Hervé Gouerou : Du chevet au chevalet

3 fois plus ou moins 20 minutes - 2015

Ce n’est pas étonnant si une multitude de toiles est accrochée aux murs des couloirs du service de gastro-entérologie au sein duquel Hervé Gouerou exerçait. Amateur de peinture, neveu par alliance de Jeanne Laurent (personnage clé de l’histoire de la décentralisation théâtrale et du service public pour la culture), il aimait y offrir de courts instants de contemplation et faire connaître des peintres modernes rares. Originaire du Finistère, Hervé Gouerou est fils de paysan. Il parle breton et cela ne plaît pas aux professeurs. Par chance, le goût pour l’école est confirmé lorsqu’il s’intéresse à la médecine. Parti faire ses études à Paris, il revient épanoui et fier de retrouver sa chère Bretagne. Il activera la création de l’hôpital de la Cavale Blanche à Brest. En 1991, il devient président de la Ligue contre le cancer dans le Finistère. Prévention, dépistage et aide à la recherche sont ses maîtres mots. Convaincre est donc un combat quotidien. Parcours d’un homme engagé et persévérant.

1- Le départ dans la médecine
2- Engagement auprès de la Ligue contre le cancer
3- Médecine et peinture


accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre