2015 - Les Géopolitiques : "Tracer, effacer, traverser : les frontières au XXIe siècle"

Durant deux jours, les 29 et 30 janvier 2015, la Faculté Victor Segalen invitait chercheurs et spécialistes à examiner l’ordre géopolitique. L’objectif : contextualiser la notion de frontière. Car celle-ci, toujours mouvante, reste en constante redéfinition, elle n’est pas une réalité figée : plus de 10 % des frontières internationales actuelles ont moins d’un quart de siècle d’existence ! Affichant les avancées les plus récentes sur cette question, les intervenants présents durant la manifestation démontrent ainsi que la frontière peut jouer différents rôles, entre coupure et trait d’union paradoxal. Quand la frontière devient de moins en moins floue...

Avec les interventions de Michel Foucher (géographe, diplomate, ancien ambassadeur de France en Lettonie et professeur des universités), Daniel Nordmann (directeur de rechercher émérite au CNRS), Michel Bacchus (ingénieur en chef honoraire des Ponts, des eaux et des forêts), Laura Margueritte (cartographe au magazine Carto), Linda Gardelle (enseignante-chercheuse à l’Ensta Bretagne), Isabelle Damiani (Cemotev), Cécile Vaissié (professeure des universités à Rennes II), Anaïk Pian (maître de conférence à l’université de Strasbourg), Antoine Mégie (maître de conférence à l’université de Rouen), Véronique Bontemps (chercheuse au CNRS, Laboratoire d’anthropologie urbaine).

01 - Michel Foucher : Tracer la frontière (1/4)
02 - Daniel Nordman : Tracer la frontière (2/4)
03 - Michel Bacchus : Tracer la frontière (3/4)
04 - Laura Margueritte : Tracer la frontière (4/4)
05 - Linda Gardelle : Les forces centrifuges (1/3)
06 - Isabelle Damiani : Les forces centrifuges (2/3)
07 - Cécile Vaissié : Les forces centrifuges (3/3)
08 - Anaïk Pian : Dépasser et franchir les frontières (1/3)
09 - Antoine Megie : Dépasser et franchir les frontières (2/3)
10 - Véronique Bontemps : Dépasser et franchir les frontières (3/3)


accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre