Gérard Mordillat : Quelques remarques à douze pieds

33 min 01 - 2013

Il paraît que le vers serait une arme percutante contre le ridicule, les leurres et les mensonges de la propagande néolibérale.

Le grand retournement de Gérard Mordillat, adapté de la pièce de Frédéric Lordon (D’un retournement l’autre, Le Seuil, 2011) écrite entièrement en alexandrins, démontre l’absurdité de notre modèle économique, les origines du déficit public actuel et ses conséquences sur la société.

Car le discours politique est un discours paralysé et paralysant, l’économie est la continuation de la guerre par d’autres moyens et la comédie est un merveilleux outil pour aller à l’essentiel.

Entretien de Gérard Mordillat réalisé par Olivier Broudeur (le 26 avril 2013).



accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre