La bête qui chantait

09 min 34 - Festival No Border 2018

Barrut, c'est une bête composée de quatre femmes et quatre hommes qui font de la polyphonie et qui tapent très fort dans des tambours. Une bête sonore à l'appétit insatiable, qui pleure parfois, rugit souvent.

Yom and the Wonder Rabbis : En transe !

9 min 51 - Festival No Border 2018

Énergique, inspiré, convaincu qu’il vaut mieux avancer dans la joie vers un futur qui ne s'annonce pas tout rose pour l’humanité, Yom nous fait entrer dans sa transe, entre free party des fôrets, musique klezmer revisitée et catastrophe écologique.

Perrine Bourel, Violoneuse

11 min 43 - Festival No Border 2018

« Violoneur ou Violoneux. n. m. Mauvais joueur de violon. » On n'aimait pas trop la définition du Larousse alors on a demandé à Perrine Bourrel, violoneuse et invitée du 8e festival No Border, ce que voulait dire "violoneux".

Les légendes brestoises du black metal

15 min 31- Festival Invisible 2018

Vous n’avez jamais entendu parler des Légions Noires ? C’est normal. Même Arnaud Le Gouëfflec, fin connaisseur des musiques rock et alternatives, directeur artistique du Festival Invisible, a mis sept ans à retrouver la trace de ce collectif devenu des légendes du black metal français.

La Place du Paradis de Chirine El Ansary

12 min 06 - Festival Grande Marée 2018

À l’issue de son spectacle "Place du Paradis", Chirine El Ansary nous a apporté quelques clés pour superposer les portes de la Bagdad d'hier à celles d'aujourd'hui, quelques tissus chatoyants pour dévoiler les fantasmes orientalistes, quelques vagues pour garder la houle subversive et motrice. Elle nous immerge dans la modernité du merveilleux.

Sur les pas d’Isabelle Eberhardt

17 min 03 - Festival Grande Marée 2018

Catherine Gaillard raconte l'histoire d'Isabelle Eberhardt, écrivaine-voyageuse qui a été la première femme à voyager seule en Afrique du Nord. À l'âge de 20 ans, elle part en Algérie vivre au sein de la communauté soufie, fuyant la société bourgeoise et occidentale de son époque.

SAAAD, une musique en clair-obscur

6 min 41 - Festival Invisible 2018

Oufipo a découvert le projet de musique expérimentale et abstraite du groupe SAAAD. Une atmosphère propre à la contemplation et au calme s'installait au fur et à mesure qu'ils jouaient, incitant le public à une introspection. Que se passe-t-il alors dans la tête de ces deux amis ?

Jean Lacombe : La découverte d’un trésor

11 min 35 - Cinémathèque de Bretagne

Rencontre avec Laurent Charpentier, à l'initiative du documentaire "Moi, Jean Lacombe, marin et cinéaste". Après avoir découvert une quantité impressionnante de bobines que le marin avait laissées après sa mort, il a décidé de lui rendre hommage.

Laëtitia Gaudin-Le Puil : Sur sa route

30 min - 2018

Laëtitia Gaudin-Le Puil, jeune femme Plouguernéenne - plus si jeune que ça corrige-t-elle dans un sourire – défie toutes les normes journalistiques actuelles. Elle fait de son indépendance sa force, et refuse ce qu'elle appelle le journalisme de consommation. Sa mission ? Donner la parole aux oubliés des médias, les victimes de guerres : du Kurdistan Irakien au Rwanda, de la Guyane à Calais, elle traverse le monde, de long en large.

“Une vie pour l’art”, Jean-Yves Crochemore

50 mn_ Le Quartz, 28 juin 2018

Jean-Yves Crochemore, directeur des relations extérieures et de la communication du Quartz depuis 2006, quitte la scène nationale pour d'autres horizons. Il revient sur une carrière dédiée aux artistes, au micro de Matthieu Banvillet, directeur du Quartz.

Qu’est-ce que traduire ?

1 h 19 - Festival Longueur d'ondes 2018

Traduire, un exercice de funambule pratiqué par les invités de cette séance : Xavier Combe, interprète pour France Culture, France Inter, France Musique, France Info, RFI et Radio Nova, Christine Lecerf, traductrice et productrice sur France Culture et Diane Meur, traductrice mais aussi romancière.

Jean-Christophe Ozanne – Cosmorama

1 h 02 - Festival Longueur d'ondes 2018

Sous le nom sidéral de Cosmorama se cache une série de compositions sonores atmosphériques orchestrées par un homme du nom de Jean-Christophe Ozanne. Dans cette rencontre, il élucide le processus créatif qui sous-tend son travail radiophonique.