Ouest Side Stories #1 – Fanny (1/6)

15 min - 2018

Le 13 juin 2018, dans l'auditorium des Capucins de Brest, six Brestois montaient sur scène pour raconter une histoire qui les relie à la nature. Voici des histoires immenses ou minuscules, ordinaires ou extrêmes, à l'autre bout du monde ou juste en bas de chez vous. Écoutez l'histoire de Fanny.

Ouest Side Stories #1 – Pascal (3/6)

13 min 33 - 2018

Le 13 juin 2018, dans l'auditorium des Capucins de Brest, six Brestois montaient sur scène pour raconter une histoire qui les relie à la nature. Voici des histoires immenses ou minuscules, ordinaires ou extrêmes, à l'autre bout du monde ou juste en bas de chez vous. Écoutez l'histoire de Pascal.

Medina Dugger : Les coiffures nigérianes à la racine

15 min 24 - Les Balades Photographiques de Daoulas

Rencontre avec la photographe américaine installée au Nigéria, Medina Dugger, dont les photos sont exposées dans les rues de Daoulas depuis mars 2018. La série "Chroma" rend hommage au photographe nigérian J.D. Okhai Ojeikere et à la beauté des coiffures nigérianes.

Guy Le Querrec en Bretagne

Affichette_Guy_Le_Querrec.jpg
57 min 29 – 2016

Dans le cadre de ses expositions « Guy Le Querrec en Bretagne » à Brest, Lannion et Lorient, le photographe réputé de l’agence Magnum est venu à la Galerie du Centre Atlantique de la Photographie du Quartz partager ses anecdotes face à Guy Bourreau en animateur radio, membre du CAP et ami de l’invité. Après l’exposition « Sur la piste du Big Foot », Guy Le Querrec dévoile jusqu’au 7 janvier 2017 une sélection de photos inédites sur la Bretagne, choisies parmi plus de 5 000 clichés réalisés en Bretagne entre 1965 et 1980. D’origine bretonne, né à Paris en 1941, Guy Le Querrec a « plus de quarante ans de photographies en continu dans les pattes », quarante ans d’instants décisifs, de clichés pris au bon moment. On connaît ses photographies sur le jazz, sur l’Afrique, sur les Indiens nord-américains, mais la Bretagne fait partie intégrante de son œuvre. Suivez donc la parole de Raymond Depardon : « Si je devais donner un conseil à quelqu’un, je lui dirai d’écouter Guy car il sait transmettre l’amour de la photo, la science. Il est un peu psychologue, sorcier, conseiller, il aime les gens, l’être humain. »

 

 

Claude Cahun, l’antimuse par Anne Egger

54 min 23 – 2015

Qui était Claude Cahun, photographe et écrivain proche des surréalistes, née en 1894 à Nantes et morte dans l’oubli sur l’île de Jersey ? Anne Egger, historienne de l’art, est venue présentée à la Librairie Antinoë sa pointilleuse biographie de cette femme dont la force de vie, de création et de résistance s’est affirmée tout au long de son existence. Une rencontre animée par Jean-Luc Germain, journaliste, à l’occasion de la parution de l’ouvrage Claude Cahun, l’antimuse, aux éditions Les Hauts-Fonds.

Claude Le Gall : De mer, de terre, de lumière

Centre_Atlantique_Photo_2.jpg
22 min 21 – 2015

 

 

Ce sont des images simples et humaines qui réussissent à vous introduire sur un territoire précis, parmi des gens que l’on a envie de rencontrer nous aussi. Ce sont des photographies dites “d’ambiance” que Claude Le Gall a réalisé tout au long de sa carrière. Cela a commencé avec un gros UltraFex, puis un premier Reflex (payé de sa poche dès l’âge de 15 ans) avant d’approfondir dans le Centre Bretagne, entre Monts d’Arrée et Montagnes Noires, tout en exerçant le métier de professeur d’Anglais dans les années 1970. Ses photos lui ont valu quelques récompenses dont le Prix Ilford Noir et Blanc en 1988 et une distribution au sein de l’Agence Vu. Né en Bretagne, Claude Le Gall garde un lien fort avec “les terres d’ouest”, se disant subjugué par sa région natale, par la Galice et l’Irlande. Il parcourt aujourd’hui encore cette dernière, où il s’est déjà rendu plusieurs fois, affamé par de nouvelles rencontres, de nouveaux regards. Son travail figure dans Visions en Bretagne, “Armor-Argoat”, où l’on découvre par exemple ses premières images, documents de valeur, sur les ramasseurs de goémon dans la baie du Kernic à Plouescat. Une exposition revigorante à découvrir jusqu’au 25 avril 2015 au Centre Atlantique de la Photographie.

Camille Guillevic : Ode à l’intime

14 min 54 – 2014

Camille Guillevic, s’entretient avec François-Nicolas L’Hardy à propos de son travail « Ode à l’intime » dans le cadre de l’exposition collective « La Vague » à la galerie du Centre Atlantique de la Photographie au Quartz, du 5 novembre au 21 décembre 2014. Très jeune photographe, qui fait petit à petit sa place, Camille Guillevic est une ancienne élève des Beaux-Arts de Rennes et diplômée de l’École supérieure des arts de l’image de Bruxelles, nommé « le 75 », autrement dit « le septantecinq  ». Là-bas, elle a suivi les cours et les précieux conseils de Hugues de Wurstemberger. Menant une réflexion sur l’intime depuis quelques années, cette ode pourrait la suivra toute sa vie. Attirée par le reportage social, mais subjectif, elle a notamment photographié son oncle (dans la série « Mon oncle »), un personnage hors du commun.

Oufipo sur les ondes n°22

57 min 56 – 2013

“Oufipo sur les ondes”

Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

Au programme de ce vingt-deuxième numéro :

un documentaire sur le remorqueur L’ Abeille Bourbon

un entretien avec le photographe Pierre de Vallombreuse

un extrait des lundis de la santé sur le Sida, une lutte datant déjà de trente ans

les P.-V de Hervé Hamon et Will Guthrie

Oufipo sur les ondes n°23

59 min 48 – 2013

“Oufipo sur les ondes”

Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

Au programme de ce vingt-troisième numéro :

un documentaire sur une femme agricultrice émancipée

un entretien avec le photographe Denis Brihat

un extrait de la rencontrer avec Nicole Notat à la librairie Dialogues

les P.-V de Antonin Peretjatko et Bartabas

Oufipo sur les ondes n°31

57 min 34 – 2013

“Oufipo sur les ondes”

Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

Au programme de ce numéro :

une création sonore de Romain Cayla

un entretien avec la photographe Valentine Vermeil

un extrait de la conférence de Martial Laurans sur les champs d’algues laminaires, trésor des terres bretonnes

les P.-V de Nicolas Stoufflet et Hélène Hazera

Oufipo sur les ondes n°32

57 min 37 – 2013

“Oufipo sur les ondes”

Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

Au programme de ce numéro :

un reportage dans la communauté de l’Arche à Quimper

un entretien avec le photographe Hans Silvester

les P.-V de Françoise Treussard et Gérard Mordillat

Oufipo sur les ondes n°36

59 min 45 – 2014

“Oufipo sur les ondes”

Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

une chronique brestivale avec un graffeur brestois

un entretien avec la photographe Claudine Doury

un extrait d’une conférence avec Joseph Schovanec sur l’autisme

les P.-V de Aya Cissoko et Édouard Zambeaux

Benjamin Deroche : Traces et contemplations

17 min 10 – 2014

Benjamin Deroche est photographe.
À côté d’une production de commande (publicité, reportage, etc.), qui lui permet de vivre de la photographie, il développe un travail de création, raison principale, selon lui, de sa passion photographique. “Un espace de création” comme il le dit, dans lequel il explore pas à pas une photographie de la contemplation, dans laquelle l’homme est absent physiquement, mais présent de par les traces qu’il laisse.

Guidé par la phrase de Gilles Deleuze : “Toute chose se réjouit d’elle-même, parce qu’elle contemple l’autre”, Benjamin Deroche mêle photographie de paysage et installation, créant une tension entre objet et paysage pour questionner de manière sensible cette notion de contemplation.

Le Centre Atlantique de la Photographie expose ce réjouissant travail dans la galerie du Quartz, sous le titre “Un soupçon de réalité”, du 13 juin au 4 juillet 2014.

Benjamin Deroche

2 min 53 – 2014

Verbaliser un photographe, c’est un peu comme lui demander de s’installer dans un photomaton.
Alors on met la pièce, on se recoiffe, on règle la hauteur du siège et c’est parti !