretient avec Guy Bourreau du Centre Atlantique de la Photographie à l’occasion de sa venue pour la Photo-lecture du 13 juin 2012 à la librairie Dialogues.


  • Blandine Masson

    3 min 40
  • ×fermer

    Blandine Masson

    3 min 40 - 2010

    Directrice de la fiction à France Culture. Réalisatrice. Femme de théâtre. Soutien du festival Longueur d’ondes depuis ses débuts. Un procès-verbal aux allures de dramatique radiophonique.


  • Bob Verschueren : la démocratie des branches

    7 min
  • ×fermer

    Bob Verschueren : la démocratie des branches

    7 min - 2013

    Romain Cayla s’est rendu pour Oufipo, le temps d’une journée, sur le chantier de Bob Verschueren au château de Trévarez pour saisir le moment précieux et fragile où au plus près de la matière, l’artiste donne forme à l’œuvre qu’il a imaginée.

    Entouré de bénévoles venus l’aider, il se laisse guider par la matière, ajuste, dirige, échange et réfléchit. Une exposition à découvrir du 16 mars et au 13 octobre 2013.


  • Céline Roux : Les pratiques de soin et le corps féminin dans l’art et la performance

    1 h 06
  • ×fermer

    Céline Roux : Les pratiques de soin et le corps féminin dans l’art et la performance

    1 h 06 - 2015

    L’art de la performance est multiple. l’image que nous en avons se réduit parfois au scandale, à la subversion, au corps malmené. Le corps féminin y est alors objet ou sujet surexposé, abîmé, transformé, blessé… Cependant, une partie des artistes de cette histoire d’hier et d’aujourd’hui se sont engagés ou s’engagent dans une autre voie : celle des relations du corps féminin aux pratiques de soin. Quels rapports au corps cela engage-t-il ? Quelles relations sociales, politiques, esthétiques et éthiques cela produit-il ? Le corps y est alors le lieu de la préservation, du mieux-être, d’une relation singulière à l’art, au monde et à l’autre.

    Cette conférence a été animée par Céline Roux, docteur en histoire de l’art et chercheuse spécialisée en art chorégraphique, dans le cadre du festival DañsFabrik le vendredi 27 février 2015. Elle est notamment l’auteur de Danse(s) performative(s) (2007). Elle collabore de nombreuses fois aux projets artistiques de danseurs et chorégraphes contemporains.


  • Chanteuses Féministes : Claude Michèle / Les Foufies / l’Espèce de chorale

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Chanteuses Féministes : Claude Michèle / Les Foufies / l’Espèce de chorale

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2013

    Brigitte Millet, enregistreur dans le sac, part à la rencontre de quelques chanteuses et musiciennes féministes du Finistère : Claude Michel, Les Foufies et Espèce de chorale. Elles parlent de leur engagement, de la composition et avant tout des textes qui évoquent le vécu de femmes dans la société française où le machisme et le sexisme se portent à merveille. " Quelque chose qui est dit avec la chanson, ça passe mieux que si on le dit on faisant tout un baratin. " explique Claude Michel en enfilant les bretelles de son accordéon.

    1 - Claude Michel

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2013

    Brigitte Millet, enregistreur dans le sac, part à la rencontre de quelques chanteuses et musiciennes féministes du Finistère : Claude Michel, Les Foufies et Espèce de chorale. Elles parlent de leur engagement, de la composition et avant tout des textes qui évoquent le vécu de femmes dans la société française où le machisme et le sexisme se portent à merveille. " Quelque chose qui est dit avec la chanson, ça passe mieux que si on le dit on faisant tout un baratin. " explique Claude Michel en enfilant les bretelles de son accordéon.

    2 - Les Foufies

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2013

    Brigitte Millet, enregistreur dans le sac, part à la rencontre de quelques chanteuses et musiciennes féministes du Finistère : Claude Michel, Les Foufies et Espèce de chorale. Elles parlent de leur engagement, de la composition et avant tout des textes qui évoquent le vécu de femmes dans la société française où le machisme et le sexisme se portent à merveille. " Quelque chose qui est dit avec la chanson, ça passe mieux que si on le dit on faisant tout un baratin. " explique Claude Michel en enfilant les bretelles de son accordéon.

    3 - Espèce de chorale

  • Chapelier Fou : La musique est dans l’air

    25 min 06
  • ×fermer

    Chapelier Fou : La musique est dans l’air

    25 min 06 - 2012

    Louis Warynski, dit « Chapelier fou », a toujours vécu dans la musique. Il entre au Conservatoire de Metz à six ans avec un violon dans les bras. Plus tard, il se mettra au clavecin. Adolescent, il quitte un moment le Conservatoire pour jouer dans une formation musicale avec des amis et se met à l’informatique. Sur son ordinateur, il commence alors à sampler les phrases du célébrissime personnage d’Alice au pays des merveilles pour remplacer sa voix. Depuis, le nom est resté. C’est pour valoriser ce musicien touche-à-tout et pour en connaître davantage sur son univers qu’Hélène Petton a saisi l’opportunité de le rencontrer à la Carène, le vendredi 1er juin 2012, lors de son concert pour la Nuit Zébrée brestoise de Radio Nova. Un entretien quelque peu magique entre deux chercheurs d’imaginaire.


  • Charlotte Rouault

    5 min 02 – 2012
  • ×fermer

    Charlotte Rouault

    5 min 02 – 2012

    Charlotte Rouault, l’une des deux mains du collectif Faïdos Sonore, baroudeuse en devenir, curieuse de territoires tout autant que de sons et de mots. Cap sur les étoiles. Voyage, quand tu nous tiens.


  • Chimène Denneulin : L’Afrique s’invite à Mexico

    19 min 54
  • ×fermer

    Chimène Denneulin : L’Afrique s’invite à Mexico

    19 min 54 - 2012

    Du 20 janvier au 17 février 2012, Chimène Denneulin exposait ses photos à l’École Supérieure d’Arts de Brest. "Insurgentes", un nom révélateur pour une exposition mettant en avant un travail de fond où l’artiste dévoile l’aspect social des lieux par lesquels elle transite. Ici, pas de regard purement documentaire ou simplement touristique. Elle part à la conquête de ces banlieues du monde, de ces images d’Afrique, c’est-à-dire de ces territoires en friche que les yeux civilisés aiment à fuir. Cette fois-ci, cap vers la ville de Mexico, tout en gardant la possibilité de se croire partout ailleurs.


  • Chirine El Ansary

    2 min 55
  • ×fermer

    Chirine El Ansary

    2 min 55 - 2010

    Une enfance entre l’Égypte et la France. Une œuvre de longue haleine : réécrire – et donc réinterpréter – les Mille et Une Nuits. Un procès-verbal où il est dit que l’on se ra(conte).


  • Chirine El Ansary : Mille moins une nuit

    19 min 35
  • ×fermer

    Chirine El Ansary : Mille moins une nuit

    19 min 35 – 2010

    L’enfance des sortilèges. Entretien avec la conteuse égyptienne à l’occasion de son passage dans le cadre du festival Grande Marée en novembre 2010.


  • Christian Rouaud

    3 min 00
  • ×fermer

    Christian Rouaud

    3 min - 2011 Le facétieux réalisateur de Tous au Larzac et des LIP, l’imagination au pouvoir répond, rit, réfléchit. Où il est question de l’admiration comme ressort du cinéma, du peu de goût pour les rayures et d’une certaine idée du vent.


  • Christian Rouaud : Un cinéaste en lutte

    42 min 08
  • ×fermer

    Christian Rouaud : Un cinéaste en lutte

    42 min 08 - 2011

    LIP, Larzac, Lambert et consorts. Christian Rouaud, professeur de lettres devenu documentariste de cinéma, aime filmer les récits de grandes luttes sociales. Mais pas seulement. Il aime aussi regarder les gens vivre, construire leur quotidien, mener leur existence souvent empreinte d’une certaine idée du collectif et du regard vers l’autre. Ce faisant, il interroge la place du cinéaste, qui fabrique le réel autant qu’il l’enregistre, s’approprie les histoires que l’on veut bien lui raconter, sans oublier de faire retour auprès de ses "personnages" et maintenir un lien durable avec le "petit monde de [ses] films". Entretien d’un 6 octobre 2011 au cinéma Le Bretagne de Saint Renan.


  • Christophe Rocher

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Christophe Rocher

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Compositeur, improvisateur, clarinettiste, directeur artistique de l’Ensemble Nautilis et fondateur de l’association Penn Ar Jazz, Christophe Rocher ouvre ses propres voies musicales tout en s’inspirant de partitions de grands maîtres et en utilisant son esprit scientifique (l’homme est un ancien ingénieur).

    Si "la musique est un exercice d’arithmétique inconscient où l’esprit ne réalise pas qu’il compte", comme le disait Leibniz, le musicien peut alors s’affranchir des mathématiques pour composer une musique libre de rythmicités reçues et d’idiomes sonores.

    Le 2 novembre 2012, Oufipo rencontrait Christophe Rocher pour un portrait radiophonique en trois temps.

    1 - L’improvisation

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Compositeur, improvisateur, clarinettiste, directeur artistique de l’Ensemble Nautilis et fondateur de l’association Penn Ar Jazz, Christophe Rocher ouvre ses propres voies musicales tout en s’inspirant de partitions de grands maîtres et en utilisant son esprit scientifique (l’homme est un ancien ingénieur).

    Si "la musique est un exercice d’arithmétique inconscient où l’esprit ne réalise pas qu’il compte", comme le disait Leibniz, le musicien peut alors s’affranchir des mathématiques pour composer une musique libre de rythmicités reçues et d’idiomes sonores.

    Le 2 novembre 2012, Oufipo rencontrait Christophe Rocher pour un portrait radiophonique en trois temps.

    2 - Les influences

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Compositeur, improvisateur, clarinettiste, directeur artistique de l’Ensemble Nautilis et fondateur de l’association Penn Ar Jazz, Christophe Rocher ouvre ses propres voies musicales tout en s’inspirant de partitions de grands maîtres et en utilisant son esprit scientifique (l’homme est un ancien ingénieur).

    Si "la musique est un exercice d’arithmétique inconscient où l’esprit ne réalise pas qu’il compte", comme le disait Leibniz, le musicien peut alors s’affranchir des mathématiques pour composer une musique libre de rythmicités reçues et d’idiomes sonores.

    Le 2 novembre 2012, Oufipo rencontrait Christophe Rocher pour un portrait radiophonique en trois temps.

    3 - La musique mathématique

  • Christophe Rocher (P.-V.)

    3 min 17
  • ×fermer

    Christophe Rocher (P.-V.)

    3 min 17 - 2012

    Il voyage pour se rendre perméable à d’autres façons de vivre la musique. Il cherche à surpasser les schémas de la construction musicale. Il est clarinettiste, compositeur et directeur artistique de l’Ensemble Nautilis, mais que pense-t-il du vent, des rayures et de l’admiration ?


  • Claire Burger : Le trouble du vrai et du faux

    39 min 21
  • ×fermer

    Claire Burger : Le trouble du vrai et du faux

    39 min 21 - 2014

    Co-réalisatrice du long-métrage Party Girl, Claire Burger était à Plougastel-Daoulas au Cinéma de l’Image lundi 29 septembre. Elle s’est inspirée de la véritable histoire d’une famille pour l’écriture de ce film. Caméra d’Or au festival de Cannes, Party Girl - dont les autres réalisateurs sont Marie Amachoukeli et Samuel Theis - touche le public par l’émotion de cette famille qui joue son propre rôle, de ces "vrais gens" qui tournent dedans. Micro en main, Oufipo a tenté de comprendre l’ultra-réalisme de ce film.


  • Claude Régy : Régisseur du silence

    27 min 04
  • ×fermer

    Claude Régy : Régisseur du silence

    27 min 04 - 2012

    Silence, ça joue. Du 14 au 17 mars, la dernière création de Claude Régy, Brumes de Dieu, répondait aux attentes minimalistes de son auteur. Le metteur en scène s’exprime sur le regard novateur qu’il porte depuis le début de sa carrière sur le monde du théâtre. Loin de faire des extravagances dans le décor et le discours, il place l’acteur au centre de la représentation et fait la part belle au silence. Dans cet entretien, l’artiste évoque le rôle du spectateur, allant jusqu’à chercher du côté de l’inconscient et de la psychiatrie. Fi des bavardages, que chacun s’entende respirer !


  • David Lescot

    6 min 12
  • ×fermer

    David Lescot

    6 min 12 - 2010

    David Lescot, dramaturge, comédien, metteur en scène et musicien était présent au festival Longueur d’ondes du 2 au 5 décembre 2010, pour la mise en ondes d’un de ses textes Mariages (ActesSud-papiers, 2002) par France Culture. Un procès verbalisé grâce à un signe distinctif de poids !


  • David Lescot : La musique du texte

    16 min 54
  • ×fermer

    David Lescot : La musique du texte

    16 min 54 - 2011

    Entretien avec l’auteur, musicien, et metteur en scène David Lescot, le 2 décembre 2010, lors du huitième festival Longueur d’ondes. Son écriture tout comme son travail cherchent à mêler au théâtre des formes non dramatiques. Il met en scène ses propres pièces : Les Conspirateurs (1999), L’Association (2002), L’Amélioration ( 2004) et L’Européenne (2009). Depuis quelque temps, il s’intéresse à une mise en forme sonore de ses œuvres théâtrales, allant même jusqu’à interroger sa fille de dix ans sur l’épreuve existentielle de son entrée en sixième...


  • Déambulation en compagnie de Michel Butor

    37 min 52
  • ×fermer

    Déambulation en compagnie de Michel Butor

    37 min 52 – 2010

    Une rencontre exceptionnelle. À l’occasion de l’exposition qui lui est consacrée du 9 décembre 2010 au 11 avril 2011 au Musée des Beaux-Arts de Brest "Michel Butor et les artistes : les mots entrent en peinture", Françoise Daniel, la conservatrice du Musée, s’entretient avec Michel Butor. Une déambulation sans pareille.


  • Didier Squiban : Molène Blue Note

    25 min 59
  • ×fermer

    Didier Squiban : Molène Blue Note

    25 min 59 - 2012

    Rencontre décontractée avec Didier Squiban, ou plutôt dialogue complice, sur le mode du « tu », entre le musicien et Anne (Nanou) Millour, conseillère musique au Quartz (scène nationale de Brest) et amie de longue date. Les deux compères retracent le parcours du pianiste, entre sa passion pour le jazz, ses incursions dans la musique traditionnelle et, plus récemment, ses expérimentations du côté de l’électro.


  • Elina Brotherus

    6 min 04
  • ×fermer

    Elina Brotherus

    6 min 04 - 2011

    Partage sa vie entre la Finlande où elle naquit en 1972 et la France. Photographie. Charrie des images et se laisse porter par les mots.


  • Elina Brotherus : De retour d’un après-midi de travail

    28 min 51
  • ×fermer

    Elina Brotherus : De retour d’un après-midi de travail

    28 min 51 - 2011

    De l’autoportrait au paysage et vice-versa. Comme une quête de ce qui fait que l’on regarde le monde là d’où on se place, entre références à Caspar David Friedrich, aux grands paysagistes du 19e siècle siècle et à la chaîne ininterrompue de ces peintres qui voient dans le portrait le baromètre de leur âme. Prix Niépce 2005. Elina Brotherus était exposée lors du festival Pluie d’Images (Brest) du 15 janvier au 25 février 2011.


  • Emel Mathlouthi : La révolution musicale

    20 min 39
  • ×fermer

    Emel Mathlouthi : La révolution musicale

    20 min 39 - 2013

    Emel Mathlouthi, c’est cette fleur étrange qui s’est glissée doucement dans le paysage musical tunisien et français, emportant avec elle ses états d’âmes et des sonorités bien à elle.

    Atmosphère gothique, musique électronique, jazz, timbre traditionnel des chanteuses tunisiennes, l’artiste invente, mêle les sonorités et s’amuse dans ses créations.

    Un vent de liberté venu de Tunisie qui se reflète aussi et surtout dans des textes écrits en arabe. En tournée pour son dernier album Kelmti Horra (signifiant en arabe "Ma parole est libre"), elle donnait un concert au Cabaret Vauban le vendredi 5 avril 2013.


  • Emmanuelle Parrenin : La musique du corps

    37 min 23
  • ×fermer

    Emmanuelle Parrenin : La musique du corps

    37 min 23 - 2012

    La veille de son concert au Vauban, le 22 novembre 2012, dans le cadre du festival Invisible, Emmanuelle Parrenin se livre avec patience et honnêteté sur son propre parcours.

    Chanteuse phare de la scène folk des années soixante-dix, elle perd l’ouïe en 1989, suite à un choc. Malgré les diagnostiques de la médecine qui la condamnent à la surdité, elle se retire et invente sa propre thérapie par la musique. Elle guérit pas à pas et devient musicothérapeute, avant de revenir à la scène à parir de 2005.

    C’est la découverte de la musique interne - autrement dit de la musique de son propre corps - alors qu’elle était sourde, qui lui a révélé un autre rapport à la musique et qui continue de l’influencer dans ses compositions actuelles.

    Quand la musique prend corps...


  • Ensemble Kuraïa : Contemporains musicaux

    32 min 52
  • ×fermer

    Ensemble Kuraïa : Contemporains musicaux

    32 min 52 - 2012

    La musique contemporaine fonctionne au-delà des cloisonnements disciplinaires, esthétiques et culturels. C’est ainsi que l’ensemble Sillages implanté à Brest a souhaité inviter l’Ensemble Kuraïa de Bilbao, en Espagne, pour proposer un concert commun au Quartz le 17 octobre 2012.

    Oufipo en profitait donc pour demander à Philippe Arrii-Blachette, directeur artistique de l’Ensemble Sillages, d’apporter la réplique aux deux fondateurs de l’Ensemble Kuraïa, María Eugenia Luc (composition) et Andrea Cazzaniga (direction musicale). Un entretien à quatre voix, magnifiquement orchestré par Hélène Petton pour Oufipo, qui questionne la condition de la musique contemporaine, les inspirations régionales de ces musiciens savants et les projets musicaux hors frontières.

    Une rencontre simple et curieuse entre "contemporains".


  • Éric Fottorino : Retarder l’instant du crépuscule

    26 min
  • ×fermer

    Éric Fottorino : Retarder l’instant du crépuscule

    26 min - 2012

    Endurance, effort, souffrance.
    La caresse du vent sur les joues.
    Le défilement des paysages pendant de longues heures de solitude.
    À quarante ans, Éric Fottorino, journaliste et écrivain, a pris la folle décision de se préparer au Grand Prix du Midi Libre, une épreuve cycliste pourtant réservée aux professionnels. Il nous livre le témoignage de cette belle expérience.
    Il accorde une interview à Oufipo pour parler de sa passion qui n’a à première vue rien à voir avec l’écriture. Le lendemain de la parution de son dernier livre Mon tour du Monde, l’ancien rédacteur en chef du quotidien Le Monde partage avec nous son expérience du sport qui libère l’esprit et forge le caractère, et nous rend compte des dangers du dopage, l’éternelle gangrène de l’univers du cyclisme professionnel.


  • Eric Montbel : Le charmeur de serpents

    23 min 45
  • ×fermer

    Eric Montbel : Le charmeur de serpents

    23 min 45 – 2012

    Eric Montbel souffle de son air inspiré dans des cornemuses et des flûtes, en l’occurrence au Vauban, le 27 janvier 2012, pour un concert avec son groupe Vertigo. Ce musicien et ethnomusicologue redonne surtout de l’épaisseur à l’idée de tradition en musique ; il se défie de la pensée régionaliste ou localiste, récuse l’idée d’un lien organique entre la tradition et le territoire. Il invoque plutôt la rencontre entre la filiation, le temps long et des hommes venus d’ici et d’ailleurs comme lui, le provençal qui « tomba » dans les musiques auvergnates et les fit siennes.


  • Eric Valli : Le chemin le plus difficile

    30 min 17
  • ×fermer

    Eric Valli : Le chemin le plus difficile

    30 min 17 - 2010

    Un regard sur l’Himalaya, un œil sur ce qui s’y passe, un déclic pour des sociétés qui peuplent ce fameux "toit du monde". Les hauts sentiers d’une vie de photographe, ceux qui l’ont mené à L’enfance d’un chef. Une photo-lecture organisée par le Centre Atlantique de la Photographie (Brest) le 13 novembre 2010.


  • Éric Vigner : une œuvre revisitée

    20 min 33
  • ×fermer

    Éric Vigner : une œuvre revisitée

    20 min 33 - 2015

    Éric Vigner était de passage à Brest pour la représentation de sa lecture-performance “Brancusi contre États-Unis”. Présentée au Centre d’Art Contemporain Passerelle avec des personnalités du monde de l’art brestois et des comédiens, la pièce aborde le procès de Brancusi contre le statut d’œuvre d’art comme marchandise. Ce procès a déclenché de nombreux débats sur la définition de l’œuvre d’art. Éric Vigner retrace avec Oufipo son parcours, évoque sa rencontre avec Marguerite Duras dont il a mis en scène de nombreuses pièces, comme Pluie d’été. Une première adaptation, représentée notamment dans la salle du Stella de Brest en 1993. Cette rencontre déclenche l’adaptation de Savannah Bay, la création de Pluie d’été à Hiroshima, puis La Bête dans la jungle, Le Vice Consul. Avec une nouvelle approche du théâtre et du rapport au public, il remet en scène de nombreuses pièces classiques françaises. Professeur de théâtre dans de grandes écoles, directeur artistique du théâtre de Lorient, il fonde en 2010 l’Académie internationale de Théâtre de Lorient, réunissant 7 jeunes acteurs d’origine étrangère. Éric Vigner revenait ce mois de mars 2015 sur son histoire avec le théâtre et son rapport aux arts.


  • Erik Marchand

    8 min
  • ×fermer

    Erik Marchand

    8 min – 2010

    Chanteur, clarinettiste. Une passion pour les musiques traditionnelles. Un homme de la modalité.


  • Erik Marchand

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Erik Marchand

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    À Poullaouen en janvier 2011. Temps maussade, voix pleine d’éclat. L’entrain d’un clarinettiste, les eaux fortes d’un chanteur et le héraut de la musique modale. Un chantre de ces musiques que l’on qualifie, à tort ou raison, de populaires.

    1- Manu Kerjean et les débuts

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    À Poullaouen en janvier 2011. Temps maussade, voix pleine d’éclat. L’entrain d’un clarinettiste, les eaux fortes d’un chanteur et le héraut de la musique modale. Un chantre de ces musiques que l’on qualifie, à tort ou raison, de populaires.

    2- Madame Bertrand et la modalité

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    À Poullaouen en janvier 2011. Temps maussade, voix pleine d’éclat. L’entrain d’un clarinettiste, les eaux fortes d’un chanteur et le héraut de la musique modale. Un chantre de ces musiques que l’on qualifie, à tort ou raison, de populaires.

    3- Son ar vot et la politique

  • Erik Marchand : À propos de la modalité

    1 h 43 min
  • ×fermer

    Erik Marchand : À propos de la modalité

    1 h 43 min – 2010

    Conférence du 4 novembre 2010 au Centre de recherche bretonne et celtique (Université de Bretagne Occidentale, Brest). Actualités de la musique modale et universalité des musiques populaires. Chanteur, clarinettiste, Erik Marchand est le fondateur de la Kreiz Breizh Akamedi.

    Erik Marchand : conférence sur la modalité

  • Erwan Keravec

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Erwan Keravec

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2014

    Erwan Keravec commence tôt la cornemuse, et fait ses armes en bagad, comme de normal, où il forme un couple de sonneur avec son frère, joueur de bombarde.
    Petit à petit, au hasard des rencontres, le jeune Erwan Keravec s’essaie à sortir de la musique bretonne et pousse son instrument vers d’autres sonorités. « Il faut d’abord que tu trouves ton son », lui dit son ami Georges, luthier, avant de lui faire essayer ses instruments. Aujourd’hui Erwan Keravec a trouvé son son mais ne s’empêche pas
    pour autant d’aller explorer d’autres horizons, des musiques contemporaines à la danse.

    1 - Les débuts

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2014

    Erwan Keravec commence tôt la cornemuse, et fait ses armes en bagad, comme de normal, où il forme un couple de sonneur avec son frère, joueur de bombarde.
    Petit à petit, au hasard des rencontres, le jeune Erwan Keravec s’essaie à sortir de la musique bretonne et pousse son instrument vers d’autres sonorités. « Il faut d’abord que tu trouves ton son », lui dit son ami Georges, luthier, avant de lui faire essayer ses instruments. Aujourd’hui Erwan Keravec a trouvé son son mais ne s’empêche pas
    pour autant d’aller explorer d’autres horizons, des musiques contemporaines à la danse.

    2 - L’improvisation libre

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2014

    Erwan Keravec commence tôt la cornemuse, et fait ses armes en bagad, comme de normal, où il forme un couple de sonneur avec son frère, joueur de bombarde.
    Petit à petit, au hasard des rencontres, le jeune Erwan Keravec s’essaie à sortir de la musique bretonne et pousse son instrument vers d’autres sonorités. « Il faut d’abord que tu trouves ton son », lui dit son ami Georges, luthier, avant de lui faire essayer ses instruments. Aujourd’hui Erwan Keravec a trouvé son son mais ne s’empêche pas
    pour autant d’aller explorer d’autres horizons, des musiques contemporaines à la danse.

    3 - La musique contemporaine

  • Evelyne Poincheval

    10 min 19
  • ×fermer

    Evelyne Poincheval

    10 min 19 – 2012

    La radio doit se taire, parfois, pour laisser place à notre radio intime. Celle d’Evelyne Poincheval bruisse du son des oiseaux, du vent, des feux de cheminée, des feuilles, de la respiration des gens mais aussi du silence.


  • Evelyne Poincheval : L’Atelier Voix de Fréquence Sillé

    1 h 00
  • ×fermer

    Evelyne Poincheval : L’Atelier Voix de Fréquence Sillé

    1 h 00 - 2011

    Evelyne Poincheval anime un "atelier voix" pour de jeunes lycéens d’une petite ville sarthoise. Et elle en parle très bien, avec la grande sensibilité qui la caractérise : "Je cultive la voix comme un florilège d’états d’être, comme un lien au monde, l’écoute comme une géographie, une histoire, un instant, une succession où se construisent, se coudoient nos différences, nos ressemblances, notre unicité et peut-être notre universalité."
    Rencontre avec Evelyne Poincheval lors du 9e festival de la radio et de l’écoute, le vendredi 2 décembre 2011.


  • François Chaignaud : Rêves dansés

    25 min 20
  • ×fermer

    François Chaignaud : Rêves dansés

    25 min 20 - 2011

    François Chaignaud est un électron libre et dansant. Danseur et chorégraphe, artiste associé au Quartz durant trois ans, compagnon de route de Boris Charmatz, Tiago Guedes, Emmanuelle Huynh… En ce mois d’octobre 2011, il présente Castor et Pollux au Quartz, une chorégraphie aérienne. Mais il parle aussi de son autre visage, celui d’historien du genre, du féminisme et de l’identité. Double engagement, double vie, double passion. Rencontre avec l’homme et ses doubles, en dialogues perpétuels.


  • François Christophe

    6 min 26
  • ×fermer

    François Christophe

    6 min 26 - 2011

    François Christophe est pris au dépourvu. Et en plus Oufipo, en chenapan, se refuse à couper les silences. Le réalisateur de fictions pour France Culture, invité du 9e festival Longueur d’ondes en décembre 2011, se prête malgré tout à l’exercice de bonne grâce.


  • François Masson : La facture d’instruments anciens

    15 min 47
  • ×fermer

    François Masson : La facture d’instruments anciens

    15 min 47 - 2012

    François Masson est un artisan : il fabrique des clarinettes à Port-Louis dans le Morbihan. Mais lorsqu’on est spécialisé dans les instruments anciens, le métier prend une autre dimension.

    Le facteur devient tour à tour chercheur, dessinateur, historien, ébéniste, joaillier, acousticien et pédagogue. Pour reproduire les caractéristiques de différentes époques et s’adapter aux exigences des musiciens actuels, chaque modèle fabriqué est unique.


  • François Schuiten : Un destin tout tracé ?

    19 min 59
  • ×fermer

    François Schuiten : Un destin tout tracé ?

    19 min 59 - 2012

    L’engagement, pas la facilité. Par le dessin, François Schuiten, auteur de BD, cherche l’émotion, la sienne et par extension, celle qui pourra être suscitée chez le lecteur. Lors d’une rencontre à Dialogues, le 11 juin 2012, le dessinateur évoque son lien avec l’architecture, car elle n’est jamais très loin pour ce fils et frère d’architectes.

    Lui a fait le choix de l’illustration, même s’il le sait, son père, Robert Schuiten l’a influencé alors qu’il n’était qu’un enfant, notamment à travers les maquettes. Il lui a appris à regarder et à appréhender l’espace. Si on peut donc parler d’influence, l’architecture est devenue pour lui un passeport pour la fiction, un lien vers le rêve. Elle lui permet de « prendre la main du spectateur » et de faire en sorte que l’imaginaire se développe. Un tout autre job.


  • Frédérique Lucien : Rivages incertains

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Frédérique Lucien : Rivages incertains

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    Du 30 novembre 2010 au 12 février 2011, se tient au Musée des Beaux-Arts de Brest l’exposition "Introspectives", rétrospective du travail de l’artiste Frédérique Lucien de 1990 à 2009.
    Mené par Marie-Michèle Lucas, la veille du vernissage de l’exposition, cet entretien en trois parties revient sur la création concrète des œuvres présentées. Il se veut ainsi une déambulation avec l’artiste au cœur de cette exposition, de son travail, mais aussi au cœur d’une "cartographie" plus personnelle... Celle d’une admiratrice de l’élément végétal et de la collection.

    1 - Calques additionnés

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    Du 30 novembre 2010 au 12 février 2011, se tient au Musée des Beaux-Arts de Brest l’exposition "Introspectives", rétrospective du travail de l’artiste Frédérique Lucien de 1990 à 2009.
    Mené par Marie-Michèle Lucas, la veille du vernissage de l’exposition, cet entretien en trois parties revient sur la création concrète des œuvres présentées. Il se veut ainsi une déambulation avec l’artiste au cœur de cette exposition, de son travail, mais aussi au cœur d’une "cartographie" plus personnelle... Celle d’une admiratrice de l’élément végétal et de la collection.

    2 - Déambulations "Introspectives"

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    Du 30 novembre 2010 au 12 février 2011, se tient au Musée des Beaux-Arts de Brest l’exposition "Introspectives", rétrospective du travail de l’artiste Frédérique Lucien de 1990 à 2009.
    Mené par Marie-Michèle Lucas, la veille du vernissage de l’exposition, cet entretien en trois parties revient sur la création concrète des œuvres présentées. Il se veut ainsi une déambulation avec l’artiste au cœur de cette exposition, de son travail, mais aussi au cœur d’une "cartographie" plus personnelle... Celle d’une admiratrice de l’élément végétal et de la collection.

    3 - "Suite Horizon"

  • Gérard Mordillat : Quelques remarques à douze pieds

    33 min 01
  • ×fermer

    Gérard Mordillat : Quelques remarques à douze pieds

    33 min 01 - 2013

    Il paraît que le vers serait une arme percutante contre le ridicule, les leurres et les mensonges de la propagande néolibérale.

    Le grand retournement de Gérard Mordillat, adapté de la pièce de Frédéric Lordon (D’un retournement l’autre, Le Seuil, 2011) écrite entièrement en alexandrins, démontre l’absurdité de notre modèle économique, les origines du déficit public actuel et ses conséquences sur la société.

    Car le discours politique est un discours paralysé et paralysant, l’économie est la continuation de la guerre par d’autres moyens et la comédie est un merveilleux outil pour aller à l’essentiel.

    Entretien de Gérard Mordillat réalisé par Olivier Broudeur (le 26 avril 2013).


  • Gérard Wajcman : L’art interprète ?

    1 h 14 min
  • ×fermer

    Gérard Wajcman : L’art interprète ?

    1 h 14 min - 2011

    Écrivain, psychanalyste, maître de conférences au département de psychanalyse de l’Université Paris 8, Gérard Wajcman dirige le Centre d’étude d’histoire et de théorie du regard. Il intervenait au Quartz (Brest) le 18 mars 2011 dans le cadre du festival Antipodes pour une conférence intitulée "L’art interprète ?". Une réflexion consacrée à ce que voir peut bien vouloir dire…


  • Gilbert Garcin : Mister G parle, un simulacre ?

    20 min 32
  • ×fermer

    Gilbert Garcin : Mister G parle, un simulacre ?

    20 min 32 – 2011

    Après avoir longtemps travaillé à créer une photographie symbolique et surréaliste à partir de photomontages où il met en scène son personnage (Mister G) dans des contextes reflétant l’absurde et la dérision de certains comportements et raisonnements humains, le photographe Gilbert Garcin présentait à Brest l’exposition "Simulacres", organisée par le Centre Atlantique de la Photographie du 1er décembre 2011 au 11 février 2012. Cette fois-ci, bricolage et théâtre sont au goût du jour : à l’image de ses pensées accumulées au fil des années, le créateur réutilise des petits objets collectés dans sa vie de tous les jours et les réutilise dans ses photos, y jouant toujours lui-même un rôle. Voilà donc que le réel se trouve piégé par les folies d’un imaginaire... Et si cette interview était elle-même un simulacre ?


  • Gregor Beck

    05 min 04
  • ×fermer

    Gregor Beck

    5 min 04 - 2010

    Neige ce 3 décembre 2010 à l’occasion du festival Longueur d’ondes. Homme de radio installé à Bruxelles, Gregor Beck relève le challenge périlleux du procès-verbal où il se livre à “ciel” ouvert. Verdict : bien qu’aimant les sons, le “candidat” montre une certaine réticence au bruit.


  • Guy Chuiton : L’argentique jazz festival

    24 min 23
  • ×fermer

    Guy Chuiton : L’argentique jazz festival

    24 min 23 - 2012

    Du chapiteau du jardin Kennedy aux salles du Mac Orlan, du Vauban au Quartz, sans oublier les coins de bars et bien d’autres adresses, les scènes brestoises ont accueilli plusieurs générations de musiciens de jazz d’ici et d’ailleurs.

    Raconter le jazz brestois à l’aide de clichés silencieux et dépourvus de couleurs, voilà la tâche que Guy Chuiton réalise discrètement mais constamment depuis le début des années quatre-vingt.

    Entretien avec le photographe brestois réalisé à l’occasion de ses expositions Jazz suite et Femmes de jazz organisées par le Centre Atlantique de la Photographie à l’automne 2012.


  • Guy le Querrec : La photographie de Jazz

    31 min 13
  • ×fermer

    Guy le Querrec : La photographie de Jazz

    31 min 13 - 2011

    Lorsque Guy Le Querrec prend sa première photo de jazz dans les années 50, il n’est encore qu’un adolescent. Depuis lors, il n’a jamais cessé de s’immiscer dans cet univers pour le graver sur pellicule. À l’occasion de son exposition “Jazz, Light and day” (du 30 septembre au 26 novembre 2011) à la galerie du Centre Atlantique de la Photographie, Guy Le Querrec revient sur son parcours à la fois personnel et professionnel, mais aussi sur sa taille et sa condition sociale, car après tout, comment se débrouille-t-il dans la vie et dans la photographie ?


  • Hélène Magne

    3 min 19

  • Histoire et facture de la clarinette

    1 h 12 min
  • ×fermer

    Histoire et facture de la clarinette

    1 h 12 min - 2012

    Petite histoire de la clarinette : de quand date l’apparition de l’anche interchangeable, du pavillon, de la clé d’octave et de la teinte noire des clarinettes ? Quelques éléments de réponse dans cette présentation organisée le 20 octobre 2012 au Musée des beaux-arts de Brest dans le cadre du VIIIe festival Comme l’eau du temps.

    François Masson, facteur de clarinette à Port-Louis (56) et Patrice Gaiche, professeur de clarinette à Guérande (44) détaillent les évolutions techniques qui ont permis de passer du chalumeau du Moyen-Âge à la clarinette contemporaine.


  • Ibrahim Maalouf

    4 min 33
  • ×fermer

    Ibrahim Maalouf

    4 min 33 – 2011

    Ibrahim Maalouf a franchi le mur du son pour participer au colloque consacré à la musique modale à l’occasion de la première édition du festival No Border, du 17 au 19 novembre 2011. Musicien et compositeur soucieux de ne pas tomber dans un genre, l’artiste continue sa quête, guidé par la "voix" et les conseils de Miles Davis. À savoir maintenant s’il trouvera la solution avant la date fatidique, selon lui, de 2032... Un artiste post-apocalyptique ?


  • Ibrahim Maalouf : L’architecture du son

    13 min 47
  • ×fermer

    Ibrahim Maalouf : L’architecture du son

    13 min 47 - 2011

    Nassim Maalouf, son père, a créé une trompette avec des quarts de tons, conçue afin d’enrichir le répertoire jazz de la musique arabe. Le fils, lui, a fait le Conservatoire de musique de Paris et est un inconditionnel de l’improvisation. Ce musicien touche-à-tout était une figure importante du colloque autour de la musique modale qui se tenait dans le cadre du festival No border du 17 au 19 novembre 2011 au Quartz. L’occasion pour lui de donner un concert mémorable proposant une musique extraterrestre et hors-norme, sorte de mélange entre les pyramides de Gizeh et l’Empire State Building. Le tout en jogging avec des tennis aux pieds, mais en gardant la classe bien sûr !


  • Isabelle Diverchy

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Isabelle Diverchy

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2010

    Palmes académiques : certificat d’aptitude de formation musicale en 1992 ; médaille d’or de clavecin au Conservatoire national de région de Cergy-Pontoise en 1987 ; diplôme d’État de direction de chœur en 1995 ; responsable du département Voix à l’École nationale de musique de Brest entre 1996 et 2002 puis à l’École de musique du Trégor depuis 2002. Chanteuse. Fait partie du quatuor In vivo et organise les Fêtes vocales de Lannion.

    1- Le regard

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2010

    Palmes académiques : certificat d’aptitude de formation musicale en 1992 ; médaille d’or de clavecin au Conservatoire national de région de Cergy-Pontoise en 1987 ; diplôme d’État de direction de chœur en 1995 ; responsable du département Voix à l’École nationale de musique de Brest entre 1996 et 2002 puis à l’École de musique du Trégor depuis 2002. Chanteuse. Fait partie du quatuor In vivo et organise les Fêtes vocales de Lannion.

    2- La nature et les arbres

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2010

    Palmes académiques : certificat d’aptitude de formation musicale en 1992 ; médaille d’or de clavecin au Conservatoire national de région de Cergy-Pontoise en 1987 ; diplôme d’État de direction de chœur en 1995 ; responsable du département Voix à l’École nationale de musique de Brest entre 1996 et 2002 puis à l’École de musique du Trégor depuis 2002. Chanteuse. Fait partie du quatuor In vivo et organise les Fêtes vocales de Lannion.

    3- Le diapason

  • Jacques Blanc : Sur le divan

    25 min 19
  • ×fermer

    Jacques Blanc : Sur le divan

    L’ex-directeur du Quartz nous parle de psychanalyse à l’occasion de la lecture-spectacle Les mots de la psychanalyse  (d’après Les 100 mots de la psychanalyse de Jacques André, éditions Puf, 2011) qu’il a mis en scène. Mais au-delà du rapport à cette pratique, c’est aussi celui qu’il entretient avec la création artistique qui se dessine progressivement.


  • Jean-Louis Potier

    2 min 50
  • ×fermer

    Jean-Louis Potier

    2 min 50 - 2012

    Un photographe qui ne manque ni de zèle, ni de zef, ni de sel.


  • Jean-Louis Potier : La couleur cachée des paysages

    20 min 33
  • ×fermer

    Jean-Louis Potier : La couleur cachée des paysages

    20 min 33 - 2012

    Voilà que l’ancien directeur du Centre Atlantique de la Photographie répond à nos questions en personne, alors qu’il exposait, du 14 janvier au 24 février 2012, dans le hall de la Bibliothèque universitaire de Brest, son travail "Paysages d’Irlande". Dans cette série, il a volontairement exclu la présence du moindre personnage. Ancien membre du collectif "Minos, photographes en Méditerranée", il semblerait que l’artiste ait pourtant pris racine dans le pays de Brest. Il lui a en effet consacré plusieurs ouvrages photographiques en noir et blanc, tels que Finistère Sauvage (éditions Rue des Scribes) ou Brest, le PORT (éditions Cloître), mais aussi un travail en couleur, Brest avec Holga (éditions Cloître). Du numérique aux vieux argentiques en passant par son iPhone, voilà l’occasion d’écouter un photographe qui sait sortir de ses carcans.


  • Jean-Luc Bourel

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Jean-Luc Bourel

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Le 9 février 2012, Jean-Luc Bourel accueillait Oufipo chez lui, à Morlaix, pour un portrait radiophonique mené par Daniel Le Guyader. "Je demande à la peinture de me provoquer comme pourrait le faire un paysage inconnu surgi au détour d’un chemin." Comment mieux décrire l’inclassable peinture de Jean-Luc Bourel et ce qu’elle provoque chez son spectateur, si ce n’est en empruntant ses mots ? Des mots fragiles et précieux où, à l’image des ses œuvres, l’univers entier se livre sans se réduire.

    Pour regarder, tout en écoutant, voilà le site de l’artiste.

    1 - Débuts

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Le 9 février 2012, Jean-Luc Bourel accueillait Oufipo chez lui, à Morlaix, pour un portrait radiophonique mené par Daniel Le Guyader. "Je demande à la peinture de me provoquer comme pourrait le faire un paysage inconnu surgi au détour d’un chemin." Comment mieux décrire l’inclassable peinture de Jean-Luc Bourel et ce qu’elle provoque chez son spectateur, si ce n’est en empruntant ses mots ? Des mots fragiles et précieux où, à l’image des ses œuvres, l’univers entier se livre sans se réduire.

    Pour regarder, tout en écoutant, voilà le site de l’artiste.

    2 - Territoires

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Le 9 février 2012, Jean-Luc Bourel accueillait Oufipo chez lui, à Morlaix, pour un portrait radiophonique mené par Daniel Le Guyader. "Je demande à la peinture de me provoquer comme pourrait le faire un paysage inconnu surgi au détour d’un chemin." Comment mieux décrire l’inclassable peinture de Jean-Luc Bourel et ce qu’elle provoque chez son spectateur, si ce n’est en empruntant ses mots ? Des mots fragiles et précieux où, à l’image des ses œuvres, l’univers entier se livre sans se réduire.

    Pour regarder, tout en écoutant, voilà le site de l’artiste.

    3 - Oeuvres

  • Jean-Luc Guionnet

    2 min 21
  • ×fermer

    Jean-Luc Guionnet

    2 min 21 - 2012

    Membre du groupe The Ames Room, Jean-Luc Guionnet, lorsqu’il parle de l’existence, semble avoir le blues dans la peau. Pas mal, pour un saxophoniste.


  • Jean-Marc Massie : Le conteur démasqué

    49 min
  • ×fermer

    Jean-Marc Massie : Le conteur démasqué

    49 min -2014

    Jean-Marc Massie, conteur québecois, nous invite à une réflexion autour du conte à la petite Librairie de Brest organisé par l’Adao à l’occasion de sa venue : comment ne pas perdre le souffle de l’oralité, lorsqu’on est "conteux" mais aussi écrivain. En 2007, il publie Montréal Démasqué, Delirium Tremens en 2002, Petit Manifeste à l’usage du conteur contemporain, en 2001. D’un humour généreux, il se jette sur scène avec fureur. Jean-Marc Massie est un performeur, inscrit désormais dans la grande lignée des conteurs/inventeurs. Il mime aussi, danse, montre, pour "économiser" les mots. Mais il reste surtout un grand bavard. Son imaginaire foisonne et ses histoires explorent mille originalités, du conte urbain au dessin animé, du récit de vie personnel aux expériences universelles. De digressions en petites parenthèses, Jean-Marc Massie nous expose son travail entre le dit et l’écrit. Jean-Marc Massie sera au Quartz le 5 décembre 2014 pour son spectacle "Délirium" et dans le cadre du festival Grande Marée, organisé par l’Adao. 


  • Jean-Pierre Vincent

    2 min 29
  • ×fermer

    Jean-Pierre Vincent

    2 min 29 - 2011

    Paroles en l’air par l’un des plus grands metteurs en scène des trente dernières années.


  • Jean-Pierre Vincent et l’acteur pensant

    23 min 37
  • ×fermer

    Jean-Pierre Vincent et l’acteur pensant

    23 min 37 - 2011

    Un parcours théâtral. Un grand de la scène. L’homme d’une génération (Chéreau, Deschamps). Un entretien donné à l’occasion de la présentation des Acteurs de bonne foi (Marivaux) sur la scène du Quartz (19-22 janvier 2011).


  • Jérôme le Maire : Système B

    36 min 02
  • ×fermer

    Jérôme le Maire : Système B

    36 min 02 - 2013

    Jérôme Le Maire est content de ne pas avoir à sauver le monde. Il est Belge et il peut bien s’en passer.
    Documentariste, occasionnellement réalisateur de fictions, Jérôme Le Maire est le MacGyver du cinéma, capable de monter un film avec deux bouts de ficelle, un cure-dent et surtout une bonne équipe de bénévoles. Oufipo l’a rencontré en septembre 2013, à l’occasion de sa venue au cinéma Le Bretagne de Saint-Renan pour la sortie française de son film Le Grand’Tour.
    Découvrez le regard aiguisé d’un de nos voisins du plat pays, loin des clichés et autres lieux communs, et son coup d’œil critique sur sa propre Belgique.


  • Jérome Noetinger : Du minimal à la Miniscule

    10 min 25
  • ×fermer

    Jérome Noetinger : Du minimal à la Miniscule

    10 min 25 - 2012

    Le samedi 12 mai, à midi, Jérôme Noetinger donnait un concert solo dans la salle brestoise la Miniscule (qui porte on ne peut mieux son nom) dans le cadre du festival Sonore (organisé par Penn Ar Jazz et la Carène). Compositeur indépendant explorant les voies de la musique expérimentale, il fait partie de ces créateurs qui s’intéressent aux sons oubliés, ceux qui touchent notre inconscient. Anne Yven de l’association Penn Ar Jazz en profite pour s’entretenir avec lui juste après son concert.


  • Joël Doussard

    4 min 24
  • ×fermer

    Joël Doussard

    4 min 24 – 2011

    Joël Doussard, Directeur du Conservatoire de Brest, ne se sent pas de signe distinctif particulier. Il le dit simplement, entre autres choses.


  • Joël Doussard : Miroirs de la musique

    15 min 29
  • ×fermer

    Joël Doussard : Miroirs de la musique

    15 min 29 – 2011

    Le Directeur du Conservatoire de Musique, de Danse et d’Art Dramatique de Brest a fait ses classes au Conservatoire de Paris. Flûtiste de formation, il est vite rattrapé par l’enseignement à la faveur de rencontres marquantes. Mais c’est en tant que directeur d’établissement qu’il conçoit son engagement, pour être au cœur des décisions et de l’innovation pédagogiques. La transmission de la musique : une vision de l’homme plutôt qu’une question de performance.


  • Joël Séria : Galettes d’un roi

    57 min 21
  • ×fermer

    Joël Séria : Galettes d’un roi

    57 min 21 – 2012

    Joël Séria est-il l’auteur de séries B olé-olé des années 1970 que l’on croit connaître ? Ou le réalisateur d’un film devenu culte parmi d’autres, Les galettes de Pont-Aven, farce érotico-bigoudène sortie en 1975 et qui scandalisa (en partie…) la France giscardienne ? Cela sans doute et plus que cela. Rencontre avec un cinéaste pudique, libertaire et attachant à l’occasion d’une des rencontres de la Cinémathèque de Bretagne, organisée au Mac Orlan le 17 janvier 2012.


  • Josef Nadj

    4 min 52
  • ×fermer

    Josef Nadj

    4 min 52 - 2011

    Josef Nadj, danseur et chorégraphe français d’origine yougoslave, présentait au Quartz son spectacle Les Corbeaux, du mardi 18 au jeudi 20 octobre 2011. Pourtant, pas de croassements au cours de ce P-V réalisé d’ un battement d’aile...


  • Josef Nadj : Paysage d’un danseur

    23 min 36
  • ×fermer

    Josef Nadj : Paysage d’un danseur

    23 min 36 - 2011

    Josef Nadj est un danseur et chorégraphe français d’origine yougoslave qui a reçu une formation de théâtre et de mime. Il dirige actuellement le Centre choregraphique national d’Orléans. Du mardi 18 au jeudi 20 octobre 2011, il présentait au Quartz à Brest Les Corbeaux. L’occasion d’une interview où l’artiste s’exprime sur son lien avec cet oiseau de malheur et sur l’importance des paysages dans son existence et dans son travail. D’une rive l’autre...


  • Julie Bérès au travail

    29 min 45
  • ×fermer

    Julie Bérès au travail

    29 min 45 – 2010

    Julie Bérès, metteur au scène. Au Quartz, à l’occasion de son dernier spectacle Notre besoin de consolation, un entretien qui fait la part belle à ce que l’acte de création peut vouloir dire.


  • Karine Gonzalez

    3 min 19
  • ×fermer

    Karine Gonzalez

    3 min 19 - 2013

    Karine Gonzalez danse le flamenco et pense qu’il faut vivre sa vie avant de vouloir la réussir. Une profession de foi en 3 minutes et 20 secondes.


  • Karine Gonzalez : L’écoute intérieure

    23 min 42
  • ×fermer

    Karine Gonzalez : L’écoute intérieure

    23 min 42 - 2013

    En 2013, l’Atlantique Jazz Festival fêtait ses dix ans, élargissant comme à son habitude son horizon géographique et musical.

    C’est ainsi qu’à Landerneau, puis à Guidel, est né un spectacle mêlant musique et danse, avec d’un côté des improvisations de jazz et de l’autre des interprétations de flamenco, composé et imaginé par Julien Lallier. Il porte symboliquement le nom de La Escucha Interior. Karine Gonzalez, danseuse depuis l’enfance, a donc prêté ses pieds souples et déterminés pour ce projet original. Mais elle est aussi allée chercher dans ses propres ressources intérieures...


  • Katell Borvon

    3 min 48
  • ×fermer

    Katell Borvon

    3 min 48 - 2013

    Procès-verbal d’une comédienne inquiète inspirée par Marcel Ophüls.


  • Katell Borvon : Brecht à Brest

    30 min 33
  • ×fermer

    Katell Borvon : Brecht à Brest

    30 min 33 - 2013

    Katell Borvon : Brecht à Brest

    Oufipo rencontre Katell Borvon, comédienne et metteuse en scène, qui parle de son approche du théâtre autour du spectacle À Table qu’elle a réalisé en 2013 avec la compagnie Les Affranchis à la Maison du Théâtre. Ses comédiens ont interprété Grand-peur et misère du IIIèmeReich de Bertold Brecht qui dresse un portrait déconcertant de la société allemande nationale-socialiste, ainsi que des lettres de dénonciation d’époque et des textes d’anthropologistes eugénistes.


  • Katerina Fotinaki : Muse de nos jours

    17 min 27
  • ×fermer

    Katerina Fotinaki : Muse de nos jours

    17 min 27 - 2012

    Guitariste hors pair.
    Compositrice.
    Chanteuse.
    Et spécialiste de la littérature grecque antique.

    Exilée en France pour jouer, apprendre et vivre de sa musique, Katerina Fotinaki interprétait aux côtés d’Angélique Ionatos le spectacle Anatolie au Quartz le 13 décembre 2012, dans le cadre du festival No Border.

    Elle s’entretient avec Oufipo sur son parcours entre musique et littérature et sur le rapport privilégié qu’elle entretient à la poésie grecque. Elle parle aussi de la vision qu’elle porte sur la société européenne, de la guerre souterraine qu’elle entend gronder doucement et de l’engagement dont elle entend faire preuve dans sa propre musique.

    Rencontre avec une artiste simple, sensible et intelligente qui en dit beaucoup sur la période que nous traversons.


  • Kaye Mortley : Une approche stratigraphique

    1 h 43
  • ×fermer

    Kaye Mortley : Une approche stratigraphique

    1 h 43 – 2011

    C’est un travail sans concession que celui de Kaye Mortley. Un travail où les strates se superposent voire s’entrechoquent, un substrat polyphonique dont la substance est un mélange de voix et de bruits, d’inflexions et de sons, de lettres et d’accents.
    Kaye Mortley parle de son paysage radiophonique en ce samedi 3 décembre 2011 lors du 9e festival de la radio et de l’écoute de Brest.


  • Klavdij Sluban : "Il y a deux types de photographes..."

    29 min 01
  • ×fermer

    Klavdij Sluban : "Il y a deux types de photographes..."

    29 min 01 – 2011

    S’il fallait commencer par un cliché, on parlerait d’un photographe-voyageur (catégorie inoffensive). S’il fallait en finir, on écrirait tout juste que Klavdij Sluban photographie la mélancolie en bandoulière et le sourire en coin. En prise avec une certaine idée de ce qu’est le contemporain dans ses formes sociales les plus singulières. Il était exposé au Centre Atlantique de la Photographie (Brest) du 7 janvier au 5 mars 2011. Une rencontre (dans tous les sens du terme).


  • Klavdij Sluban versus Guy Bourreau

    21 min 49
  • ×fermer

    Klavdij Sluban versus Guy Bourreau

    21 min 49 - 2011

    De l’écriture photographique et de ses aléas, surtout lorsque l’on voyage. Quand Klavdij Sluban dialogue avec Guy Bourreau à propos de la photographie comme art du déchet. Une photo-lecture organisée par le Centre Atlantique de la Photographie (Brest) le 7 février 2011 dans le cadre de son exposition "Transsibériades".


  • La rêveuse : Ne pas tuer le temps qui passe...

    22 min 15
  • ×fermer

    La rêveuse : Ne pas tuer le temps qui passe...

    22 min 15 - 2011

    De passage au Conservatoire de musique de Brest un samedi 2 octobre 2010, lors du sixième festival de musique ancienne Comme l’eau du temps, les musiciens Benjamin Pérault et Florence Bolton partagent ici leur intérêt pour la musique baroque et les Beatles. Comment faire revivre la musique d’autrefois... ou la quête de l’immortalité.


  • Le "Clan" Estienne vu par Aube Elléouët et Jean-Clarence Lambert

    29 min 29
  • ×fermer

    Le "Clan" Estienne vu par Aube Elléouët et Jean-Clarence Lambert

    29 min 29 - 2011

    Lors de l’exposition créée en hommage à Charles Estienne qui se tenait du 21 juillet au 7 novembre 2011 au Musée des Beaux-Arts de Brest, Françoise Daniel, conservatrice en chef du Musée, s’entretient avec Aube Elléouët (plasticienne et fille du poète surréaliste André Breton) et Jean-Clarence Lambert (poète inspiré par la poésie suédoise et scandinave). Ceux-ci évoquent leurs souvenirs d’après guerre et rappellent les enjeux artistiques et politiques des années cinquante et soixante, au moment où se formait un groupe informel autour du critique d’arts finistérien Charles Estienne. Entre amitiés et amour de l’Art...


  • Les artistes associés du Quartz

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Les artistes associés du Quartz

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2014

    Erwan Keravec, Marcela Santander Corvalàn et Olivier Martin-Salvan sont les trois nouveaux artistes associés du Quartz pour les trois années à venir. Le premier est sonneur de cornemuse, la deuxième est danseuse et le troisième comédien.

    Pour fêter la rentrée et leur souhaiter la bienvenue, Oufipo a organisé une rencontre sous forme de portrait radiophonique avec ces trois nouveaux compagnons de route du Quartz, afin de permettre aux spectateurs et aux auditeurs de mieux les connaître et de savoir d’où ils viennent.

    Un enregistrement réalisé en public dans la salle de presse du Quartz ce vendredi 26 septembre 2014, juste avant l’ouverture de saison.

    1 - Erwan Keravec

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2014

    Erwan Keravec, Marcela Santander Corvalàn et Olivier Martin-Salvan sont les trois nouveaux artistes associés du Quartz pour les trois années à venir. Le premier est sonneur de cornemuse, la deuxième est danseuse et le troisième comédien.

    Pour fêter la rentrée et leur souhaiter la bienvenue, Oufipo a organisé une rencontre sous forme de portrait radiophonique avec ces trois nouveaux compagnons de route du Quartz, afin de permettre aux spectateurs et aux auditeurs de mieux les connaître et de savoir d’où ils viennent.

    Un enregistrement réalisé en public dans la salle de presse du Quartz ce vendredi 26 septembre 2014, juste avant l’ouverture de saison.

    2 - Marcela Santander Corvalàn

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2014

    Erwan Keravec, Marcela Santander Corvalàn et Olivier Martin-Salvan sont les trois nouveaux artistes associés du Quartz pour les trois années à venir. Le premier est sonneur de cornemuse, la deuxième est danseuse et le troisième comédien.

    Pour fêter la rentrée et leur souhaiter la bienvenue, Oufipo a organisé une rencontre sous forme de portrait radiophonique avec ces trois nouveaux compagnons de route du Quartz, afin de permettre aux spectateurs et aux auditeurs de mieux les connaître et de savoir d’où ils viennent.

    Un enregistrement réalisé en public dans la salle de presse du Quartz ce vendredi 26 septembre 2014, juste avant l’ouverture de saison.

    3 - Olivier Martin-Salvan

  • Lionel Thompson

    3 min 38
  • ×fermer

    Lionel Thompson

    3 min 38 - 2011

    Lionel Thompson est co-producteur de l’émission Interception sur France Inter. Mais la situation se retourne contre lui : voilà le malheureux intercepté. Procès-Verbal pour cause de sons et de radio infligés à autrui, lors du neuvième festival Longueur d’ondes en 2011.


  • Lucas Manganelli

    3 min 41
  • ×fermer

    Lucas Manganelli

    3 min 41 - 2012

    Quand un artiste ayant une tendance à l’hyperactivité (circassien, comédien, danseur, acuponcteur) parvient à prendre conscience qu’il a tout son temps pour répondre aux questions pièges du Procès-verbal.


  • Lucas Manganelli : Vivre l’art et l’art de vivre

    23 min 30
  • ×fermer

    Lucas Manganelli : Vivre l’art et l’art de vivre

    23 min 30 - 2012

    Lucas Manganelli, circassien, comédien, danseur, chorégraphe, acuponcteur, ayant aussi fait des études d’agriculture, est un étrange caméléon. Mais une chose est sûre, à travers tous les intérêts qu’il développe se profile un certain équilibre, une recherche du bien être mental tout autant que physique et psychique. Preuve en est, sa création Visages, présentée dans le cadre du festival DansFabrik au Musée des Beaux-Arts du 27 février au 3 mars avec les collaborations de Hugo Oudin et David Wahl, est entièrement basée sur une chorégraphie du visage et de l’exploration de ses vastes capacités d’expression. Quand le bonheur n’est plus une quête mais se vit dans l’instant...


  • Madeleine Louarn

    5 min 13
  • ×fermer

    Madeleine Louarn

    5 min 13  – 2010

    Metteur en scène, elle travaille depuis des années avec la compagnie Catalyse composée d’acteurs malades mentaux. En 2010, elle présente au Quartz L’Empereur de Chine, une pièce dadaïste de Georges Ribemont-Dessaignes.


  • Madeleine Louarn

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Madeleine Louarn

    3 fois plus ou moins 20 minutes

    Madeleine Louarn démarre sa carrière en tant qu’éducatrice au sein de l’association Les Genêts d’Or à Morlaix, encadrant des adultes ayant un handicap mental.

    En 1984, elle y crée un atelier de théâtre sans aucune motivation de soin (l’atelier Catalyse).

    Démarre alors une grande aventure humaine et théâtrale qui conduit à la création d’une compagnie professionnelle : L’Entresort.

    Vingt-cinq ans plus tard, avec les mêmes acteurs elle présente Les Oiseaux au Quartz en avril 2013 et s’autorise durant une heure à regarder en arrière et à analyser ce qui peut l’être...

    1 - Les années de formation

    3 fois plus ou moins 20 minutes

    Madeleine Louarn démarre sa carrière en tant qu’éducatrice au sein de l’association Les Genêts d’Or à Morlaix, encadrant des adultes ayant un handicap mental.

    En 1984, elle y crée un atelier de théâtre sans aucune motivation de soin (l’atelier Catalyse).

    Démarre alors une grande aventure humaine et théâtrale qui conduit à la création d’une compagnie professionnelle : L’Entresort.

    Vingt-cinq ans plus tard, avec les mêmes acteurs elle présente Les Oiseaux au Quartz en avril 2013 et s’autorise durant une heure à regarder en arrière et à analyser ce qui peut l’être...

    2 - L’atelier Catalyse et l’Entresort

    3 fois plus ou moins 20 minutes

    Madeleine Louarn démarre sa carrière en tant qu’éducatrice au sein de l’association Les Genêts d’Or à Morlaix, encadrant des adultes ayant un handicap mental.

    En 1984, elle y crée un atelier de théâtre sans aucune motivation de soin (l’atelier Catalyse).

    Démarre alors une grande aventure humaine et théâtrale qui conduit à la création d’une compagnie professionnelle : L’Entresort.

    Vingt-cinq ans plus tard, avec les mêmes acteurs elle présente Les Oiseaux au Quartz en avril 2013 et s’autorise durant une heure à regarder en arrière et à analyser ce qui peut l’être...

    3 - Le temps

  • Maïon et Wenn : Les Diablesses

    22 min 11
  • ×fermer

    Maïon et Wenn : Les Diablesses

    22 min 11 - 2013

    Marion et Gwenn alias "Maïon et Wenn" : deux filles aussi déjantées dans la vraie vie que sur la scène. À moins qu’elles n’aient seulement profité de cette interview pour manifester leur joie de vivre et de rire. Derrière leurs textes rigolos et décalés se cachent quelques considérations un poil plus sérieuses. Écologie, féminisme, politique, tout y passe... Mais ne leur dites surtout pas qu’elles sont engagées, car selon Wenn – ou peut-être était-ce Maïon –, " de toute façon dès que tu dis autre chose que de la merde, t’es engagé ! "
    Oufipo a rencontré ce duo à l’occasion de leur passage au Vauban le 25 octobre 2013.


  • Mamar Kassey : La flûte nigérienne qui ne cloue pas son bec

    25 min 21
  • ×fermer

    Mamar Kassey : La flûte nigérienne qui ne cloue pas son bec

    25 min 21 - 2014

    Un musicien qui s’est fait tout seul : de son enfance dans les rues de Niamey à la date officielle de la formation de son groupe, Yacouba Moumouni, leader du groupe Mamar Kassey, se souvient de chaque étape qui l’a mené jusqu’au Bout du monde en 2014. Une presque-mer qu’il semble rejoindre sans méfiance, comme il a traversé les épreuves, comme sa musique traverse les époques, comme ses mots renversent les non-dits de son pays. 


  • Marine Bachelot : La place du chien

    31 min
  • ×fermer

    Marine Bachelot : La place du chien

    31 min - 2014

    Rencontre avec Marine Bachelot autour de La place du chien, une pièce qu’elle a écrite en 2009, et mise en scène à la Maison du Théâtre, à Brest, en avril 2014.
    Marine Bachelot est membre du collectif d’auteurs Lumière d’août à Rennes, elle écrit pour le théâtre depuis une dizaine d’années, met en scène, anime des ateliers d’écriture, donne des cours en Arts du spectacle à l’Université Rennes 2, participe à diverses initiatives féministes et défend une certaine forme de théâtre politique.
    La place du chien joue en avril 2014 à Morlaix et Paris (Maison des métallos) et tournera en Bretagne sur la saison 2014/15.


  • Martial Solal : Monsieur Jazz

    16 min 16
  • ×fermer

    Martial Solal : Monsieur Jazz

    16 min 16 - 2012

    À 85 ans, Martial Solal, jazzman de renom, pianote encore. Le temps n’a tout simplement pas eu raison de son envie. Interviewé par Yves Pailler après un concert, dans le cadre de l’Atlantique Jazz Festival le 27 octobre 2012 au Quartz, il évoque ses lassants exercices de gammes, passeport obligé pour l’exercice de style et l’improvisation. Le compositeur a côtoyé les grands noms de la musique, de Duke Ellington à Django Reinhardt, et continue d’illuminer et de faire rayonner le jazz européen dans le monde entier.


  • Martin Provost

    2 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Martin Provost

    2 fois plus ou moins 20 minutes - 2013

    Martin Provost s’intéresse aux femmes artistes. Après Séraphine (2008) qui racontait l’histoire de la peintre Séraphine de Senlis, il signe en 2013 Violette, film autour de la vie de l’écrivain Violette Leduc, amie de Simone de Beauvoir. À l’occasion de la sortie du film, ce Brestois d’origine revient au pays pour nous parler de son film (de la genèse à la diffusion), mais aussi de son parcours personnel de Saint-Renan aux Césars...

    1 - La genèse de Violette

    2 fois plus ou moins 20 minutes - 2013

    Martin Provost s’intéresse aux femmes artistes. Après Séraphine (2008) qui racontait l’histoire de la peintre Séraphine de Senlis, il signe en 2013 Violette, film autour de la vie de l’écrivain Violette Leduc, amie de Simone de Beauvoir. À l’occasion de la sortie du film, ce Brestois d’origine revient au pays pour nous parler de son film (de la genèse à la diffusion), mais aussi de son parcours personnel de Saint-Renan aux Césars...

    2 - La genèse d’un cinéaste

  • Mat Jacob : "Être, à l’ouest"

    33 min 56
  • ×fermer

    Mat Jacob : "Être, à l’ouest"

    33 min 56 – 2010

    Mat Jacob, photographe du collectif Tendance Floue, s’entretient avec François-Nicolas L’Hardy à propos de son exposition "Être, à l’ouest" qui s’est tenue, à Brest, au Centre Atlantique de la Photographie (CAP) du 29 septembre au 30 octobre 2010. Fruit d’une vingtaine d’années de photographies autour de Brest et Milizac (dont il est originaire), son travail nous livre un regard subjectif et patient sur les sentiments humains qu’il y a croisés, entre errance et dérive photographique au cœur de l’ "être".


  • Michael Zerang et Zalie Bellacicco : Un duo majuscule

    28 min 05
  • ×fermer

    Michael Zerang et Zalie Bellacicco : Un duo majuscule

    28 min 05 - 2012

    D’un côté, un percussionniste américain pratiquant le free jazz, la musique contemporaine et le théâtre expérimental, amateur de notes improvisées avec des musiciens d’ici et d’ailleurs.

    De l’autre, une chanteuse lyrique bretonne, performeuse et improvisatrice, friande de nouvelles rencontres musicales.

    Voilà au final un collage saugrenu de deux entretiens improvisés, pour découvrir ce duo ayant partagé la scène de la Minuscule dans le cadre de l’Atlantique Jazz Festival le 25 octobre 2012.


  • Michel Chion : Un dialogue de sourds

    21 min 59
  • ×fermer

    Michel Chion : Un dialogue de sourds

    21 min 59 - 2011

    Le cinéma, cet art sonore. État des lieux d’une question qui mérite questionnement par celui qui en est devenu sinon l’inventeur, tout au moins le grand spécialiste. Auteur, entre autres, de : Pierre Henry (Fayard, 1980), Le son au cinéma (Cahiers du cinéma, 1985), L’audio-vision (Nathan, 1991), Un art sonore, le cinéma (Cahiers du cinéma, 2003). Un entretien en amont de la conférence qu’il donna au Musée des beaux-arts de Brest le 2 février 2011 à l’invitation de l’association Clap à l’ouest.


  • Michel Ciment : Monsieur cinéma

    42 min 12
  • ×fermer

    Michel Ciment : Monsieur cinéma

    42 min 12 – 2011

    Le cinéma, art total ? Michel Ciment a trouvé dans le 7e art la synthèse idéale de toutes ses passions – théâtre, peinture, cinéma, architecture… Le cinéma, frère de la psychanalyse ? Né en même temps que celle-ci, il est un instrument formidable de représentation du rêve et de la psyché humaine. Voici quelques pistes de réflexion en ouverture d’une belle rencontre, en ce 4 décembre 2011, dernier jour du 9e festival Longueur d’ondes, avec un grand cinéphile, auteur et critique – il officie toujours au Masque et la plume sur France Inter. Ne mâchons pas nos mots : Michel Ciment est un penseur. Et l’écouter donne à penser. Lorsque le visuel passe d’abord par l’oreille...


  • Michel Cloup

    3 min 52
  • ×fermer

    Michel Cloup

    3 min 52 - 2012

    Lorsque le compositeur, guitariste et machiniste Michel Cloup troque son esprit Diabologum pour un procès verbal à la Docteur Jekyll et Mister Hyde...


