Où il est question de ce que ce mot indique. Et de lui.

  • Myriam Valéro : Les forêts de laminaires en Bretagne

    52 min 21
  • ×fermer

    Myriam Valéro : Les forêts de laminaires en Bretagne

    52 min 21 - 2011

    Poumons des côtes, majestés aquatiques, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire les laminaires. Auscultation de ces jardins d’algues par Myriam Valéro, directrice de recherche au CNRS (Station biologique, Roscoff), qui donnait une conférence à Océanopolis le 5 avril 2011.


  • Paul Tréguer : L’océan est-il en train de devenir acide ?

    57 min 28
  • ×fermer

    Paul Tréguer : L’océan est-il en train de devenir acide ?

    CO2 + H2O <-> H2CO3 <-> HCO3- + H+ <-> CO3— + 2H+

    C’est pourtant simple !
    L’océan absorbe une partie de l’excès de CO2 que nous produisons et Paul Tréguer (professeur émérite à l’Université de Bretagne Occidentale) est venu nous en expliquer les risques, le 10 mai 2010 à Océanopolis dans le cadre du festival Quartier de Sciences (organisé par l’Abret).


  • Yves Henocque : Mers et littoraux, des espaces sous pression

    1 h 26 min
  • ×fermer

    Yves Henocque : Mers et littoraux, des espaces sous pression

    1 h 26 min - 2011

    Environ 50 % de la population mondiale vit dans la zone littorale, soit sur 10 % de la surface terrestre… Un défi humain, social, économique. Par Yves Henocque, responsable Nature et Société à Ifremer (Brest), lors de sa conférence du 9 février 2011.


  • 2015 - Les Géopolitiques : "Tracer, effacer, traverser : les frontières au XXIe siècle"

  • ×fermer

    2015 - Les Géopolitiques : "Tracer, effacer, traverser : les frontières au XXIe siècle"

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    01 - Michel Foucher : Tracer la frontière (1/4)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    02 - Daniel Nordman : Tracer la frontière (2/4)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    03 - Michel Bacchus : Tracer la frontière (3/4)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    04 - Laura Margueritte : Tracer la frontière (4/4)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    05 - Linda Gardelle : Les forces centrifuges (1/3)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    06 - Isabelle Damiani : Les forces centrifuges (2/3)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    07 - Cécile Vaissié : Les forces centrifuges (3/3)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    08 - Anaïk Pian : Dépasser et franchir les frontières (1/3)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    09 - Antoine Megie : Dépasser et franchir les frontières (2/3)

    Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

    Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

    10 - Véronique Bontemps : Dépasser et franchir les frontières (3/3)

  • Alain Fonteneau : Le thon rouge de l’Atlantique

    1 h 11
  • ×fermer

    Alain Fonteneau : Le thon rouge de l’Atlantique

    1 h 11 - 2011

    Chercheur en halieutique spécialiste des thonidés à l’Institut de Recherche pour le Développement, Alain Fonteneau tenait le mardi 22 novembre 2011 à Océanopolis une conférence intitulée : "Le thon rouge de l’Atlantique : un long passé, quel futur ?". La pêche excessive du thon rouge de l’Atlantique et de la Méditerranée pourrait mettre en danger la survie de l’espèce.
    Pour présenter ce problème, le scientifique explique le fonctionnement du poisson, son exploitation et évoque les acteurs prédominants dans la lutte pour sa protection.


  • Alain Fonteneau : Retour sur un emballement médiatico-politique

    20 min 43
  • ×fermer

    Alain Fonteneau : Retour sur un emballement médiatico-politique

    20 min 43 - 2011

    Chercheur en halieutique, spécialiste des thonidés à l’Institut de Recherche pour le Développement, Alain Fonteneau tenait le mardi 22 novembre 2011 à Océanopolis une conférence intitulée "Le thon rouge de l’Atlantique : un long passé, quel futur ?" .

    Au cours de cet entretien réalisé peu avant la conférence, le scientifique aborde et livre son point de vue sur l’emballement médiatique puis politique autour de la pêche du thon rouge. Un exemple fascinant pour observer les liens et pouvoirs d’influence entre scientifiques, associations écologistes, politiques et médias.
    Quand un poisson fait bouger les lignes...


  • Allaitement maternel : une question de santé publique ou de mode de vie ?

    1 h 05
  • ×fermer

    Allaitement maternel : une question de santé publique ou de mode de vie ?

    1h 05 - 2013

    Contrairement à la croyance commune, l’allaitement n’a rien d’instinctif, il nécessite d’être appris, par l’imitation notamment. La société actuelle tend à imposer le biberon, par un matraquage marketing autour de produits comme le lait de croissance et de pratiques alternatives à l’allaitement, plus avantageuses à l’industrie de l’agroalimentaire. De fait, l’allaitement maternel ne se transmet plus, d’autant que nombre de nouveaux facteurs inhérents à notre mode de vie sont venus interférer dans cette pratique.

    À l’occasion des Lundis de la santé, Gisèle Gremmo-Feger, pédiatre au pôle femme-mère-enfant du CHRU de Brest, fait le point sur l’histoire de l’allaitement maternel et sur les principaux tabous qui sous-tendent le rejet de cette pratique.


  • Antoine Le Faouder

    2 min 50
  • ×fermer

    Antoine Le Faouder

    Antoine Le Faouder

    2 min 50 - 2011

    Quand l’organisateur du festival Quartiers de Sciences se prête au jeu d’un procès-verbal mené tambour battant par la jeune Perrine. C’était sur le "stand-plateau" Oufipo érigé à l’occasion de cette manifestation scientifique curieuse imaginée par l’Abret, un mercredi 11 mai 2011, à la faculté Victor Segalen de Brest.


  • Benjamin Bayart : Comprendre un monde qui change. Internet et ses enjeux.

    1 h 44
  • ×fermer

    Benjamin Bayart : Comprendre un monde qui change. Internet et ses enjeux.

    1 h 44 - 2013

    Benjamin Bayart n’aime pas qu’on lui digitalise la tête. Si par contre vous lui donnez un micro, ce passionné d’informatique ne rechigne pas à exposer sa vision du monde et d’internet. Il a été pendant 16 ans, le président de French Data Network, le premier fournisseur d’accès français, associatif qui plus est.

    Internaute convaincu, Benjamin Bayart voit en internet le renouveau de la démocratie et un bon moyen de former des citoyens. Car pour lui, internet n’est autre que le moyen dont l’homme s’est doté pour évoluer. A quand un Homo Informaticus ?

    Conférence du 5 octobre 2013 à l’occasion du forum Brest en biens communs.


  • Brice Jantzem

    2 min 41
  • ×fermer

    Brice Jantzem

    2 min 41 – 2012

    Faut-il aimer les petites rayures ? Admiration, compétition ou émulation ? Exister est-il une prouesse ? Vous le saurez en écoutant Brice Jantzem, audioprothésiste brestois.


  • Brice Jantzem : Quelques progrès depuis le cornet

    44 min 25
  • ×fermer

    Brice Jantzem : Quelques progrès depuis le cornet

    44 min 25 - 2012

    Vous êtes à l’écoute d’Oufipo. Quelle chance ! Car tout le monde ne dispose pas comme il l’entend de son ouïe. Trouble auditif, presbyacousie, surdité moyenne à profonde… Brice Jantzem, audioprothésiste à Brest (dans son cabinet et au CHU), reçoit tous ceux dont les oreilles font des siennes. Son métier est une passion, en témoigne murs et vitrines du cabinet qui accueillent une infime partie de sa collection de prothèses auditives. Discussion animée entre un cornet acoustique du 18e siècle et un des premiers Sonotones format zippo chromé.


  • Brigitte Guillaumont : À la découverte des coraux profonds du golfe de Gascogne 

    53 min 37
  • ×fermer

    Brigitte Guillaumont : À la découverte des coraux profonds du golfe de Gascogne 

    53 min 37 - 2012

    Brigitte Guillaumont est océanographe biologiste à Ifremer, spécialisée dans l’étude de la faune benthique, c’est-à-dire de la faune qui vit au fond des océans. Elle se consacre depuis 2008 à l’étude des profondeurs du Golfe de Gascogne et plus particulièrement aux coraux d’eau froide dans le cadre du projet européen CoralFISH. Elle donnait une dernière conférence à Ifremer le 16 mai 2012, avant son départ en retraite. La scientifique décrit le milieu de vie de ces coraux, leur relation avec la faune environnante, la manière dont ils ont été découverts et l’évolution de leurs conditions depuis le 19e siècle. Les trop nombreuses campagnes de pêche des chalutiers les ont fortement mis en danger. Les études menées pour ralentir la tendance sont essentielles pour que la situation ne s’aggrave pas. En espérant que quelqu’un prennent le relais des recherches initiées par l’océanographe...


  • Brigitte Guillaumont : La retraite à eaux zéro

    20 min 30
  • ×fermer

    Brigitte Guillaumont : La retraite à eaux zéro

    20 min 30 - 2012

    Brigitte Guillaumont, océanographe biologiste à Ifremer n’a pas toujours travaillé dans la recherche sur l’environnement profond. Ayant d’abord effectué des études en alieutique, elle s’est consacrée par la suite à l’écologie des environnements côtiers pendant plus de trente ans.
    A l’heure de partir en retraite, elle revient sur ces trente années de recherche. Les études qu’elle a consacrées à la dégradation des coraux, organismes très longs à se regénérer, sont pour le moins effrayantes. Alors qu’il y a urgence, la baisse des effectifs dans le secteur de la recherche, en particulier dans le domaine de l’écologie, revient sur le devant de la scène. Difficile par conséquent de partir en retraite l’esprit totalement libre quand la succession n’est pas assurée...


  • Christian De Muizon

    3 min 36
  • ×fermer

    Christian De Muizon

    - 3 min 36 - 2011

    Voilà un homme qui répond au Procès-Verbal comme s’il se prenait pour un paléontologue ! Tant mieux, puisqu’il l’est. Entre escapades dans le désert et passion assouvie, ou la liberté préservée à l’âge adulte.


  • Christian De Muizon - La paléontologie en Technicolor

    43 min 13
  • ×fermer

    Christian De Muizon - La paléontologie en Technicolor

    43 min 13 - 2011

    Rencontrer un paléontologue deviendrait-il plus difficile que de trouver un fossile ? Y a-t-il là une contradiction ? Visiblement pas pour Christian de Muizon, directeur de recherche au CNRS, spécialisé dans la recherche d’animaux vertébrés anciens, qui remonte le temps et nous raconte l’origine de sa passion. Une vocation née, selon lui, de la chance et de l’obstination. Car du rêve à la réalité du métier, les barrières sont nombreuses pour que des enfants fascinés par les grands reptiles d’antan (relookés par Spielberg dans les années 1990) ne baissent ensuite les bras. Du Land Rover aux heures de fouilles en passant par le "labo" : la paléontologie sans les effets spéciaux !


  • Christian De Muizon : Paléontologue. Où ? Pourquoi ? Comment ?

    56 min 57
  • ×fermer

    Christian De Muizon : Paléontologue. Où ? Pourquoi ? Comment ?

    - 56 min 57 - 2011

    Le mardi 13 décembre 2011, Océanopolis organisait une conférence. Mais étrangement, il ne s’agit pas de mollusques, ni de baleines, ni d’aucune autre espèce animale ou végétale marine. Un thème : "Au cœur de la Bolivie : les mammifères après les dinosaures". Il s’agit là de grands espaces terrestres, peut-être quelques déserts, des heures de recherches minutieuses, de silence et de voyages dans le temps en compagnie de Christian de Muizon, paléontologue et directeur de recherche au CNRS. Il a souhaité prendre l’exemple du gisement qu’il a découvert en Bolivie, datant du début de notre ère, pour laisser entrevoir la démarche du paléontologue et répondre à une question qui lui est souvent posée : comment faites-vous pour trouver des fossiles ? Quelle est la démarche scientifique ? Car être aventurier ne suffit visiblement pas...


  • Christophe Moreau : Une approche sociologique de l’alcoolisation festive

    50 min 41
  • ×fermer

    Christophe Moreau : Une approche sociologique de l’alcoolisation festive

    50 min 41 - 2013

    Dans le cadre de la journée d’étude « l’alcool, un drogue comme une autre ? » organisée par le Défi Brestois le 10 octobre 2013, Christophe Moreau, sociologue spécialiste des jeunes et des pratiques festives, donnait une conférence sur ce sujet et notamment sur les nouvelles pratiques issues de modifications progressives du rapport des jeunes à l’alcool. En mettant le doigt sur différents facteurs, inhérents aux contextes social et familial, Christophe Moreau révèle la complexité d’un phénomène de société qui n’est pas à négliger.


  • Daniel Desbruyères

    3 min 12
  • ×fermer

    Daniel Desbruyères

    3 min 12 – 2011

    Chercheur retraité à l’Ifremer (Brest). A dirigé le département "Étude des écosystèmes profonds". Plonge ici dans le questionnaire.


  • Daniel Desbruyères : Un pionnier des abysses

    29 min 43
  • ×fermer

    Daniel Desbruyères : Un pionnier des abysses

    29 min 43 – 2011

    Chercheur retraité à l’Ifremer (Brest). A dirigé le département "Étude des écosystèmes profonds". Quand le monde du silence devient le monde du bruit.


  • Dr Amice

    4 min 11
  • ×fermer

    Dr Amice

    4 min 11 - 2012

    Lorsqu’un médecin spécialiste de l’aide à la procréation médicale assume sa propre date de naissance, lors du baby boom, elle réalise son destin. A condition de rester "droite dans ses bottes".


  • Dr Amice : Quand la reproduction est réfléchie...

    30 min 53
  • ×fermer

    Dr Amice : Quand la reproduction est réfléchie...

    30 min 53 - 2012

    Le Dr Véronique Amice est intervenue le 30 janvier 2012 lors des Lundis de la santé sur la question de l’aide médicale à la procréation et la loi de bioéthique. Elle travaille au service de cytologie, cytogénétique et biologie de la reproduction au CHU de Brest. Dans cet entretien, elle revient sur ce qui l’a amenée vers cette spécialité, nous explique la manière dont elle aborde son métier et la place qu’occupe l’accompagnement psychologique des patients dans l’exercice de celui-ci.


  • Dr Brigitte Soquet et Dr Luc de Saint Martin : Une rétrospective sur la pandémie du SIDA

    44 min 14
  • ×fermer

    Dr Brigitte Soquet et Dr Luc de Saint Martin : Une rétrospective sur la pandémie du SIDA

    44 min 14 - 2013

    "Vous avez beau donner à un enfant des anti-rétroviraux, s’il n’a rien à manger dans le ventre…"

    Le 19 novembre 2012, Oufipo rencontre le Dr Brigitte Socquet (UNICEF, ONUSIDA) et le Dr Luc de Saint Martin (GIP Esther, CHRU de Brest), deux médecins ayant consacré l’essentiel de leur carrière à la lutte contre le SIDA dans les pays en voie de développement.

    Ils reviennent sur les origines de l’épidémie dans les années quatre-vingt, ainsi que sur leurs expériences en Bolivie, en Afrique centrale et au Cambodge, pour expliquer à quel point l’enjeu du SIDA ne se limite pas au manque de vaccins ou à l’inefficacité des traitements.

    Car si le VIH coule dans les veines de 24 millions de personnes, c’est tout d’abord pour des raisons sociales, culturelles, politiques et économiques.


  • Eric Brossier

    3 min 06
  • ×fermer

    Eric Brossier

    3 min 06 - 2010

    Navigateur solitaire ? Rien n’est moins sûr. Ingénieur en génie océanique. Capitaine de Vagabond (voilier polaire pour logistique d’expéditions scientifiques) depuis 1999.


  • Eric Brossier : La vie d’Arctique

    11 min 01
  • ×fermer

    Eric Brossier : La vie d’Arctique

    11 min 01 - 2011

    Un vendredi 13 mai 2011 n’est pas un vendredi comme un autre. Sur les pontons du port de plaisance de Brest, avant le départ de Vagabond pour le Groenland. Mission 2011-2012 dans l’Arctique autour d’un programme scientifique sur les morses avec un capitaine océanographe.


  • Fabrice Ardhuin

    2 min 39
  • ×fermer

    Fabrice Ardhuin

    2 min 39 - 2011

    Tangage en vue par un spécialiste des vagues à l’âme. Ingénieur au Service hydrographique et océanographique de la Marine (Shom) à Brest, détaché à Ifremer depuis 2010.


  • Fabrice Ardhuin : Ne pas rester vague

    32 min 54
  • ×fermer

    Fabrice Ardhuin : Ne pas rester vague

    32 min 54 - 2011

    Hommage à Hokusai ou de la mécanique des fluides à travers les vagues. État des lieux des états de la mer un 13 avril 2011 à Ifremer (Brest) par un océanographe prometteur.


  • Fabrice Ardhuin : Satellites, sismographes et vidéo pour l’observation des vagues

    50 min 19
  • ×fermer

    Fabrice Ardhuin : Satellites, sismographes et vidéo pour l’observation des vagues

    50 min 19 - 2011

    Une conférence à Ifremer le 11 avril 2011 par un océanographe prometteur. Les vagues sont une source d’énergie considérable pour la dynamique littorale et la mécanique des couches de surface.


  • Frédérique Viard : Les espèces marines surfent sur la vague de la mondialisation

    1 h 04
  • ×fermer

    Frédérique Viard : Les espèces marines surfent sur la vague de la mondialisation

    1 h 04 - 2014

    Il n’y a pas que les produits de consommation qui se répandent dans tous les pays du monde. Le cargo qui transportera les nouveaux objets à la mode emportera avec lui de nouvelles populations marines. Elles s’installeront sur toutes les côtes, créant une répartition de plus en plus cosmopolite. Directrice de recherche au CNRS (Station Biologique de Roscoff), Frédérique Viard aborde la question de la prolifération soudaine d’espèces marines dans de nouvelles zones géographiques. Dans cette conférence, elle explique ce phénomène mondial, provoqué dès le temps des Vikings, et ses conséquences sur l’écosystème.


  • Gérard Auffret

    3 fois plus ou moins 20 minutes - 2014
  • ×fermer

    Gérard Auffret

    "Breton et même pas de la mer ! ". Qui oserait aujourd’hui lui répéter cette phrase, prononcée un jour par son professeur alors qu’il entrait au collège ? Gérard Auffret est géologue marin et co-fondateur de La Maison des Abers. Alors la mer il la connaît, pour l’avoir étudiée en profondeur. Enfant déjà, il parcourait une vingtaine de kilomètres pour la voir. Ensuite, il a exploré ses moindres détails, notamment la rade de Brest et le Golfe de Gascogne. Maintenant à la retraite, il vient d’écrire un livre de vulgarisation scientifique, quelque peu poétique, sorti en 2010, La mer est là. Mardi 25 novembre 2014, au café-restaurant L’Escale à l’Aber Wrac’h, Gérard Auffret se confiait au micro d’Oufipo, en public, et acceptait de revenir sur sa carrière, tout en exposant son point de vue sur le monde scientifique.

    1 - Les débuts

    "Breton et même pas de la mer ! ". Qui oserait aujourd’hui lui répéter cette phrase, prononcée un jour par son professeur alors qu’il entrait au collège ? Gérard Auffret est géologue marin et co-fondateur de La Maison des Abers. Alors la mer il la connaît, pour l’avoir étudiée en profondeur. Enfant déjà, il parcourait une vingtaine de kilomètres pour la voir. Ensuite, il a exploré ses moindres détails, notamment la rade de Brest et le Golfe de Gascogne. Maintenant à la retraite, il vient d’écrire un livre de vulgarisation scientifique, quelque peu poétique, sorti en 2010, La mer est là. Mardi 25 novembre 2014, au café-restaurant L’Escale à l’Aber Wrac’h, Gérard Auffret se confiait au micro d’Oufipo, en public, et acceptait de revenir sur sa carrière, tout en exposant son point de vue sur le monde scientifique.

    2 - La carrière

    "Breton et même pas de la mer ! ". Qui oserait aujourd’hui lui répéter cette phrase, prononcée un jour par son professeur alors qu’il entrait au collège ? Gérard Auffret est géologue marin et co-fondateur de La Maison des Abers. Alors la mer il la connaît, pour l’avoir étudiée en profondeur. Enfant déjà, il parcourait une vingtaine de kilomètres pour la voir. Ensuite, il a exploré ses moindres détails, notamment la rade de Brest et le Golfe de Gascogne. Maintenant à la retraite, il vient d’écrire un livre de vulgarisation scientifique, quelque peu poétique, sorti en 2010, La mer est là. Mardi 25 novembre 2014, au café-restaurant L’Escale à l’Aber Wrac’h, Gérard Auffret se confiait au micro d’Oufipo, en public, et acceptait de revenir sur sa carrière, tout en exposant son point de vue sur le monde scientifique.

    3 - L’après

  • Gilles Bœuf

    4 min 05
  • ×fermer

    Gilles Bœuf

    Le président du Muséum national d’histoire naturelle pris au naturel (lors du festival Sciences Métisses à Océanopolis le 16 avril 2011).


  • Ingrid Puillat

    3 min 16
  • ×fermer

    Ingrid Puillat

    3 min 16 - 2011

    Coordinatrice adjointe du projet ESONET et chercheur à l’Ifremer (Brest), Ingrid Puillat n’a pas su échapper à l’étude très scientifique d’un Procès-Verbal. Mais, après la "diagonale des fous", tout devient possible...


  • Ingrid Puillat : C’est pas la femme qui prend la mer...

    30 min 41
  • ×fermer

    Ingrid Puillat : C’est pas la femme qui prend la mer...

    30 min 41 - 2011

    Ingrid Puillat, actuellement coordinatrice adjointe du projet ESONET, revient sur sur son parcours à l’occasion de la conférence "Un réseau d’observatoire en mer profonde" qu’elle animait le 11 mai 2011 à Ifremer. Entre déplacements, doctorat, vie de famille et bassin algérien ; les choix professionels et le regard d’une chercheuse sur un métier.


  • Ingrid Puillat : Un réseau d’observatoires en mer profonde

    51 min 58
  • ×fermer

    Ingrid Puillat : Un réseau d’observatoires en mer profonde

    Ingrid Puillat, coordinatrice adjointe du projet ESONET, venait expliquer ce projet d’envergure internationale, le 11 mai 2011 au centre Ifremer de Brest : un réseau d’Excellence européen, lancé en mars 2007 pour 4 ans, avec pour objectif de rédiger un cahier des charges pour la mise en place d’observatoires permanents en mer profonde.


  • Irène Frachon

    5 min 02
  • ×fermer

    Irène Frachon

    5 min 02 - 2012

    Alors que le procès du Mediator vient d’être reporté, voici le procès-verbal de la pneumologue brestoise qui a mis au grand jour cette sombre affaire. Irène Frachon est revenue sur cette affaire lors de la rencontre des Lundis de la santé du 30 avril 2012 à Brest. Dix questions apparemment anodines, mais dix réponses qui en disent long sur la détermination et l’indépendance d’esprit qui ont amené cette femme à ne pas avaler la pilule des laboratoires Servier. Seule contre tous !


  • Jean Abitbol : La vibration interne

    14 min 36
  • ×fermer

    Jean Abitbol : La vibration interne

    14 min 36 - 2011

    Une odyssée de la voix. Celle de son ouvrage éponyme (Robert Laffont, 2005). Oto-rhino-laryngologiste, phoniatre et chirurgien, Jean Abitbol se fait le chantre du larynx. Une rencontre en marge de la conférence "La voix dans tous ses états" organisée à la faculté Victor Segalen (Brest) par Longueur d’ondes le 26 janvier 2011 dans le cadre de la Semaine du son.


  • Jean-Claude Cochard

    2 min 46
  • ×fermer

    Jean-Claude Cochard

    2 min 46 - 2011

    Biologiste a l’Ifremer, spécialiste des mollusques, Jean-Claude Cochard donnait dans le cadre d’Ifremer le 9 novembre 2011 une conférence sur “ La perle noire, trésor de la Polynésie ”. Une véritable " perle " de Procès-Verbal.


  • Jean-Claude Cochard : A la recherde de la Perle Noire

    25 min 51
  • ×fermer

    Jean-Claude Cochard : A la recherde de la Perle Noire

    25 min 51 - 2011

    Biologiste a l’Ifremer, spécialiste des mollusques, Jean-Claude Cochard a accordé cette interview juste avant sa conférence “La perle noire, trésor de la Polynésie” qu’il a donnée le 9 novembre 2011 dans le cadre du cycle de conférences grand public de l’Ifremer. Retour sur la vie et le parcours d’un scientifique qui nous fait partager sa manière de travailler en tant que chercheur et son expérience polynésienne. Et si Gauguin avait été finalement un scientifique ?


  • Jean-Claude Cochard : La perle noire, trésor de la polynésie

    1 h 19 min
  • ×fermer

    Jean-Claude Cochard : La perle noire, trésor de la polynésie

    1 h 19 min - 2011

    "Perle Noire". Native des îles des mers du Sud et plus précisément des lagons de Polynésie Française. Cette huître perlière, "Te Ufi" comme la dénommait une légende polynésienne, fut offerte aux humains par le dieu de la paix et de la fertilité. Voilà pour la légende. Mais Jean-Claude Cochard, biologiste à Ifremer, spécialiste des mollusques, nous donne un aperçu scientifique de la "Pinctada margaritifera" lors de la conférence qu’il a donnée à Ifremer le mercredi 9 novembre 2011. Car comme son nom ne l’indique pas, le joyau de Tahiti est à l’origine, depuis les années soixante, du développement d’une industrie de production artificielle. À voir comment celle-ci évolue...


  • Jean-Louis Étienne : Présentation du Projet POLAR.POD Expédition

    57 min 35
  • ×fermer

    Jean-Louis Étienne : Présentation du Projet POLAR.POD Expédition

    57 min 35 - 2013

    L’océan Austral est un acteur majeur du climat à l’échelle mondiale, or il est encore très mal connu des scientifiques. Pays des icebergs masqués et des vagues instables, cet univers balayé en permanence par les tempêtes s’avère particulièrement difficile pour la navigation. Les expéditions océanographiques y sont alors rares et extrêmement coûteuses.

    Faire avancer la science en allant dériver pendant un an dans les eaux australes à bord d’un observatoire habité perché au bout d’un mât flottant, voilà l’ambitieuse mission que Jean-Louis Étienne compte mettre en œuvre à partir de décembre 2014. À l’occasion du festival Sciences Métisses, il dévoile les coulisses de son étonnant projet Polar.Pod (Océanopolis, le 11 avril 2013).


  • Jean-Louis Maurette et Nicolas Job : Épaves et photographies sous-marines

    57 min 11
  • ×fermer

    Jean-Louis Maurette et Nicolas Job : Épaves et photographies sous-marines

    57 min 11 - 2012

    Ornée d’écueils et agitée par les tempêtes, la mer d’Iroise a englouti des centaines de bateaux, qu’ils soient civils ou militaires, au fil des siècles. Sous la surface de l’eau reposent en silence des hélices, des ancres, des tôles déchiquetées ou encore des canons tordus... À l’occasion du Rendez-vous Maritime du 27 septembre 2012 à la Médiathèque de Bellevue à Brest, Jean-Louis Maurette, fondateur de l’expédition Scyllias (association regroupant des plongeurs amateurs d’archéologie sous-marine contemporaine) et Nicolas Job, photographe sous-marin, survolent (ou plutôt sous-volent) les fonds de la mer d’Iroise à deux voix.

    Sur le trajet, l’épave du Saracen, un cargo de trois mille tonnes coulé en 1927 ainsi que celle de l’Armorique, un voilier-hôpital de 105 mètres de long.

    Une véritable plongée au cœur de l’histoire !


  • Jean-Loup Chrétien

    3 fois plus ou moins 20 min
  • ×fermer

    Jean-Loup Chrétien

    Partageant sa vie entre Morlaix et Houston, Jean-Loup Chrétien nous faisait l’honneur de sa présence le mardi 12 janvier 2016 à la médiathèque Saint-Marc pour rencontrer un public venu en nombre écouter l’homme revenir sur son parcours mouvementé et singulier.

    Premier Français et premier Européen de l’Ouest dans l’espace en 1982 (lors de la mission franco-russe PVH). Sa carrière, entre pilotage spatial, aviation et direction d’opérations de recherche scientifique lui a valu de faire partie du conseil des directeurs du Cnes et de la Nasa. Mais sa trajectoire ne s’est pas arrêtée là, puisque Jean-Loup Chrétien n’a jamais cessé de mettre sur orbite de nouveaux projets (Tietronix Software Inc3, Eclipse Aéro) et de collectionner les titres honorifiques.

    Un moment "suspendu", donc, pour une rencontre exceptionnelle, orchestrée par l’astronome amateur Pascal Le Du. "Allo Houston ?" "Ici Brest !"

    1 - L’envol

    Partageant sa vie entre Morlaix et Houston, Jean-Loup Chrétien nous faisait l’honneur de sa présence le mardi 12 janvier 2016 à la médiathèque Saint-Marc pour rencontrer un public venu en nombre écouter l’homme revenir sur son parcours mouvementé et singulier.

    Premier Français et premier Européen de l’Ouest dans l’espace en 1982 (lors de la mission franco-russe PVH). Sa carrière, entre pilotage spatial, aviation et direction d’opérations de recherche scientifique lui a valu de faire partie du conseil des directeurs du Cnes et de la Nasa. Mais sa trajectoire ne s’est pas arrêtée là, puisque Jean-Loup Chrétien n’a jamais cessé de mettre sur orbite de nouveaux projets (Tietronix Software Inc3, Eclipse Aéro) et de collectionner les titres honorifiques.

    Un moment "suspendu", donc, pour une rencontre exceptionnelle, orchestrée par l’astronome amateur Pascal Le Du. "Allo Houston ?" "Ici Brest !"

    2 - L’espace

    Partageant sa vie entre Morlaix et Houston, Jean-Loup Chrétien nous faisait l’honneur de sa présence le mardi 12 janvier 2016 à la médiathèque Saint-Marc pour rencontrer un public venu en nombre écouter l’homme revenir sur son parcours mouvementé et singulier.

    Premier Français et premier Européen de l’Ouest dans l’espace en 1982 (lors de la mission franco-russe PVH). Sa carrière, entre pilotage spatial, aviation et direction d’opérations de recherche scientifique lui a valu de faire partie du conseil des directeurs du Cnes et de la Nasa. Mais sa trajectoire ne s’est pas arrêtée là, puisque Jean-Loup Chrétien n’a jamais cessé de mettre sur orbite de nouveaux projets (Tietronix Software Inc3, Eclipse Aéro) et de collectionner les titres honorifiques.

    Un moment "suspendu", donc, pour une rencontre exceptionnelle, orchestrée par l’astronome amateur Pascal Le Du. "Allo Houston ?" "Ici Brest !"

    3 - Le retour sur Terre

  • Jean-Yves Royer : À l’écoute des océans

    1 h 20 min
  • ×fermer

    Jean-Yves Royer : À l’écoute des océans

    1 h 20 min - 2012

    Comme ce brouhaha doit casser les oreilles aux baleines ! Les vagues, les séismes, les éruptions volcaniques, le bourdonnement sourd des moteurs de navire, le « grattement d’icebergs ». Les océans résonnent d’une hétéroclite cacophonie de vibrations sonores que l’on peut écouter à volonté et surtout étudier, à l’aide d’un… hydrophone !

    Comment enregistre-t-on les vibrations du séisme Fukushima ? Qu’est-ce que nous rapportent les hydrophones enfouis dans les profondeurs de l’Océan Indien ? Quel est le principe d’une expérience acoustique ? Voyage dans les paysages sonores sous-marins avec Jean-Yves Royer, géophysicien et directeur de l’Institut Universitaire Européen de la Mer lors d’une conférence du 11 septembre 2012 à Océanopolis.


  • La ruée vers l’Arctique : les ressources fossiles (pétrole, gaz) et minérales de l’Arctique, mirage ou réalité ?

    1 h 34
  • ×fermer

    La ruée vers l’Arctique : les ressources fossiles (pétrole, gaz) et minérales de l’Arctique, mirage ou réalité ?

    1 h 34 - 2014

    Les hydrocarbures représentent une part extrêmement importante des sources d’énergie utilisées sur Terre.
    Une mauvaise répartition, la surconsomation de ces ressources et leur pénurie annoncée poussent les États à une ruée vers les quelques zones de la planète où ces ressources peuvent encore être trouvées en quantité suffisante ; au dépend bien souvent de l’environnement local, qui subit les conséquences de techniques d’extraction très polluantes.
    L’Arctique, déjà en proie au réchauffement climatique qui, chaque été, réduit encore sa banquise, survivra-t-elle à la convoitise des compagnies pétrolières ?
    Pour Laurent Geoffroy, professeur de tectonique à l’UBO, ce tableau catastrophique ne doit pas nous amener à un pessimisme passif mais bien nous pousser à en faire une question politique et à interroger les pouvoirs publics.


  • Laurent Ballesta : Coelacanthe, à la rencontre du plus vieux poisson du monde

    1 h 28
  • ×fermer

    Laurent Ballesta : Coelacanthe, à la rencontre du plus vieux poisson du monde

    1 h 28 - 2012

    Laurent Ballesta est biologiste marin et photographe, spécialisé dans l’exploration naturaliste en plongée profonde. En 2010, il s’était rendu en Afrique du Sud avec son équipe d’Andromède Océanologie afin de photographier le cœlacanthe. 95 heures d’attente à plus de 100 mètres de profondeur pour suivre l’animal durant 81 minutes. Une expérience dont il raconte les failles, les anecdotes, d’un ton sincère mais non dénué d’humour. Le mardi 3 avril 2012 à Océanopolis, le plus vieux poisson du monde, porté disparu jusqu’en 1938, revenait donc sur le devant de la scène, prenant la pause au regard de tous, comme pour signifier que même les rêves les plus fous se réalisent parfois. Comme Laurent Ballesta le dit lui-même : « on peut tous rencontrer son cœlacanthe ».


  • Laurent Ballesta : Rêves de fond de mer

    20 min 07
  • ×fermer

    Laurent Ballesta : Rêves de fond de mer

    20 min 07 - 2012

    Laurent Ballesta fut le premier biologiste marin à photographier le célèbre cœlacanthe, identifié comme le plus vieux poisson du monde connu à ce jour. Il est venu partager sa fabuleuse et fastidieuse expérience le mardi 3 avril 2012 à Océanopolis. Spécialisé dans l’exploration naturaliste en plongée profonde, le scientifique est aussi un féru de photographie. Une chance qui lui a permis de partir maintes fois à l’aventure, unissant travail et vocation. Et si le monstre des fonds marins hante souvent ses pensées, le plongeur se régale aussi d’autres apparitions marines qui le prennent par surprise, allant jusqu’à hanter certains de ses rêves...


  • Laurent Delauney

    4 min 43
  • ×fermer

    Laurent Delauney

    4 min 43 - 2011

    Le ciel, la mer et Ifremer.


  • Laurent Delauney : Les biosalissures, un "grain de sable" dans la mesure en milieu marin

    1 h 22 min
  • ×fermer

    Laurent Delauney : Les biosalissures, un "grain de sable" dans la mesure en milieu marin

    1 h 22 min - 2011

    Quand les biosalissures perturbent le regard. Auscultation d’un problème méconnu par Laurent Delauney, ingénieur à Ifremer (Brest), qui donnait une conférence in situ le 16 mars 2011.


  • Laurent Delauney : De Mazda à Ifremer

    20 min 28
  • ×fermer

    Laurent Delauney : De Mazda à Ifremer

    20 min 28 - 2011

    Parcours d’un atypique à l’occasion de la conférence qu’il prononça à Ifremer le 16 mars 2011 et dont l’intitulé fera rêver : "Les biosalissures, un “ grain de sable ” dans la mesure en milieu marin".


  • Les extractions de granulats marins : un choix de société

    2 h 1 min
  • ×fermer

    Les extractions de granulats marins : un choix de société

    2 h 1 min – 2012

    Dans le cadre du cycle de conférences « Vagues d’échanges sur le littoral », des étudiants de l’IUEM (Master Sciences de la Mer et du Littoral) organisaient, le 30 janvier 2012, une table ronde sur la question des granulats marins (sables, graviers, maërl…). Agronomes, biologistes, géologues mais aussi acteurs de terrain, exploitants et industriels étaient invités à débattre sur l’exploitation de ces ressources nécessaires à la réalisation d’ouvrages, à la construction du bâti et à l’amendement agricole. À l’heure où l’extraction terrestre et fluviale devient plus compliquées, l’intensification des projets en milieu marin soulève de nombreuses questions relatives aux besoins, à la portée économique et à l’impact environnemental d’une telle activité.


  • Les lundis de la santé : Cancer de la prostate, les nouveautés

    53 min 48
  • ×fermer

    Les lundis de la santé : Cancer de la prostate, les nouveautés

    53 min 48 - 2011

    Le 20 juin 2011, Georges Fournier, médecin et chercheur, spécialiste en cancérologie, chirurgie viscérale et générale au service d’urologie du CHU de Brest, a tenu à la faculté médecine une conférence sur le cancer de la prostate. Facteurs de la maladie et évolution des moyens de traitement celle-ci sont ici passés au crible.


  • Les lundis de la santé : L’aide médicale à la procréation et la loi de bioéthique

    59 min
  • ×fermer

    Les lundis de la santé : L’aide médicale à la procréation et la loi de bioéthique

    59 min – 2012

    En préambule, le Docteur Véronique Amice, du service de cytologie, cytogénétique et biologie de la reproduction au CHU de Brest, nous livre une définition de la bioéthique avant de plonger dans les détails de la loi de 1994 révisée en 2011. Respect de l’être humain dès le début de sa vie, refus de la gestation pour autrui, interdiction du clonage reproductif, encadrement strict des recherches sur l’embryon, don de gamètes et anonymat, diagnostic prénatal…
    Autant de questions délicates soulevées par les progrès fulgurants dans le domaine de l’aide médicale à la procréation.


  • Les lundis de la santé : SIDA, 30 ans de luttes

    1 h 17
  • ×fermer

    Les lundis de la santé : SIDA, 30 ans de luttes

    1 h 17 - 2013

    34 millions de personnes séropositives en 2012. 2,5 millions de nouvelles infections chaque année. 20 millions de victimes depuis l’identification du VIH.

    La gravité de la pandémie mondiale du SIDA ne fait douter personne, mais quels mécanismes se trouvent à l’origine de cette triste cascade de chiffres ? À l’occasion de la journée mondiale contre le SIDA 2013, les docteurs Brigitte Socquet (UNICEF, ONUSIDA), Luc de Saint Martin (GIP Esther, CHRU Brest) et Yann Quintric (CHRU Brest) reviennent sur les origines du fléau et font le point sur la lutte contre le SIDA en France et dans le monde (Les lundis de la santé, le 26 novembre 2012).


  • Les lundis de la santé : Santé et environnement (quelles actions ?)

    48 min 06
  • ×fermer

    Les lundis de la santé : Santé et environnement (quelles actions ?)

    48 min 06 - 2011

    Salle comble pour ce rendez-vous du 18 avril 2011 où l’explication du texte médical est à portée du citoyen-futur-ancien-patient. Avec Anne Vidy, ingénieur santé et environnement ARS Bretagne et le docteur Choucroun du CHRU Bretagne. Une rencontre organisée par le Service santé publique de la Ville de Brest.


  • Les technologies marines pour de grandes percées scientifiques

    1 h 05
  • ×fermer

    Les technologies marines pour de grandes percées scientifiques

    1 h 05 - 2014

    Depuis une trentaine d’années, les sciences et les technologies marines ont modifié notre vision de la planète, et ont contribué à redéfinir nos connaissances.
    Le perfectionnement des technologies d’exploration et d’investigation des fonds océaniques a débouché sur d’importantes découvertes qui ont eu un profond retentissement sur les sciences de la terre et permis, par exemple, de vérifier la théorie moderne de la tectonique des plaques, ou encore d’accéder à de nouvelles sources potentielles d’énergie.
    Chantal Compère, responsable en recherches et développements technologiques à l’Ifremer, faisait le point le 14 mai 2014, lors d’une conférence sur les avancées scientifiques qu’ont permis les nouvelles technologies marines.


  • Lucia Di Iorio

    7 min 29
  • ×fermer

    Lucia Di Iorio

    7 min 29 - 2011

    Lucia Di Iorio, chercheur post-doctorante en écologie acoustique à l’ENSTA-Bretagne à Brest, donnait le mardi 20 septembre 2011 une conférence à Océanopolis sur le chant de la baleine bleue. Mais saura-t-elle chanter sur la mélodie continentale du Procès-Verbal ?


  • Lucia Di Iorio : L’appel de la baleine bleue

    12 min 07
  • ×fermer

    Lucia Di Iorio : L’appel de la baleine bleue

    12 min 07 - 2011

    Lucia Di Iorio, chercheur post-doctorante en écologie acoustique à l’ENSTA-Bretagne à Brest, a été interviewée un vendredi 23 septembre 2011, quelques jours après la conférence “Le chant de la baleine bleue” qu’elle donnait à Océanopolis. Elle explique dans cet entretien son “parcours en zigzag” et les choix qui, entre passion et hasards de la vie, l’ont amenée à travailler sur la communication sonore chez les animaux.


  • Lucia Di Iorio : Le chant la baleine bleue

    1 h 16
  • ×fermer

    Lucia Di Iorio : Le chant la baleine bleue

    1 h 16 - 2011

    Avez-vous déjà assisté au concert d’une baleine bleue ? Qu’à cela ne tienne ! N’enfilez pas tout de suite votre combinaison puisque Lucia Di Iorio, chercheur post-doctorante en écologie acoustique à l’ENSTA-Bretagne de Brest, tenait le mardi 20 septembre 2011 une conférence à Océanopolis sur l’étonnante chorale sous-marine de la reine des mers. Ce chant a capella s’effectue dans des conditions bien particulières, devant un public trié sur le volet et dans un lieu on ne peut plus déterminant visiblement...


  • L’oreille : la connaître pour mieux la préserver

    1 h 43 min
  • ×fermer

    L’oreille : la connaître pour mieux la préserver

    1 h 43 min – 2012

    En janvier 2012, Longueur d’ondes a organisé la déclinaison brestoise de la neuvième Semaine du Son, un événement national consacré au phénomène sonore sous tous ses aspects (artistique, médical, environnemental…). En partenariat avec l’Université de Bretagne Occidentale, une conférence sur la santé auditive a eu lieu le 24 janvier 2012. Une rencontre avec le professeur Rémi Marianowski, chef du service ORL au CHU de Brest, et Brice Jantzem, audioprothésiste.


  • Marc-André Gutscher : Les tsunamis, 10 ans après Sumatra

    1 h 02
  • ×fermer

    Marc-André Gutscher : Les tsunamis, 10 ans après Sumatra

    1 h 02 - 2014

    Depuis 2004, une série inédite et inquiétante de séismes sous-marins puissants semble avoir débuté. Le spectacle macabre et hors-norme des tsunamis qui en résultent, fascine les médias et le mot tsunami lui-même est entré bien rapidement dans l’inconscient collectif. Marc-André Gutscher, directeur de recherche CNRS, au laboratoire Domaines océaniques à l’Institut Universitaire Européen de la Mer à Plouzané, explique les différentes origines des tsunamis, comment ils sont provoqués et comment ils se forment. Il nous aide à mieux comprendre le phénomènes de ces "raz-de-marée", en évoquant quelques uns des plus importants tsunamis de ces cinquante dernières années et les solutions envisagées pour les contrer. Une conférence pour ne pas rester au creux de la vague, donnée à Océanopolis le 18 novembre 2014.


  • Martial Caroff : Le monde fascinant des roches et les minéraux

    1 h 14 min
  • ×fermer

    Martial Caroff : Le monde fascinant des roches et les minéraux

    1 h 14 min - 2014

    Né à Landerneau en 1964, Martial Caroff est maître de conférences en géologie à l’UBO. Mardi 23 septembre 2014, il présentait une conférence sur le monde des roches, des minéraux et leur histoire, "Du grain de quartz au basalte d’Io, du schiste bleu au fossile d’insecte" à Océanopolis. Il révèle quelques secrets de la géométrie des cristaux, retrace la genèse des roches magmatiques et évoque quelques enjeux de l’exploitation des ressources naturelles. Et pour enjoliver le sujet, le géologue ajoute un peu de littérature et d’histoire de la représentation de la géologie dans l’art. Ça ne peut pas faire de mal !


  • Martial Laurans

    3 min 48
  • ×fermer

    Martial Laurans

    3 min 48 - 2013

    Martial Laurans, chercheur à l’Ifremer, plonge tête la première et en apnée dans ce procès-verbal, et pose la question : Oufipo est-il un phénomène naturel ?


  • Martial Laurans : De Plouzané... à l’Ifremer

    22 min 09
  • ×fermer

    Martial Laurans : De Plouzané... à l’Ifremer

    22 min 09 - 2013

    Petit, Martial Laurans habitait à quelques kilomètres des bâtiments d’Ifremer. Le voilà quelques années après chercheur en biologie marine dans ces mêmes bâtiments, avec dans ses bagages une carrière avortée de marin-pêcheur.
    Martial Laurans se passionne actuellement pour les homards et les algues. Une bénévole d’Oufipo est allée à l’Ifremer le cuisiner sur son activité de chercheur, et à défaut de ses meilleures recettes de homard, en ramène une interview fort intéressante.


  • Martial Laurans : les champs d’algues laminaires, trésor des côtes bretonnes

    1 h 13
  • ×fermer

    Martial Laurans : les champs d’algues laminaires, trésor des côtes bretonnes

    1 h 13 - 2013

    Une conférence à l’Ifremer sur les algues laminaires. Où l’on découvre que les algues bretonnes ne sont pas toutes nauséabondes et dangereuses. Et où le chercheur qui nous l’explique n’est pas vieux et moustachu avec une cravate. Ça fait du bien !


  • Mathilde Cannat

    6 min 13
  • ×fermer

    Mathilde Cannat

    6 min 13 - 2012

    Mathilde Cannat possède, en tant que directeur de recherche en géophysique et en géologie, une réelle capacité d’observation qui se révèle également dans son Procès-verbal.


  • Mathilde Cannat : Pour ne pas être condamnée à casser des cailloux...

    34 min 21
  • ×fermer

    Mathilde Cannat : Pour ne pas être condamnée à casser des cailloux...

    34 min 21 - 2012

    Mathilde Cannat est certes géophysicienne et géologue, puisqu’elle donnait, le mardi 6 mars 2012 à Océanopolis, une conférence sur "un observatoire des processus et des écosystèmes hydrothermaux sur la dorsale médio-Atlantique". Mais c’est également une femme reconnue dans le monde scientifique qui raconte qu’elle ne l’a pas toujours été. Revenant sur son parcours et la question des femmes dans ce monde d’hommes, elle partage avec nous un exemple d’injustice sociale. Exploratrice dans l’âme, curieuse et passionnée, que l’on n’aille pas lui jeter la première pierre !


  • Mathilde Cannat : Un observatoire des processus et des écosystèmes hydrothermaux sur la dorsale médio-Atlantique

    1 h 17 min
  • ×fermer

    Mathilde Cannat : Un observatoire des processus et des écosystèmes hydrothermaux sur la dorsale médio-Atlantique

    1 h 17 min - 2012

    Titulaire d’une thèse de l’Université de Nantes et d’une habilitation à diriger des recherches obtenue à l’Université de Brest, Mathilde Cannat, géophysicienne et géologue, est une spécialiste du magmatisme et de la tectonique des dorsales médio-océaniques. Le mardi 6 mars 2012 à Océanopolis, sa conférence sur les écosystèmes hydrothermaux aborde une question de spécialiste mais en des termes tout à fait accessibles. Un ticket sonore gratuit pour une plongée vers l’univers rocheux des grands fonds.


  • Michel André : Acoustique et environnement sonore des mondes sous-marins

    54 min 38
  • ×fermer

    Michel André : Acoustique et environnement sonore des mondes sous-marins

    54 min 38 – 2012

    Les cétacés vont mal, ils s’échouent par dizaine sur les plages du monde entier, sans que l’on puisse isoler clairement les causes de ces « suicides collectifs ». Une des clés de compréhension de ce phénomène réside sans doute dans l’étude de l’univers sonore du fond des mers, très fortement perturbé par les activités humaines.

    En ce 18 janvier 2012, Michel André, chercheur à l’Université de Catalogne, vient présenter, dans le cadre de la 2e Semaine du son brestoise, le projet LIDO qui fédère un réseau d’observations scientifiques basées sur le fond des océans. A la clé, des réponses à quelques questions que vous ne vous étiez peut-être jamais posées : pourquoi les baleines ont-elles mal aux oreilles ? Quel bruit fait donc un tsunami sous l’eau ? Quand aurons-nous fini de détruire l’équilibre des vastes et fragiles océans ?...


  • Michel Paillard et Marc Bœuf : Les énergies marines renouvelables

    1 h 40 min
  • ×fermer

    Michel Paillard et Marc Bœuf : Les énergies marines renouvelables

    1 h 40 min - 2012

    Le jeudi 18 mars 2012, dans le cadre des Rendez-vous maritimes, le Service Historique de la Défense proposait d’aborder une question scientifique devenue depuis quelques années un incontournable sujet de société. Les énergies fossiles s’épuisent impliquant une réflexion sur la diversification de l’approvisionnement de l’homme en énergie. Si l’on connaît les énergies solaire, éolienne, hydraulique et thermique, on oublie que la mer, elle aussi, peut être une source inépuisable d’énergie : vents, marées, courants, vagues, autant de flux naturels que les hommes peuvent exploiter. Un véritable potentiel, notamment en Bretagne. Michel Paillard, chercheur à l’IFREMER, et Marc Bœuf, ingénieur en géosciences marines pour le groupe DCNS, dressent un panorama des possibles en particulier les éoliennes offshore et les hydroliennes


  • Opération de l’intérieur

    16 min 05
  • ×fermer

    Opération de l’intérieur

    Katarzyna Banaszek et Mathieu Lenormand

    - atelier de création radiophonique de l’UBO proposé par Longueur d’ondes

    16 min 05 - 2013

    Le bloc opératoire, ce n’est pas vraiment comme dans les séries télé. Un chirurgien et un anesthésiste brestois vous emmènent derrière les portes battantes de la salle d’opération, mais aussi… à l’intérieur de leur âme. Tout est prêt ? Incision !


  • Patrice Francour

    2 min 23
  • ×fermer

    Patrice Francour

    2 min 23 - 2011

    Les écologues marins sont visiblement des créatures aquatiques. Patrice Francour a exceptionnellement (et brièvement) sorti la tête des eaux méditerranéennes le temps d’un Procès-verbal, pour redisparaître aussitôt dans les abysses à la recherche de nouvelles données scientifiques.


  • Patrice Francour : Les modifications faunistiques en Méditerranée occidentale

    1 h 32 min
  • ×fermer

    Patrice Francour : Les modifications faunistiques en Méditerranée occidentale

    1 h 32 min - 2011

    La température des océans augmente doucement mais sûrement. La Méditerranée, malgré une certaine fermeture géomorphologique, n’échappe pas à cette montée des températures aquatiques.

    Sa biodiversité connaît aujourd’hui des changements sans précédent. De nouvelles espèces de poissons s’installent en Méditerranée. D’où viennent-t-elles ? Pourquoi y élisent-elles domicile ? Quelle influence ont-elles sur les équilibres écologiques existants ?

    Lors de sa conférence à Océanopolis (7 juin 2001), Patrice Francour, chercheur en écologie marine à l’Université de Nice nous parle de ces questions complexes au cœur de l’actualité écologique.


  • Patrice Francour : Sur le métier de scientifique, les poissons méditerranéens et la plongée par mauvais temps

    13 min 30
  • ×fermer

    Patrice Francour : Sur le métier de scientifique, les poissons méditerranéens et la plongée par mauvais temps

    13 min 30 - 2011

    Sur la côte entre Marseille et la frontière italienne, Patrice Francour étudie les populations des poissons marins. Été comme hiver, par beau ou mauvais temps, il est amené à recueillir des données scientifiques dans les profondeurs des eaux méditerranéennes. Après 4 000 plongées, le milieu aquatique est devenu un univers familier, un refuge où il se sent "tranquille et parfaitement à l’aise".

    Chercheur à l’Université de Nice, Patrice Francour nous fait part de son parcours et de ses expériences en tant qu’écologue marin, à l’occasion de sa conférence sur les poissons méditerranéens le 7 juin 2011 à Océanopolis.


  • Paul Tréguer

    7 min 32
  • ×fermer

    Paul Tréguer

    Un passionné des pôles nous en dit un peu plus sur le Paul qui nous intéresse là : l’océanographe, professeur retraité de l’UBO, fondateur de l’IUEM et brestois devant l’Éternel.


  • Paul Tréguer : D’un Paul à l’autre

    12 min 17
  • ×fermer

    Paul Tréguer : D’un Paul à l’autre

    Qu’est-ce qui peut bien émerger de l’iceberg lorsqu’un océanographe brestois passionné par les pôles, professeur retraité de l’Université de Bretagne Occidentale et fondateur de l’IUEM (Institut Universitaire Européen de la Mer) se jette à l’eau en public, pour un entretien webradiophonique sur le plateau d’ Oufipo ? Une prouesse réalisée à l’occasion du festival Quartier de Sciences organisé par l’Abret le mercredi 11 mai 2011.


  • Pierre Bodenez : L’alcool, une drogue comme une autre ?

    1 h 12
  • ×fermer

    Pierre Bodenez : L’alcool, une drogue comme une autre ?

    1 h 12 - 2013

    A l’occasion du Défi Brestois 2013, les lundis de la santé organisaient une conférence sur l’alcool, tenue par le Dr Pierre Bodenez le 14 octobre 2013.
    L’alcool, dont la consommation est légale, est souvent mis à part des autres drogues. Cette conférence est cependant l’occasion de redessiner le lien de l’alcool avec les drogues illicites et d’établir des comparaisons, tant du point de vue de la dépendance psychique et physique que des mécanismes de déclenchement de l’addiction et de la réception sociale de cette drogue.


  • Pr Serge Timsit : De la neurologie au coeur

    17 min 17
  • ×fermer

    Pr Serge Timsit : De la neurologie au coeur

    17 min 17 – 2011

    Chef du service de Neurologie et Unité Neuro-Vasculaire, le Professeur Timsit tenait le 28 novembre dans le cadre des Lundis de la santé une conférence sur les accidents vasculaires cérébraux (que vous pouvez retrouver sur le site des Lundis de la santé).

    Quelques jours auparavant, il avait accepté un entretien pour Oufipo, l’occasion de revenir sur le travail de neurologue et ses différentes spécialisations mais aussi de questionner la relation avec le patient, élément essentiel dans la démarche thérapeutique.


  • Tarik Meziane

    1 min 43
  • ×fermer

    Tarik Meziane

    1 min 43 - 2010

    Maître de conférences au Muséum national d’histoire naturelle. Spécialiste de la mangrove. Ou comment passer du réseau trophique en milieu aquatique tropical à la question des rayures.


  • Tarik Meziane et la mangrove

    23 min 02
  • ×fermer

    Tarik Meziane et la mangrove

    23 min 02 - 2011

    La mangrove. Le nom fait rêver. Zone de balancement des marée, intertropicalité, milieu aquatique, palétuviers. L’objet d’une étude et d’un parcours, ceux de Tarik Meziane, maître de conférences au Muséum national d’histoire naturelle. Un entretien à la suite de la conférence qu’il a donnée à Océanopolis le 15 mars 2011.


  • Yaël Nazé : La (curieuse) verité sur le Petit Prince

    20 min 35
  • ×fermer

    Yaël Nazé : La (curieuse) verité sur le Petit Prince

    20 min 35 - 2012

    Et si le Petit Prince avait vraiment existé ? Aurait-il eu chaud ou froid dans l’espace ? Aurait-il pu sentir l’odeur de sa chère rose ? Et si Oufipo avait osé le demander à une véritable astrophysicienne, Yaël Nazé de l’Université de Liège ?

    Laissez-vous donc emmener dans l’univers de votre enfance, et surtout n’oubliez pas de bien vous cramponner car il va falloir écouter la vérité en face... Mais tout d’abord, regardez le ciel et dites-vous "Le mouton, oui ou non, a-t-il mangé la fleur ?". (Brest, le 17 octobre 2012)


  • Yaël Nazé : Voyage dans le système solaire

    1 h 51 min
  • ×fermer

    Yaël Nazé : Voyage dans le système solaire

    1 h 51 min - 2012

    Yaël Nazé est spécialiste des étoiles massives à l’Université de Liège. Quand elle décolle les yeux du télescope, elle se livre avec ferveur à la vulgarisation scientifique. Par une belle soirée étoilée d’octobre à Océanopolis, cette jeune astrophysicienne belge nous invite à un voyage dans le système solaire. Conférence organisée dans le cadre de la Fête de la Science 2012, le mercredi 17 octobre.


  • Yann-Hervé de Rœck : Branchons-nous sur la mer

    1 h 31 min
  • ×fermer

    Yann-Hervé de Rœck : Branchons-nous sur la mer

    1 h 31 min - 2012

    Des éoliennes tête en bas qui tournent grâce aux courants océaniques, un géant serpent électrogène ondulant au rythme des vagues. À en croire Yann-Hervé de Rœck, pouvoir brancher son grille-pain sur le grand bleu n’est plus un rêve de savant fou. Bienvenue dans le monde d’Alice au pays des Ifremerveilles.

    Pourquoi donc aller chercher du vent en mer ? Qu’est-ce que le taux de charge d’une machine ? Quel usage peut-on faire d’une membrane osmotique dans un estuaire ? Vous saurez tout en écoutant la conférence que Yann-Hervé de Rœck, directeur de France Énergies Marines, a donné le 13 juin 2012 au Centre Ifremer Bretagne.


  • Yves Henocque : Un parcours

    11 min 31
  • ×fermer

    Yves Henocque : Un parcours

    11 min 31 - 2011

    Des pêcheries à homard en France et au Japon à la gestion intégrée des zones côtières en Méditerranée et dans le sud-ouest de l’océan Indien, la trajectoire scientifique d’un homme de terrain et d’un chercheur de l’Ifremer (Brest).




Podcaster cette catégorie | Ecouter tous les sons
accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre