Nous Sommes Arctic Blues

BeBEST est un laboratoire international d'écologie côtière. B.B. Polar c'est une équipe de chercheurs et d'artistes. L'arctique c'est la destination de leurs expéditions depuis 2012. Arctic Blues est l'exposition qui retrace leur aventure.

“Une vie pour l’art”, Jean-Yves Crochemore

50 mn_ Le Quartz, 28 juin 2018

Jean-Yves Crochemore, directeur des relations extérieures et de la communication du Quartz depuis 2006, quitte la scène nationale pour d'autres horizons. Il revient sur une carrière dédiée aux artistes, au micro de Matthieu Banvillet, directeur du Quartz.

La Lettre de MotivaSon

1 min 45 – 2017

Un beau jour de juin 2017, Oufipo recevait dans sa boîte mail une candidature particulièrement étonnante (pour une mission de service civique)… Ce mail était accompagné d’une lettre de motivation sonore !

Une jeune femme, Juliette Labuche, nous y exposait sa motivation, se reprenait, tâtonnait, imaginait un montage sonore (alors qu’elle n’en avait jamais fait) et nous emportait…

C’était frais et plein d’idées. C’était saturé mais surtout sincère et très beau ! En reposant le casque on savait tout de suite qu’on la recruterait.

Un an plus tard, elle termine sa mission de service civique chez Oufipo avec brio, et nous quitte en nous ayant appris sûrement autant, que ce qu’on a essayé de lui transmettre.

On voulait partager cela avec vous.

RIP Mc Juju !

“Il en faut peu pour être heureux
Nous rappelle-t-elle sous un air joyeux
Il faut se satisfaire

 ... 

Portrait de Studs Terkel par Daniel Mermet

Presque inconnu en France, plus populaire que Howard Zinn aux États-Unis, Louis (Studs) Terkel est le plus célèbre journaliste de radio des États-Unis. Portrait d'un homme engagé, par Daniel Mermet, aux Rencontres du documentaire du festival Longueur d'ondes.

Fawaz Baker

56 minutes – 2017

Musicien dès l’enfance, Fawaz Baker fut architecte de profession avant de se consacrer exclusivement à la musique. Dessiner l’espace et le temps, accueillir le silence : la transition lui fut naturelle.

Le 10 octobre dernier il jouait Voix d’Alep dans le grand théâtre du Quartz. L’occasion pour certains de ses auditeurs de le rencontrer entre midi eu deux pour le questionner sur la musique, la politique, l’immensément grand et le formidablement petit.

Mêlant humour et philosophie,

 ... 

Le Collectif OS’O

58 minutes – 2017

Installés à Bordeaux, Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Baptiste Girard et Tom Linton ont créé le Collectif OS’O (On S’Organise) en 2011, au sortir de l’ESTBA (école supérieure de théâtre de Bordeaux, Aquitaine). “Plutôt que de rester chez soi à attendre un coup de fil”, ces cinq comédiens ont eu envie de construire une aventure théâtrale collective, quitte à inverser les rôles en invitant des metteurs en scène à travailler avec eux. C’est ainsi qu’ils rencontrent David Czesienski et créent avec lui L’assommoir, en 2011. Du 10 au 18 octobre dernier, ils présentaient au Quartz Timon/Titus (également en collaboration avec David Czesienski). L’occasion de les rencontrer, entre midi et deux, pour laisser les spectateurs les questionner sur leur théâtre.

Organisation

 ... 

Lisbeth Gruwez & Maarten Van Cauwenberghe

59 minutes – 2017

Lisbeth est danseuse et chorégraphe. Maarten est compositeur. Ensemble, ils fondent la compagnie Voetvolk en 2007 et ont crée sept pièces depuis. Ils font partie des artistes associés au Quartz pour 3 ans (2017 – 2020). Le 7 octobre dernier, quelques heures avant la représentation de We’re pretty fuckin’ far from okay, ils étaient aux Quartz, à la porté de vos questions, au cours d’une rencontre animée par Jean-Yves Crochemore. L’occasion de discuter les relations entre musique et danse, les politiques culturelles de France et de Belgique, la recherche de financement, la réflexion autour du nom des pièces passées, et de celles à venir…

Une

 ... 

Jean-Paul Le Bihan, portrait archéo-logique

3 fois ~20min – 2017

Après presque trente années de recherches archéologiques sur le site de Mez Notariou (Ouessant), Jean-Paul Le Bihan raconte ce que son équipe et lui y ont découvert : entre 1600 avant J.C. et le VIe siècle, l’île a été occupée en permanence, chaque culture laissant sa place à une nouvelle… Le site est si riche qu’il oblige à inventer de nouvelles méthodes de fouille, et devient un site national majeur.

“en une semaine, on a multiplié par 10 le nombre de poterie de cette période découverte en Bretagne”

 

Suite à ses fouilles sur le site d’Ouessant, des chercheurs russes s’intéressent au travail de Jean-Paul Le Bihan. Il est alors appelé à collaborer avec des archéologues aux quatre coins du monde, et se passionne pour une région en particulier : l’Abkhazie.   Poésie, politique, voyage, religion… l’archéologie semble être au croisement de tous les savoirs.

“l’Abhkazie n’est reconnue que part la Russie,

 ... 

Bécassine et féministes de la première heure

3 fois ~ 20min – 2017

Brigitte, bénévole à Oufipo, s’est rendue chez des féministes bretonnes, témoins de l’émergence de la jeunesse féministe brestoise dans les années 1970. La première interviewée, Marie-France Casalis, a tiré la sonnette d’alarme et accompagné des femmes dans leur combat contre les agressions et leurs répercussions. La deuxième, Mona Thomas, est une Bécassine, du nom du fanzine brestois aux textes péremptoires, offensifs et joyeux. La troisième, Sylvette Deneffe, raconte comment la lutte s’organisait de manière intense autour de groupes de parole. Ce sont trois traces singulières de cette époque. Trois points de vue, trois vécus différents mais complémentaires, tantôt agréables, tantôt amers, trois militantes de la première heure dont l’engagement résonne encore.

  • Marie-France Casalis

 

  • Mona Thomas

 

  • Sylvette Deneffe

 

photo : AFP Dominique Faget

Mireille Cann et la rue Saint Malo

2013-Rue-St-Malo-photo-Nina.jpg
27 min – 2017

Brigitte, bénévole à OUFIPO, retrouve Mireille Cann dans la plus ancienne rue de Brest. La présidente de l’association Vivre la rue, concentre son énergie dans l’évolution et l’ouverture de la rue de Saint Malo. Elle met a la disposition des brestois sa vitalité en organisant des spectacles de musique, danse, arts de la rue, théâtre et conférences, jeux d’écriture… Depuis des années, elle lutte pour faire de cette rue un lieu d’épanouissement en favorisant les rencontres qu’elles soient artistiques ou pluridisciplinaires. Entre patrimoine et culture populaire, la rue de Saint Malo fait donc parler d’elle.
C’est avec sa bande de chats et ses plantes par milliers que Mireille accueille Brigitte pour un portrait tout en sensibilité et générosité au gré de son parcours, de ses luttes, mais aussi de ses désirs pour que cette rue si singulière continue à rimer avec partage.

Antoinette [et François] Dilasser

Capture_d_e_cran_2017-06-26_a_11-29-00.png
5 épisodes, 1h14 au total– 2017

Le peintre François Dilasser, décédé en 2012, a vécu et travaillé à Lesneven dans le Nord-Finistère. C’est dans leur maison de Lesneven que son épouse Antoinette Dilasser nous a reçu à la fin décembre 2016 pour un portrait croisé d’elle-même et de celui qui a partagé sa vie durant plus de soixante ans.
Dessinant depuis l’enfance, c’est à partir des années 1960 que François Dilasser a choisi de se consacrer entièrement à la peinture. Obtenant rapidement la reconnaissance de certains galeristes parisiens, les œuvres de François Dilasser ont fait l’objet de diverses expositions en France et à l’étranger et sont entrées dans les collections de plusieurs musées.
Antoinette Dilasser n’a pas uniquement suivi ce cheminement artistique, elle l’a pleinement accompagné, notamment par ses écrits. Elle a en effet consacré plusieurs livres et de nombreux textes à l’œuvre de François Dilasser, en plus de ses autres ouvrages, souvent autobiographiques.

C’est à la découverte d’un dialogue permanent et stimulant entre cet homme et cette femme, entre la peinture et la littérature, entre le langage du trait et de la couleur et celui des mots que cet entretien nous convie.

Antoinette Dilasser lit, au début et la fin de cet entretien, des textes de François Dilasser extraits des ouvrages suivants :

Charles Juliet, Chez François Dilasser, L’Échoppe, 1999.

Antoinette Dilasser, D., Le temps qu’il fait, 2003.

Pour accompagner le son par l’image, voir le site Document d’artistes Bretagne qui présente certaines œuvres de François Dilasser.

1 – Introduction : Lecture, Chez François Dilasser

2 – Trajectoires communes

3 – De la peinture

4 – De la littérature

5
 ... 

Philippe Torreton

philippe_torreton.jpg
53 min 15 – 2017

Après François Morel en février dernier, c’est au tour de Philippe Torreton de remplir l’auditorium des Capucins d’un public gonflé d’interrogations brulantes.

Cette nouvelle rencontre est une fusion de deux initiatives : “Les livres de…”, questionnaire littéraire pensé par l’équipe de la médiathèque, et les “Paroles d’interprètes” du Quartz, animées par Jean-Yves Crochemore.

Une heure de conversations à bâtons rompus, à l’heure du déjeuner, avec des artistes qui font l’actualité locale, en l’occurrence autour de La résistible ascension d’Arturo Ui.

Enregistré le 30 mars 2017 à l’Auditorium des Capucins, organisé avec la médiathèque François Mitterrand de Brest.

Dialogue avec Jacques Rebotier

PORTRAIT_JACQUES_REBOTIER_COPYRIGHT_VOQUE_2.jpg
56 minutes – 2016

Vendredi 2 décembre 2016, l’Ensemble Sillages de Philippe Arrii-Blachette organisait au Quartz une soirée joyeuse et ludique en compagnie d’emblématiques artistes. Parmi eux, Jacques Rebotier, compositeur, mais pas seulement. Auteur, écrivain, dramaturge, musicien, interprète, comédien, metteur en scène, Jacques Rebotier a plusieurs cordes à son arc. Polyvalent, il fait dialoguer ses compétences pour tisser des oeuvres hors des cadres. Lié au texte, sa musique, libre, expressive, est nourrie par des jeux de langages, d’affects, des formes, des glissements du son et du sens. Ce vendredi midi, ce qui débutait comme un portrait de l’artiste s’est transformé en dialogue avec des admirateurs inspirés, en lecture de texte, puis en réflexion sur la création et l’inspiration.

Une rencontre menée habilement par Philippe Arrii-Blachette dans la Galerie du Cap du Quartz.

photo : voque

Guy Le Querrec en Bretagne

Affichette_Guy_Le_Querrec.jpg
57 min 29 – 2016

Dans le cadre de ses expositions « Guy Le Querrec en Bretagne » à Brest, Lannion et Lorient, le photographe réputé de l’agence Magnum est venu à la Galerie du Centre Atlantique de la Photographie du Quartz partager ses anecdotes face à Guy Bourreau en animateur radio, membre du CAP et ami de l’invité. Après l’exposition « Sur la piste du Big Foot », Guy Le Querrec dévoile jusqu’au 7 janvier 2017 une sélection de photos inédites sur la Bretagne, choisies parmi plus de 5 000 clichés réalisés en Bretagne entre 1965 et 1980. D’origine bretonne, né à Paris en 1941, Guy Le Querrec a « plus de quarante ans de photographies en continu dans les pattes », quarante ans d’instants décisifs, de clichés pris au bon moment. On connaît ses photographies sur le jazz, sur l’Afrique, sur les Indiens nord-américains, mais la Bretagne fait partie intégrante de son œuvre. Suivez donc la parole de Raymond Depardon : « Si je devais donner un conseil à quelqu’un, je lui dirai d’écouter Guy car il sait transmettre l’amour de la photo, la science. Il est un peu psychologue, sorcier, conseiller, il aime les gens, l’être humain. »

 

 

Anne et Yann Queffélec : En musique en mer

53 min – 2016

Bien que respectivement pianiste et écrivain, Anne et Yann Quéfellec sont des bibliovores et musicophiles confondus. “En Musique en Mer” propose d’associer les talents de la fratrie : l’une, virtuose du piano, l’autre récitant au public les accords entre compositeurs et eau salée.
Une quinzaine d’heures après la représentation de ce dialogue mélodico-littéraire dans le Grand Théâtre, retour au Quartz pour Anne et Yann. Un prolongement de séjour à Brest qu’ils semblent apprécier tant l’enfance finistérienne sur laquelle ils reviennent a conditionné leurs existences. Musique et mère.

Une rencontre conjointement menée par Jean-Yves Crochemore et un public toujours animé, lui, par la représentation de la veille.

Raymond Horlo

3 fois ~20 min – 2016

Inspiré par le dernier recueil de poèmes de Raymond Horlo, Les sanglots longs des goélands de l’automne, Oufipo a décidé de remonter le fil de la vie de l’artiste plasticien de veine surréaliste creusant le sillon qui mêle l’art et la vie. Trois espaces (le café, le musée, la rade) pour retracer trois mouvements, trois moments, trois symboles du parcours de l’homme, du peintre et du poète. Des cales de navires qui le faisaient rêver petit aux calembours qui l’ont (peut-être) fait devenir adulte, Raymond Horlo se donne à voir et à entendre en écolier fan de rock, en étudiant découvrant Villon, en écrivain se jouant des mots. Des mots pour rire : aux éclats, en coin, au nez des bigots. Des mots pour pleurer aussi : en sourdine, en sanglots longs, en synecdoques et jeux synesthésiques lorsque tout « se casse la gueule ». Des mots noirs sur blanc, des mots illustrés ou des mots sans paroles.

Des toiles blanches, des

 ...