Evelyne Poincheval

10 min 19 – 2012

La radio doit se taire, parfois, pour laisser place à notre radio intime. Celle d’Evelyne Poincheval bruisse du son des oiseaux, du vent, des feux de cheminée, des feuilles, de la respiration des gens mais aussi du silence.



accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre