Philippe Urvois : Bugaled Breiz, la montée progressive du soupçon

3 fois plus ou moins 20 minutes - 2012

Le 15 janvier 2004, le chalutier Bugaled Breizh coule subitement au large du cap Lizard. L’origine de l’accident n’est pas claire et des zones d’ombre émergées de l’affaire suscitent rapidement l’intérêt des journalistes, qui posent à leur tour des questions sans réponses. Parmi eux, Philippe Urvois (Le Marin , Chasse-marée), qui à force d’essayer en vain de rétablir les faits, finit par se lancer dans un long travail d’investigation étalé sur plusieurs années.

Ce personnage à la recherche de la vérité captive l’attention de l’artiste brestoise, Marie-Michèle Lucas. Il en est né un entretien singulier dans lequel s’entremêlent la poésie, le témoignage d’un journaliste d’enquête déterminé et minutieux, quelques réflexions sur notre société, ainsi qu’un retour sur des circonstances encore non-élucidées du fameux naufrage.

1 - Le naufrage, une force exogène
2 - Le métier de journaliste d’investigation
3 - Un conflit de légitimité


accueil contact liens en savoir plus ou mieux comprendre