  • Michel Lagarde : Dramagraphies

    23 min 56
  • ×fermer

    Michel Lagarde : Dramagraphies

    23 min 56 - 2013

    Michel Lagarde est un homme-canon. Michel Lagarde est un soldat. Michel Lagarde est un baigneur. Mais aussi un astronaute, un dresseur, un prisonnier, un contrôleur de train, un prestidigitateur... Et surtout un photographe qui adore se mettre en scène. Oufipo l’a interrogé sur ses multiples vies à l’occasion de son exposition Dramagraphies à la galerie du Centre Atlantique de la Photographie à Brest du 7 novembre 2013 au 11 janvier 2014.


  • Michel Laubu : Voyage en Turakie

    27 min 18
  • ×fermer

    Michel Laubu : Voyage en Turakie

    Une nouvelle destination que vous n’avez pas encore tamponnée sur votre passeport. Eh bien qu’attendez-vous ? Voici justement le maître des lieux, Michel Laubu, créateur de la compagnie Le Turak (dont le travaille s’articule autour de la rencontre des formes "marionnettiques"). Il nous livre quelques clefs sur cet univers insulaire et décalé un vendredi 18 février 2011 au Quartz avant la représentation du spectacle Les fenêtres éclairées.


  • Nicolas Bouchaud

    6 min 05
  • ×fermer

    Nicolas Bouchaud

    6 min 05 - 2011

    Nicolas Bouchaud, comédien présent à Brest lors de la réprésentation au Quartz de La loi du marcheur le 3 et 4 novembre 2011, vous parle dans ce Procès-Verbal du vent comme vous ne l’avez encore jamais perçu...


  • Nicolas Bouchaud : La loi d’un marcheur

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Nicolas Bouchaud : La loi d’un marcheur

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    Le comédien Nicolas Bouchaud venait interpréter au Quartz les 3 et 4 novembre 2011 La loi du marcheur, un spectacle fondé sur des entretiens menés par Régis Debray avec Serge Daney. L’acteur, qui a imaginé ce spectacle, prend son temps et revient lors de cet échange sur sa perception du théâtre, du cinéma et de la télévision... Avec la figure de Serge Daney en filigrane. Quand celui que l’on surnommait le “ciné-fils” se trouve un fils...

    1 - De l’écrit au théâtre -

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    Le comédien Nicolas Bouchaud venait interpréter au Quartz les 3 et 4 novembre 2011 La loi du marcheur, un spectacle fondé sur des entretiens menés par Régis Debray avec Serge Daney. L’acteur, qui a imaginé ce spectacle, prend son temps et revient lors de cet échange sur sa perception du théâtre, du cinéma et de la télévision... Avec la figure de Serge Daney en filigrane. Quand celui que l’on surnommait le “ciné-fils” se trouve un fils...

    2 - Du théâtre au cinéma -

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2011

    Le comédien Nicolas Bouchaud venait interpréter au Quartz les 3 et 4 novembre 2011 La loi du marcheur, un spectacle fondé sur des entretiens menés par Régis Debray avec Serge Daney. L’acteur, qui a imaginé ce spectacle, prend son temps et revient lors de cet échange sur sa perception du théâtre, du cinéma et de la télévision... Avec la figure de Serge Daney en filigrane. Quand celui que l’on surnommait le “ciné-fils” se trouve un fils...

    3 - Du cinéma à la télévision -

  • Nicolas Jaar : Atmosphérique

    15 min
  • ×fermer

    Nicolas Jaar : Atmosphérique

    15 min - 2012

    Considéré comme le jeune prodige de la musique électro (21 ans et déjà un label), le New-Yorkais Nicolas Jaar revient sur la construction de son album Space is only noise à l’occasion d’une rencontre à la Carène, le 21 janvier 2012, lors du festival Astropolis l’hiver. Dans un français impeccable (il a été scolarisé dans des établissements français au Chili et à New York), Nicolas Jaar évoque avec lucidité son rôle de producteur plus que de musicien, son envie de relief dans sa musique et l’évolution de ses goûts.


  • Olivia Steindler

    2 min 14
  • ×fermer

    Olivia Steindler

    2 min 14 - 2012

    Olivia Steindler est violoniste. Interprète des Caprices, elle se montre néanmoins conciliante quant à l’interrogatoire imposé. Net, concis, avec une pointe de philosophie.


  • Olivia Steindler : Des Caprices

    25 min 06
  • ×fermer

    Olivia Steindler : Des Caprices

    25 min 06 - 2012

    Le mercredi 2 mai 2012, le ciel changeant de Brest ravit l’artiste Olivia Steindler et pourrait bien avoir influencé sa prestation le soir même, puisque la météo a elle aussi son mot à dire dans l’interprétation des "24 Caprices de Paganini". Première femme à les avoir interprétés, c’est sans caprice qu’elle se livre sur son métier de violoniste, mais pas que... Elle consacre en effet une grande partie de son temps à la boutique « gothic-chic » Voriagh qu’elle a créée avec sa sœur Vivien.


  • Olivier Adam et les paysages

    17 min 34
  • ×fermer

    Olivier Adam et les paysages

    17 min 34 – 2010

    Écrivain. Auteur de romans (Je vais bien, ne t’en fais pas, Poids léger, Falaises ou Le cœur régulier, publiés aux éditions de l’Olivier) dont certains ont été adaptés au cinéma et de livres pour enfants. Quand le paysage hante une oeuvre, que dit-il de ce que l’auteur y met ?


  • Orchestre National de Jazz : La face cachée du jazz

    27 min 25
  • ×fermer

    Orchestre National de Jazz : La face cachée du jazz

    27 min 25 - 2012

    Le soir du 19 octobre 2012 à l’Espace Kéraudy de Plougonvelin, Joce Mienniel, Pierre Durand et Vincent Lafont de l’Orchestre National de Jazz ont joué The Dark Side of The Moon devant le public de l’Atlantic Jazz Festival. Après cette immersion dans l’album mythique de Pink Floyd, ils se sont retrouvés avec leur directeur artistique, Daniel Yvinec.

    Profitant de ce bref moment de souffle entre musiciens, Anne Yven de l’association Penn Ar Jazz les a interrogés sur l’histoire du projet Dixcover(s) et sur leurs choix artistiques. Car, après tout, parler d’un concert quand on vient de quitter la scène n’est pas des plus facile. On a plutôt envie de se détendre, de partir dans une discussion légère sur cette relecture en figure libre d’albums cultes de l’histoire de la musique moderne.


  • Oufipo sur les ondes n°35

    59 min 58
  • ×fermer

    Oufipo sur les ondes n°35

    59 min 58 - 2014

    "Oufipo sur les ondes"

    Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

    Au programme de ce numéro :

    - une chronique brestivale toutes voiles dehors

    - un entretien avec Marine Bachelot, dramaturge et metteur en scène.

    - une extrait de la rencontre avec Maylis de Kerangal à la librairie Dialogues

    - les P.-V de Francis Zégut et Hervé Hamon


  • Oufipo sur les ondes n°36

    59 min 45
  • ×fermer

    Oufipo sur les ondes n°36

    59 min 45 - 2014

    "Oufipo sur les ondes"

    Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

    - une chronique brestivale avec un graffeur brestois

    - un entretien avec la photographe Claudine Doury

    - un extrait d’une conférence avec Joseph Schovanec sur l’autisme

    - les P.-V de Aya Cissoko et Édouard Zambeaux


  • Oufipo sur les ondes n°37

    59 min 59
  • ×fermer

    Oufipo sur les ondes n°37

    59 min 59 - 2014

    "Oufipo sur les ondes"

    Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

    Au programme de ce numéro :

    - une chronique brestivale avec les adolescentes de la cité du Ponant

    - un entretien avec la chanteuse grecque Katerina Fotinaki

    - un extrait de la conférence avec Soro Solo et Vladimir Cagnolari de "L’Afrique enchantée"

    - les P.-V de Michel Cloup et Étienne Bernard


  • Pascal Jaouen

    2 min 13
  • ×fermer

    Pascal Jaouen

    2 min 13 – 2010

    Brodeur et fondateur de l’École de broderie d’art de Quimper. De fil en aiguille au rythme des questions.


  • Pascal Jaouen : De fil en aiguille

    17 min 14
  • ×fermer

    Pascal Jaouen : De fil en aiguille

    17 min 14 – 2010

    Brodeur et fondateur de l’École de broderie d’art de Quimper, Pascal Jaouen vient de lancer une nouvelle ligne de haute couture.


  • Penn Ar Jazz : Le jazz sans barbe

    34 min 34
  • ×fermer

    Penn Ar Jazz : Le jazz sans barbe

    Rencontre un 21 septembre 2010 avec les trois permanents d’une association incontournable du Finistère qui tente depuis 1997 de diffuser et de rendre accessible un large éventail de ces musiques qu’on pourrait nommer jazz et musiques improvisées.

    De l’idée originale à l’organisation interne en passant par une certaine vision du jazz, la mise en place de deux festivals (Atlantique Jazz Festival et Sonor), une histoire de garage à réparer et l’énergie qui cimente le tout : vous saurez tout sur cette fine équipe qui, comme son nom l’indique, se tourne vers l’avenir pour nous emmener "au bout du jazz".

    Preuve (pour ceux qui en doutent encore) qu’une association peut être bien plus qu’un simple regroupement le mercredi après-midi.


  • Philipe Quesne : L’envers du décor

    24 min 07

  • Philippe Arrii-Blachette

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Philippe Arrii-Blachette

    Fondateur et directeur artistique de l’ensemble Sillages, violoniste, directeur du programme musical de France Culture de 1985 à 1988 entre autres... Une rencontre que l’homme, passionné de peinture, a souhaité réaliser en déambulant dans le Musée des Beaux-Arts de Brest. Le portrait radiophonique d’un éternel "contemporain" toujours à l’écoute.

    1 - La musique et nous

    Fondateur et directeur artistique de l’ensemble Sillages, violoniste, directeur du programme musical de France Culture de 1985 à 1988 entre autres... Une rencontre que l’homme, passionné de peinture, a souhaité réaliser en déambulant dans le Musée des Beaux-Arts de Brest. Le portrait radiophonique d’un éternel "contemporain" toujours à l’écoute.

    2 - La peinture

    Fondateur et directeur artistique de l’ensemble Sillages, violoniste, directeur du programme musical de France Culture de 1985 à 1988 entre autres... Une rencontre que l’homme, passionné de peinture, a souhaité réaliser en déambulant dans le Musée des Beaux-Arts de Brest. Le portrait radiophonique d’un éternel "contemporain" toujours à l’écoute.

    3 - A l’écoute

  • Philippe Arrii-Blachette

    3 min 13
  • ×fermer

    Philippe Arrii-Blachette

    Procès-verbal d’un de nos "contemporains". Violoniste, producteur d’émissions télévisées et radiophoniques, directeur d’écoles nationales de musique, Philippe Arrii-Blachette a été dans toutes ses activités un ardent protagoniste et propagandiste de la musique contemporaine.


  • Philippe Calvario : Une fragilité juste ?

    46 min 45
  • ×fermer

    Philippe Calvario : Une fragilité juste ?

    46 min 45 - 2010

    À bâtons rompus. L’absence du père, Patrice Chéreau, l’imperfection, la liberté au théâtre… Quand Le jeu de l’amour et du hasard, donné au Quartz en novembre 2010, laisse des coudées franches.


  • Pierre Bouteiller

    3 min 11
  • ×fermer

    Pierre Bouteiller

    3 min 11 - 2011

    Pierre Bouteiller, président de la Commission des œuvres sonores de la SCAM, ancien directeur de France Musique, troque un instant les émissions de jazz qu’il anime habituellement sur TSF pour partager avec nous une improvisation verbale lors du festival Longueur d’ondes 2010.


  • Quarante ans de rock à Brest

    60 min
  • ×fermer

    Quarante ans de rock à Brest

    60 min - 2006

    Des Loups Noirs à Miossec, le rock Brestois a une histoire. Olivier Polard, Gaëlle Kerrien, Rémi Talec, Charles Musy, Stan, Guillaume Jouan et Régis Curtis en témoignent au micro de Rachid Sadaoui.

    - diffusé le jeudi 12 octobre 2006 sur Fréquence Mutine


  • Quelques pas de sensualité...

    7 min 19
  • ×fermer

    Quelques pas de sensualité...

    Julien PITTET et Aurélien GUILLERMIC

    - Atelier de création radiophonique de l’UBO proposé par Longueur d’ondes

    7 min 19 - 2010

    Dans la culture flamenco, on dit que la partie basse du corps est très portée par le rythme, par la terre, tandis que la partie haute du corps doit être libre, aérienne. En ce qui concerne le tango argentin, les règles sont les mêmes, mais inversées : les jambes suivent une ligne, souples, en mouvement constant vers le partenaire, tandis que le buste est tenu droit, fier. À l’heure où l’émancipation de la femme tient son importance, sa soumission à l’homme à travers cette danse peut interroger. En passant par l’histoire et en évoquant sa pratique, une professeur nous entraîne plus en amont dans cet univers où l’âge et l’éthique n’ont au final que peu d’importance.


  • R. Murray Schafer - Sillages

    1 h 24 min
  • ×fermer

    R. Murray Schafer - Sillages

    Le créateur de la notion de paysage sonore (soundscape), compositeur d’origine canadienne, également cofondateur du "projet mondial d’environnement sonore" était l’invité du festival Longueur d’ondes un dimanche 5 décembre 2010. Une rencontre-concert inédite, puisque, cerise sur le gâteau, l’ensemble de musique contemporaine brestois Sillages en profitait pour interpréter le Quatuor à cordes n°2 "Waves" composé par le canadien. Emotional soundscape.


  • Raphaëlle Delaunay : Ballerine pop

    15 min 36
  • ×fermer

    Raphaëlle Delaunay : Ballerine pop

    15 min 36 - 2012

    Raphaëlle Delaunay est une habituée du Quartz. Elle y présenta ses premières expériences en tant que chorégraphe au festival des Antipodes. La danseuse du ballet national de l’Opéra de Paris, devenue interprète pour de grands chorégraphes contemporains - Pina Bausch, Alain Platel, Roland Petit... - a très vite eu l’envie de dessiner et décider elle-même de ses mouvements dans l’espace.
    En ce mois d’avril 2012, elle revient au Quartz pour présenter sa dernière création, Eikon, variations autour du personnage de Michael Jackson.


  • Regard d’artiste : Nicolas Fédorenko

    48 min 23
  • ×fermer

    Regard d’artiste : Nicolas Fédorenko

    48 min 23 - 2012

    A chaque "Regard d’artiste" apparaît un musée différent et pourtant il s’agit bien du même : le Musée des Beaux-Arts de Brest. Organisé par les Amis du musée, cet événement propose à un artiste de concevoir "sa visite" du musée. Ce 7 février 2012, c’était à Nicolas Fédorenko de s’y coller. Ce peintre, graveur et créateur de mobilier urbain installé au Cap Sizun dessine un parcours volontairement subjectif qui petit à petit révèle les centres d’intérêt de l’artiste : arts populaires, couleurs, surréalisme... L’occasion de revisiter ce musée sous un autre angle, mais surtout d’attraper quelques clefs pour mieux appréhender le travail de ce guide atypique, un guide tout en simplicité à l’écoute des œuvres qu’il a sélectionnées.


  • Régis Sauder : Être là pour les détenus

    47 min 50
  • ×fermer

    Régis Sauder : Être là pour les détenus

    47 min 50 - 2012

    Être là est un film documentaire qui suit le quotidien d’une équipe soignante en psychiatrie. Le travail consiste à prendre en charge les prisonniers de la Maison d’arrêt des Baumettes à Marseille. Psychiatres, infirmières et ergothérapeutes, ces femmes exercent sans espace de soin approprié dans un lieu chargé de violence, en acceptant de faire partie d’un système qu’elles ne cautionnent pas.

    Régis Sauder, le réalisateur, a accepté lors de la présentation de son film (le 18 octobre 2012 au cinéma Le Bretagne de Saint Renan) de revenir pour Oufipo sur les conditions très particulières de ce tournage qui en dit long sur l’enfermement.


  • Rencontre avec Alain Mabanckou

    1 h 05 min
  • ×fermer

    Rencontre avec Alain Mabanckou

    1h 05 min - 2010

    Pointe-Noire, capitale économique du Congo dans les années 1970. Le cadre de Demain, j’aurai vingt ans (Gallimard, 2010) et l’occasion d’une intervention d’un héraut de l’africanité littéraire lors de sa venue à la librairie Dialogues (Brest) le 25 octobre 2010.


  • Rencontre avec Christine Angot

    35 min 11
  • ×fermer

    Rencontre avec Christine Angot

    35 min 11 - 2012

    "S’interroger sur le "pourquoi" d’un comportement, c’est en chercher une explication légitime. Je pense qu’il n’y a pas de motif valable à chercher."

    Dans son livre Une semaine de vacances (Flammarion, 2012), Christine Angot raconte le "comment" de l’inceste et des processus de domination qui y sont liés. Lors de la rencontre du 16 octobre 2012 à la librairie Dialogues, cette écrivain controversée dévoile son point de vue d’auteur sur la littérature qui dérange.


  • Rencontre avec François Morel et Olivier Saladin

    21 min 19
  • ×fermer

    Rencontre avec François Morel et Olivier Saladin

    Deux hommes, deux complices qu’on ne présente plus. Un livre Bien des choses (éditions Futuropolis, 2009) qu’ils nous présentent. Et une rencontre avec leur public à la librairie Dialogues le 26 janvier 2011.


  • Rencontre avec Hervé Jaouen

    58 min 46
  • ×fermer

    Rencontre avec Hervé Jaouen

    58 min 46 - 2011

    A été banquier. Écrit beaucoup. Romancier fleuve. Aime l’Irlande des taxis mauves. Débuta dans le polar pour terminer on ne sait où. Auteur, entre autres, de : La mariée rouge (Éditions Jean Goujon, 1979), L’adieu aux îles (Mazarine, 1986), Connemara Queen (Denoël, 1990), L’allumeuse d’étoiles (Denoël, 1996), Les ciels de la baie d’Audierne (Presses de la Cité, 2006). À la librairie Dialogues (Brest), un 11 février 2011 à l’occasion de la sortie de son ouvrage Les sœurs Gwenan (Presses de la Cité, 2010).


  • Rencontre avec Jean-François Coatmeur

    46 min 06
  • ×fermer

    Rencontre avec Jean-François Coatmeur

    46 min 06 - 2012

    En 1939, aux prémices de la Seconde Guerre mondiale, Jérôme Le Gallès est incarcéré pour un meurtre qu’il nie avoir commis. Dix-huit mois plus tard, à la faveur d’un transport de prisonnier, il parvient à s’échapper en compagnie d’un autre détenu.

    L’Ouest barbare (Albin Michel, 2012), nouvelle intrigue de Jean-François Coatmeur, prend place dans un petit village portuaire finistérien, Pouldavid-sur-Mer. Et ce n’est pas un hasard. C’est ce que nous découvrirons à l’écoute du célèbre auteur de romans policiers qui, lors de la rencontre du 19 juin 2012 à la librairie Dialogues, nous dévoile les coulisses de son roman.


  • Rencontre avec Philippe Van Leeuw, directeur de la photographie

    43 min 14
  • ×fermer

    Rencontre avec Philippe Van Leeuw, directeur de la photographie

    43 min 14 - 2013

    On met souvent l’accent sur le réalisateur d’un film, mais l’on oublie tout le petit monde qui gravite autour de lui lors d’un tournage, et en particulier le chef-opérateur, personnage essentiel, bras armé du réalisateur. Tous deux doivent se comprendre parfaitement et travailler de concert sur le tournage. À l’invitation du Festival européen du film court de Brest, Philippe Van Leeuw, à la fois chef-opérateur et réalisateur, est venu nous expliquer en quoi consiste la relation complexe et essentielle qui unit le réalisateur et son chef-opérateur.


  • Rencontre avec Wajdi Mouawad

    39 min 46
  • ×fermer

    Rencontre avec Wajdi Mouawad

    39 min 46 - 2011

    À l’occasion de la représentation de l’Intégrale des femmes (Les Trachiniennes, Antigone, et Electre) au Quartz, du mercredi 5 au samedi 8 octobre 2010, le metteur en scène et écrivain Wajdi Mouawad, venait “rencontrer” son public au café de la librairie Dialogues à Brest. L’occasion pour lui de revenir sur cette dernière création, d’évoquer les choix artistiques d’une carrière et de souligner le lien entre ses pièces et son inspiration extérieure.


  • Rencontre-débat avec Christian Rouaud

    52 min 53
  • ×fermer

    Rencontre-débat avec Christian Rouaud

    52 min 53 - 2011

    Un jeudi soir d’octobre à Saint-Renan. Christian Rouaud vient présenter son dernier film, Tous au Larzac, en avant-première au cinéma Le Bretagne. Parler du film, certes, mais aussi évoquer, à travers cette lutte emblématique des années 1970, d’autres mouvements, de Plogoff aux LIP, de Bernard Lambert aux indignés d’aujourd’hui. Paroles d’un cinéaste qui filme les acteurs de ces luttes avec pour viatique la foi en l’avenir et le refus du découragement.


  • Roman Rappak : Les grands Breton

    18 min 16
  • ×fermer

    Roman Rappak : Les grands Breton

    18 min 16 - 2012

    Breton, un collectif d’artistes multimédia londonien, a pris pour domicile une ancienne banque désaffectée dans le sud-est de la capitale, baptisée Breton Labs.

    Dans ce labyrinthe de petites pièces aux acoustiques insolites, voient le jour des morceaux respirant les beats, les cordes, l’électro et l’art rock. C’est là aussi que les cinq artistes s’adonnent à la réalisation de clips et courts-métrages alternatifs, rien que pour distiller un peu de chaos dans notre monde.

    Oufipo a rencontré Roman Rappak, le leader du groupe, à l’occasion de leur venue au Cabaret Vauban le 17 Octobre 2012.


  • Sonia Chamkhi au cœur de la marge

    31 min 52
  • ×fermer

    Sonia Chamkhi au cœur de la marge

    31 min 52 - 2011

    D’un instrument à vent de Tunisie en particulier et de la musique populaire en général. Révolution et tradition dans le regard de Sonia Chamkhi, enseignante à l’Institut supérieur des beaux-arts de Tunis, et auteur du film L’art du mezoued présenté au Musée des beaux-arts de Brest le 9 avril 2011.


  • Sorj Chalandon : Les mots bien en main

    20 min 14
  • ×fermer

    Sorj Chalandon : Les mots bien en main

    20 min 14 - 2011

    Sorj Chalandon vient d’être récompensé par le Grand prix du roman de l’Académie française 2011. C’est dire ! Cet amoureux fou de l’Irlande présentait en octobre à la librairie Dialogues son dernier ouvrage, Retour à Killybegs, paru aux éditions Grasset. Longtemps reporter dans le quotidien au triangle rouge (conflit nord-irlandais, procès Klaus Barbie...), Chalendon nous parle de la place de l’écriture dans sa vie, du journalisme à la fiction. Avec une sensibilité à fleur de mots...


  • Stéfan Tulépo : Explorateur du vide

    18 min
  • ×fermer

    Stéfan Tulépo : Explorateur du vide

    18 min - 2014

    L’artiste a participé aux chantiers-résidences mis en place par le Centre d’art contemporain et Documents D’Artistes Bretagne. Brest, une terre fertile qui n’a visiblement pas refroidi Stéfan Tulépo. De cette association, de ses pérégrinations aléatoires dans des no man’s land ou lieux à l’abandon, il rapporte et expose une somme d’objets, de photographies, et sculptures glanées, construites ou imaginées sur place. Une autre façon d’appréhender le lieu, pour le (re)définir.

    Face à Christine Finizio (DDAB) et Étienne Bernard (Directeur de Passerelle), il revient sur cette résidence au lendemain du vernissage de l’exposition nommée non sans humour Dans mon Jumpy 1.9 TD. Visible (et à voir même !) à Passerelle jusqu’au 30 août 2014.


  • Stéphane Calais : Saisir l’espace

    37 min 21
  • ×fermer

    Stéphane Calais : Saisir l’espace

    37 min 21 - 2014

    Le Centre d’Art Contemporain Passerelle propose jusqu’en janvier 2015 une exposition réalisée in situ par Stéphane Calais. Une fresque de motifs inscrits sur les murs du lieu, sur le quai. Sur cette même fresque, des croquis, des formes libres. Des mobiles, sortes de pavillons accrochés au plafond du patio. Cette installation a été baptisée "Nouveau printemps". Mais l’exposition aura deux saisons, se poursuivant jusqu’au milieu de l’hiver 2015. Fin connaisseur de l’histoire de l’art, Stéphane Calais mêle quelques références à ses œuvres. Figure atypique de l’art contemporain, l’artiste est un touche-à-tout (peinture, dessins muraux, collages d’objets ou d’images...). Face à Étienne Bernard et Séverine Giordani (CAC Passerelle), il revient sur sa démarche qui invite à une expérience physique du spectateur. Mais l’auditeur, que perçoit-il ? Écoutons...


  • Stéphane Lerouge

    4 min 51
  • ×fermer

    Stéphane Lerouge

    4 min 51 - 2012

    Stéphane Lerouge, concepteur et restaurateur de musique de film, se laisse aller à des confidences quelques minutes durant, composant ainsi avec ses mots et ses silences la bande originale d’un film imaginaire baptisé Procès-verbal.


  • Stéphane Lerouge : Musique à Demy-mots

    22 min 38
  • ×fermer

    Stéphane Lerouge : Musique à Demy-mots

    22 min 38 – 2012

    Le jeudi 16 février 2012, Stéphane Lerouge était l’invité d’honneur de la Cinémathèque de Bretagne au Mac Orlan pour la projection des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy. Il a en effet aidé à faire revivre la musique de ce grand classique puisque son métier peu commun n’est autre que restaurateur de bandes originales de films. Il est par ailleurs responsable d’une collection discographique au sein d’Universal, "Ecoutez le cinéma", forcément. Il revient sur l’origine de ce métier-passion, depuis les enregistrements réalisés tout jeune avec un magnétophone collé au poste de télé Radiola, à Douarnenez, jusqu’aux rencontres décisives avec Vladimir Cosma, Maurice Jarre, Ennio Morricone, Michel Legrand...
    Car pour lui, les grands compositeurs qui, jadis, composaient des opéras, composent aujourd’hui des musiques de films, rien de moins !


  • Stéphane Mercurio

    2 min 28
  • ×fermer

    Stéphane Mercurio

    2 min 28 - 2012

    Ah les vents patagons ! Stéphane Mercurio, cinéaste, connaît bien les lieux de confinement et d’enfermement. C’est peut-être pour ça qu’elle aime les grands espaces et leurs ciels immenses.


  • Stéphane Mercurio : L’ombre et la lumière

    36 min 38
  • ×fermer

    Stéphane Mercurio : L’ombre et la lumière

    36 min 38 - 2012

    Stéphane Mercurio filme à l’ombre. Il y a quelques années déjà, dans À côté, ce beau documentaire sur les familles de prisonniers elles-mêmes recluses dans la maison d’accueil à côté de la prison de Rennes. Et aujourd’hui à travers son dernier film, À l’ombre de la République, sur les pas des inspecteurs des lieux de privation de liberté. Mais que l’on ne renvoie pas la cinéaste à l’image d’une spécialiste du monde carcéral. La carrière de Stéphane Mercurio est riche, sa caméra fouille le social, ses souffrances et ses grâces. À l’hôpital, dans la rue, sur les lieux de travail... Elle musarde aussi du côté de l’intime, mais tout en pudeur joyeuse, lorsqu’elle propose un portrait de Siné, son père, dans Mourir ? Plutôt crever !. "Passée" à la fiction à la faveur d’un court métrage diffusé récemment sur Canal +, Avec mon p’tit bouquet, Stéphane Mercurio aborde de nouveaux rivages prometteurs.


  • Sylvie Ungauer

    3 fois plus ou moins 20 minutes
  • ×fermer

    Sylvie Ungauer

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Le mercredi 11 avril 2012, l’artiste brestoise Sylvie Ungauer recevait Oufipo à domicile pour un portrait radiophonique en trois temps mené par Aurélie Mélac, webmaster du site Documents d’Artistes Bretagne.
    Rencontre avec une artiste contemporaine qui fut l’une des premières à utiliser le site internet comme œuvre d’art et dont le travail chemine entre vidéos, dispositifs et installations pour questionner avec récurrence les réseaux, la technologie, les déplacements, la géographie mais aussi le vêtement. Sa dernière exposition "Dress/Architectures : Prêt-à-Porter" qui se tenait du 10 février au 31 mars 2012 au Centre d’Art Passerelle à Brest révèle à elle seule les principes fondamentaux de la démarche d’une auteur qui n’oublie jamais de questionner le rôle des œuvres d’art dans l’espace public.

    1 - Parcours et thématiques de travail

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Le mercredi 11 avril 2012, l’artiste brestoise Sylvie Ungauer recevait Oufipo à domicile pour un portrait radiophonique en trois temps mené par Aurélie Mélac, webmaster du site Documents d’Artistes Bretagne.
    Rencontre avec une artiste contemporaine qui fut l’une des premières à utiliser le site internet comme œuvre d’art et dont le travail chemine entre vidéos, dispositifs et installations pour questionner avec récurrence les réseaux, la technologie, les déplacements, la géographie mais aussi le vêtement. Sa dernière exposition "Dress/Architectures : Prêt-à-Porter" qui se tenait du 10 février au 31 mars 2012 au Centre d’Art Passerelle à Brest révèle à elle seule les principes fondamentaux de la démarche d’une auteur qui n’oublie jamais de questionner le rôle des œuvres d’art dans l’espace public.

    2 - Dress/Architectures

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

    Le mercredi 11 avril 2012, l’artiste brestoise Sylvie Ungauer recevait Oufipo à domicile pour un portrait radiophonique en trois temps mené par Aurélie Mélac, webmaster du site Documents d’Artistes Bretagne.
    Rencontre avec une artiste contemporaine qui fut l’une des premières à utiliser le site internet comme œuvre d’art et dont le travail chemine entre vidéos, dispositifs et installations pour questionner avec récurrence les réseaux, la technologie, les déplacements, la géographie mais aussi le vêtement. Sa dernière exposition "Dress/Architectures : Prêt-à-Porter" qui se tenait du 10 février au 31 mars 2012 au Centre d’Art Passerelle à Brest révèle à elle seule les principes fondamentaux de la démarche d’une auteur qui n’oublie jamais de questionner le rôle des œuvres d’art dans l’espace public.

    3 - Art et espaces publics

  • The Ames Room : Illusions sonores

    22 min 02
  • ×fermer

    The Ames Room : Illusions sonores

    22 min 02 - 2012

    The Ames Room est un groupe qui compte trois musiciens : Jean-Luc Guionnet, saxophoniste, Will Guthrie, batteur, et Clayton Thomas, contrebassiste. C’est aussi en architecture le nom donné à une pièce volontairement distordue qui crée une illusion d’optique. Le samedi 12 mai, lors du festival Sonore organisé par Penn Ar Jazz, le trio justifie pleinement son nom en explorant les diverses dimensions du son. Jazz minimaliste, sans hiérarchie, il s’inscrit dans une improvisation continue, mais non sans logique. Au fil des ingénieuses questions d’Hélène Petton, nous en apprenons davantage sur cet univers particulier, tout en philosophant quelque peu sur la question du langage.


  • The Bridge : Transatlantique

    18 min 58
  • ×fermer

    The Bridge : Transatlantique

    18 min 58 - 2013

    The Bridge est un réseau transatlatique pour le jazz et les musiques créatives, qui a vu le jour en 2012 et qui permet à des musiciens américains et français de traverser l’océan Atlantique pour jouer avec leurs homologues. Centré sur Chicago et sur plusieurs villes de France, The Bridge a vu se produire cet automne une collaboration entre Michael Zerang, Douglas Ewart, Bernard Santacruz, Jean-Luc Cappozzo et Joëlle Léandre, rejoints par Frédéric Bargeon-Briet. Ils se sont retrouvés tous les six à Brest en octobre 2013, à l’occasion du dixième Atlantique Jazz Festival.


  • The Ex : Catch my tongue

    29 min 10
  • ×fermer

    The Ex : Catch my tongue

    29 min 10 - 2013

    The Ex est un groupe.

    Bien au delà d’un groupe de musique, c’est un groupe. Il suffit d’une seule seconde lors d’un de leurs concerts pour s’en rendre compte et ressentir ce que ce mot peut porter d’humanité, de richesse, de respect et d’attention.

    Depuis 1981 qu’il existe, leurs membres ont régulièrement changé, mais le groupe a gardé le même nom et distille un punk toujours aussi fin et enivrant.

    Le 17 mai 2013, ils jouaient au Run Ar Puñs à Châteaulin dans le cadre du festival Sonore organisé par Penn Ar Jazz et ont accepté bien volontiers de nous décrire, à leur manière, leur fonctionnement atypique.

    Traduction : Anne Yven, Sophie Bernard


  • Titi Robin

    5 min 53
  • ×fermer

    Titi Robin

    5 min 53 - 2011

    Titi Robin participait aux colloques sur la modalité lors du festival No Border qui avait lieu au Quartz et au Vauban du 17 au 19 novembre 2011. Entre un concert dans le hall et son déjeuner, l’artiste, malgré le vide de son estomac, nous entraîne dans une réflexion sur un équilibre en perpétuel suspens, funambule sur le fil du son...


  • Titi Robin : Le son d’une culture d’enfance

    24 min
  • ×fermer

    Titi Robin : Le son d’une culture d’enfance

    24 min - 2011

    Lors du festival No Border qui avait lieu au Quartz et au Vauban du 17 au 19 novembre 2011, pendant un concert off de Gispy Burek Orkestar, Titi Robin, joueur de oud et de guitare nous raconte sa recherche du son. Bien qu’il aspire à intégrer dans sa musique de nombreux styles tels que la musique indienne classique et pakistanaise, la musique tzigane, klezmer ou encore bretonne, l’artiste nous explique comment il n’en garde pas moins une culture, un son qui lui est propre, se remémorant les tartines grillées au feu de cheminée dans la maison de son enfance...


  • Trio Joubran : Quand le frère cadet prend la parole

    17 min 07
  • ×fermer

    Trio Joubran : Quand le frère cadet prend la parole

    17 min 07 - 2012

    Le Trio Joubran était en concert au Quartz à Brest à l’occasion du festival No Border (17 au 19 novembre 2011) dont la thématique principale était la question de la modalité dans la musique. Les trois frères et musiciens palestiniens, maîtres du roi des instruments orientaux, l’oud, ont répandu dans la salle du grand théâtre une atmosphère qui invitait au voyage et à la contemplation. Ils se sont livrés à l’interprétation de leur dernier album, Asfar, jeu de mots entre le terme arabe "voyage" et l’anglais "as far" qui signifie "aussi loin". Et d’une certaine manière, l’interview du frère cadet du trio, Wissam, musicien et luthier attitré de la fratrie, nous entraîne elle aussi vers un autre univers musical et intellectuel.


  • Une heure/Une oeuvre : Estampes japonaises

    56 min 13
  • ×fermer

    Une heure/Une oeuvre : Estampes japonaises

    56 min 13 - 2012

    Dans le cadre de l’exposition « Brest-Japon. Trésors des collections du musée » (mars-juin 2012), le Musée des Beaux-Arts de Brest a dévoilé son fonds d’estampes japonaises et d’autres objets témoins du quotidien du Japon d’antan, collectés dans des circonstances diverses (cadeaux diplomatiques, legs de grands voyageurs).

    Mathilde Pigallet, chargée des publics et des collections, nous fait découvrir l’histoire des estampes, l’évolution de leur forme et des thèmes abordés, ainsi que le vécu des artistes présents dans la collection du musée, à l’occasion du rendez-vous « Une heure, une œuvre » le 24 avril 2012.


  • Une heure/Une œuvre : Autour de Sonia (1885-1979) et Robert Delaunay (1885-1941)

    42 min 33
  • ×fermer

    Une heure/Une œuvre : Autour de Sonia (1885-1979) et Robert Delaunay (1885-1941)

    42 min 33 - 2011

    Des ronds et des couleurs. Des cubes aussi. Une Tour Eiffel. Plusieurs. Bref, une série. Un couple d’avant-garde qui ne mania pas que le pinceau. Rien de moins abstrait que ce que l’on veut bien imaginer d’elle, de lui, de tous les deux. Suivez le guide !


  • Une heure/Une œuvre : Sitzender Mädchenakt mit Blumenvasen

    55 min 44
  • ×fermer

    Une heure/Une œuvre : Sitzender Mädchenakt mit Blumenvasen

    55 min 44 - 2010

    Rendez-vous un 25 octobre 2010 du côté de la rue Traverse. Une toile de Paula Modersohn-Becker (1876-1907), Sitzender Mäddchenakt mit Blumenvasen (vers 1907), et le commentaire de Françoise Daniel. Prémices de l’expressionnisme allemand.


  • Une heure/Une œuvre : Traverse dans l’orage

    46 min 45
  • ×fermer

    Une heure/Une œuvre : Traverse dans l’orage

    46 min 45 – 2010

    Rendez-vous un 28 septembre 2010 du côté de la rue Traverse. L’œuvre du peintre René Duvillier (1919-2002), Traverse dans l’orage, à partir de la lecture de Vanessa Che. Entre abstraction lyrique et cénesthésie, une exploration de l’espace.


  • Valérie Villieu : Armes de destruction visuelle

    13 min 45
  • ×fermer

    Valérie Villieu : Armes de destruction visuelle

    13 min 45 - 2012

    Et si Valérie Villieu et Laurence Faure étaient des photographes-couturières ? VOL, leur exposition qui se tenait du 14 janvier au 24 février 2012 à la MJC de l’Harteloire, était composée de photographies, d’un diaporama et de vidéos. Ce travail, réalisé dans le cadre d’une résidence proposée par le festival Pluie d’images à partir des fonds de la Cinémathèque de Bretagne, Valérie Villieu le décrit "comme un fil à suivre". Interviewée pour Oufipo par Jérôme Lepioufle, elle raconte comment avec sa collaboratrice Laurence Faure, elles ont tenté d’intégrer l’imaginaire et la poésie par le montage, zigzaguant entre histoire et actualité de la destruction à partir des archives présentes. L’artiste nous entraîne dans un univers d’images en mouvement qui questionnent. Car l’image peut aussi œuvrer à en détruire d’autres...


  • Vernacular Alchemists : Les alchimistes du vernaculaire

    30 min 44
  • ×fermer

    Vernacular Alchemists : Les alchimistes du vernaculaire

    30 min 44 - 2014

    Au centre d’art Passerelle, l’exposition Vernacular Alchemists attend les curieux jusqu’au 30 août 2014 et les surprendra à coup sûr. Entre paganisme, folklorisme contemporain et art brut brutalisé, les alchimistes du vernaculaires réunis ici transmutent les représentations de nos sociétés et donc de l’art établi (notamment du High an Low).

    Antoine Marchand, co-comissaire de l’exposition, et David Evrard, l’un des artistes exposé, échangent dans une interview croisée sur la conception de cette exposition tant matériellement que théoriquement, tentant de la placer dans une histoire artistique et réfléchissant sur ce qu’elle questionne de notre (nos) société(s).


  • Vincent Leterme : Pianocktail

    30 min 09
  • ×fermer

    Vincent Leterme : Pianocktail

    30 min 09 - 2014

    Vincent Leterme connaît bien ses classiques (il a notamment reçu le premier Prix de musique de chambre du Conservatoire national de Paris) et pourtant, aujourd’hui, il s’intéresse davantage à la musique contemporaine. Il joue, entre autres, avec les ensembles Sillages et SIC, mais ne se limite pas à la musique, car il joue également la comédie, à laquelle il donne une belle place dans ses spectacles musicaux.

    Le piano, ’’ça ne le réveille pas la nuit’’ et il n’est pas tombé dedans quand il était petit ; mais il adore explorer toutes les possibilités que lui offrent conjointement son instrument et les pièces musicales qu’on lui propose. Il jouait au Quartz à Brest le 24 avril 2014 avec l’ensemble Sillages.


  • Visite guidée de l’exposition "La Vague japoniste"

    49 min 45
  • ×fermer

    Visite guidée de l’exposition "La Vague japoniste"

    49 min 45 - 2012

    Du 10 juillet au 4 novembre 2012, le Musée des Beaux-Arts de Brest présente l’exposition "La vague japoniste".

    Cette exposition nous plonge dans la vogue japonaise, à l’époque de l’ouverture du Japon au monde occidental. La découverte de l’art japonais pousse les peintres à renouveler leurs représentations de la nature, transformant les cadrages et exaltant les couleurs. Inspirés par le japonisme, certains séjournent en Bretagne où la mer devient leur sujet de prédilection. L’exposition rassemble ainsi les plus belles œuvres de ces peintres qui ont montré la Bretagne sous l’angle japonisant (Georges Lacombe, Émile Bernard, Paul Sérusier, Maurice Denis, entre autres...)

    Pascal Aumasson, conservateur du Musée des Beaux-Arts de Brest commente avec passion et précision l’exposition à l’invitation de l’Association des Amis du musée. Suivez le guide...


  • Will Guthrie

    2 min 20
  • ×fermer

    Will Guthrie

    2 min 20 – 2012

    Will Guthrie, batteur dans la formation The Ames Room, est la preuve vivante, à travers ce Procès-Verbal, de la diversité des caractères au sein d’un même groupe de musique.


  • Wissam Joubran

    4 min 32
  • ×fermer

    Wissam Joubran

    4 min 32 - 2011

    A l’image de sa musique, la parole du musicien Wissam Joubran navigue entre deux pôles, à la croisée de plusieurs cultures, à la fois très lointaine et très proche.




Podcaster cette catégorie | Ecouter tous les sons
accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre