aimer

Chroniques brestivales 2008. Retour chez Noureddine où il reste encore des choses à entendre. Sous le ciel la mer. L'été, c'est plutôt fait pour aimer. Et aussi le reste de l'année.

travailler

Chroniques brestivales 2008. Qui marche au hasard des sentiers côtiers finit par récolter la tempête. Promenons où ? L'été, ce n'est pas fait pour travailler. Ni d'ailleurs le reste de l'année.

mourir

Chroniques brestivales 2008. Débuts d'une perdition entre deux eaux, voire plus. Chercher les mots de l'été dans le sable, au flair ou au détecteur de métaux ou d'émaux. Flâner, crâner, cramer. Mourir.