Michel Schneider : L’ombre du roman

33 min 57 – 2011

Pourquoi Michel Schneider écrit-il sur les vies des autres ? Pour retracer des parcours tortueux, des existences brèves, des tourments intimes. Pour jouer avec la vérité aussi, parler du mensonge, convoquer des fantômes. Marilyn, Glenn Gould, Schuman… Autant de figures illustres passées sous sa plume avant l’écriture, enfin, du roman de sa vie, Comme une ombre (Grasset, 2011).
Où il est question du frère et donc de l’autre frère, en creux, de leurs doubles romancés, à l’ombre d’une histoire familiale troublée.



accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre