Gardiens, à table !

Centre National des Phares – 34 min

Raconter l’ordinaire, les caisses à vivres, les réserves, les recettes, la pêche à pied, la salaison du poisson, les silences au-dessus des assiettes, ... 

L’âme Météo

Le croirez-vous si l'on vous dit que la voix de la météo marine sur France Inter est entrée à la radio via un concours de bataille navale ? Rencontre avec Marie-Pierre Planchon pour en apprendre sur la métaphysique, la météo de l'univers, les titres en radio... mais surtout sur l'accent picard.

L’interview allongée de Marie-Pierre Planchon

7 min 11 - Festival Longueur d'ondes 2018

Et si on faisait une interview allongée ? L'équipe de Radio Quartiers Live est allée au bout de l'idée et c'est Marie-Pierre Planchon (Madame Météo du 7-9 de France Inter) qui a accepté de se prêter au jeu ce samedi 3 février.

Oufipo sur les ondes n°45

59 min 58 - 2018

Au programme : un extrait d'entretien avec Eva Bester, un épisode de la fiction radio "Avance Rapide", un reportage au Festival Invisible et le procès-verbal de Djubaka.

Batteule Vin & Poésie : Viens boire un vers

6 min 16 – Festival Invisible 2017

Imaginez un bar situé à Guérin
On se retrouve ici, c’est presque irrésistible
Au commencement du Festival Invisible
À déguster du vin, soûlés d’alexandrins.

Arnaud Le Gouëfflec et Hervé Éléouet
Improvisent des vers pendant qu’on boit les nôtres
C’est Laurent Moalic qui détient l’antidote
Et arbitre âprement le fil de la compet’.

Si vous vous demandez ce que ça signifie
Ou comment ça fonctionne, ou bien à quoi ça rime
Oufipo vous propose un reportage ultime
Au cœur de la Batteule Vin & Poésie.

Qui s’amuse le plus, public ou écrivains ?
Pour le savoir, sans doute, pas de meilleur remède
Que de venir vous-même au prochain intermède
Au Mouton à cinq pattes, dans la rue Navarin.

Jean-Paul Le Bihan, portrait archéo-logique

3 fois ~20min – 2017

Après presque trente années de recherches archéologiques sur le site de Mez Notariou (Ouessant), Jean-Paul Le Bihan raconte ce que son équipe et lui y ont découvert : entre 1600 avant J.C. et le VIe siècle, l’île a été occupée en permanence, chaque culture laissant sa place à une nouvelle… Le site est si riche qu’il oblige à inventer de nouvelles méthodes de fouille, et devient un site national majeur.

“en une semaine, on a multiplié par 10 le nombre de poterie de cette période découverte en Bretagne”

 

Suite à ses fouilles sur le site d’Ouessant, des chercheurs russes s’intéressent au travail de Jean-Paul Le Bihan. Il est alors appelé à collaborer avec des archéologues aux quatre coins du monde, et se passionne pour une région en particulier : l’Abkhazie.   Poésie, politique, voyage, religion… l’archéologie semble être au croisement de tous les savoirs.

“l’Abhkazie n’est reconnue que part la Russie,

 ... 

Patti Smith, une émission du lycée Vauban de Brest

Capture_d_e_cran_2017-05-15_a_15-23-26.png
12 min 36 – 14e Festival Longueur d’ondes

Les élèves du lycée Vauban de Brest ont animé une émission lors du 14e festival Longueur d’ondes, le vendredi 3 février 2017. Préparée en classe et enregistrée dans les conditions du direct, cette émission est consacré à la grande dame du rock Patti Smith et à son livre Just Kids qui retrace notamment son amitié avec le photographe Robert Mapplethorpe. Il est aussi question de son admiration pour le poète Arthur Rimbaud.

Entre fiction et pastiche du Masque et la Plume, une émission pleine d’audace !

 

Photo : Sébastien Durand

Jack London – L’aventure et l’écriture

IMG_20161117_193501.jpg
1 h 26 – Novembre 2016

Coursier, manoeuvre, marin, ouvrier, chercheur d’or, vagabond, militant socialiste, journaliste sportif, correspondant de guerre, fermier et écrivain, Jack London (1876-1916) a eu plusieurs vies mais surtout une seule, remplie d’aventures. Il a écrit vingt-deux romans, des poèmes, pièces de théâtre et essais, cent quatre-vingt-huit nouvelles, sans compter une énorme correspondance. À l’occasion du centenaire de la disparition de Jack London, la médiathèque de la Cavale Blanche a invité Noël Mauberret, spécialiste du grand écrivain américain, directeur des publications de ses oeuvres complètes aux éditions Phébus et co-auteur de l’ouvrage « Les vies de Jack London », écrit avec Michel Viotte (éditions La Martinière). Noël Mauberret a retracé la vie de l’écrivain, de son enfance dans la pauvreté à San Francisco, de ses 14 ans où il commence à travailler et à enchaîner les métiers, à ses débuts et ses succès en tant qu’écrivain, de son projet de tour du monde à bord du « Snark », jusqu’à sa mort prématurée à 40 ans. Une biographie captivante à écouter comme on lit un roman !

 

 

Maram Al Masri : Les mots de la Syrie

maram.jpg
23 min 17 – 2016

Invitée par la Ligue des droits de l’homme de Brest, la poétesse syrienne Maram al-Masri a été accueillie le 16 juin dernier au sein de la Médiathèque Jo Fourn pour la lecture d’un de ses recueils. Une rencontre qui cherchait à sensibiliser, par la poésie, le public aux situations dramatiques que vivent actuellement de nombreux peuples en guerre, notamment le peuple syrien. Interviewée par Agnès Bellec juste avant la rencontre, Maram al-Masri, exilée depuis 32 ans en France, reste remplie d’espoir et ne cesse de brandir la poésie comme une arme. Elle nous explique la manière dont elle lui permet de rendre supportable le témoignage de l’atrocité et de magnifier la beauté de la vie comme rempart aux dérives humaines.

Raymond Horlo

3 fois ~20 min – 2016

Inspiré par le dernier recueil de poèmes de Raymond Horlo, Les sanglots longs des goélands de l’automne, Oufipo a décidé de remonter le fil de la vie de l’artiste plasticien de veine surréaliste creusant le sillon qui mêle l’art et la vie. Trois espaces (le café, le musée, la rade) pour retracer trois mouvements, trois moments, trois symboles du parcours de l’homme, du peintre et du poète. Des cales de navires qui le faisaient rêver petit aux calembours qui l’ont (peut-être) fait devenir adulte, Raymond Horlo se donne à voir et à entendre en écolier fan de rock, en étudiant découvrant Villon, en écrivain se jouant des mots. Des mots pour rire : aux éclats, en coin, au nez des bigots. Des mots pour pleurer aussi : en sourdine, en sanglots longs, en synecdoques et jeux synesthésiques lorsque tout « se casse la gueule ». Des mots noirs sur blanc, des mots illustrés ou des mots sans paroles.

Des toiles blanches, des

 ... 

Rémi Checchetto: Nous, le ciel et le poète

58 min 08

Le jeudi 24 mars 2016, les lycéens du Lycée de l’Iroise rencontraient Rémi Checchetto à la Médiathèque Saint-Marc dans le cadre du projet i-voix (http://i-voix.net/), un partenariat littéraire 2.0 entre ce lycée brestois et le Liceo Cecioni de Livourne. À l’occasion de cette rencontre, organisée en partenariat avec la Maison de la Poésie de Rennes, ils ont demandé à l’écrivain ce qu’il pensait du ciel, des poèmes en prose ou du fait de devenir poète. Entre morceaux choisis, réponses aux questions et préoccupations des lycéens, Rémi Checchetto s’est prêté avec humour et douceur à ce jeu de question-réponse. Un moment à revivre, les yeux au ciel…

Michael Glück : Éloge du brouillon

1 h 19 – 2015

C’est grâce aux pâtes, les fameux bouillons de lettres, que Michael Glück, âgé de 4 ans, apprend à écrire. Quelques années plus tard, il imprime la musicalité des alexandrins de Racine en lisant ses vers à voix haute. À 14 ans, il se découvre une véritable passion pour Arthur Rimbaud. Enseignant de lettres et de philosophie, traducteur aux éditions Flammarion, directeur de théâtre effectuant plusieurs collaborations artistiques avec des acteurs et des danseurs de différentes compagnies, Michael Glück se consacre désormais et depuis 20 ans à la poésie.
L’homme était l’invité de la médiathèque Saint-Marc à Brest le 19 mars 2015, dans le cadre du Printemps des poètes.
Tels de vrais journalistes littéraires, quatre élèves de la classe de 1ère L du lycée de l’Iroise ayant étudié Rouges, l’un des ouvrages du poète publié en 2013, qui se retrouvaient à mener la rencontre devant un public admiratif.
Depuis sa naissance à la poésie, en passant par son rapport à l’écriture, la difficulté d’être poète et même une analyse poussée de son style et de son œuvre, Mickaël Gluck se laissait ausculter avec une joie communicative et un plaisir assumé pour l’échange, la provocation et la transmission.
Ce n’est quand même pas tous les jours qu’un poète rencontre des lycéens…

 

Arnaud Le Gouëfflec

affiche_Arnaud_Le_Gouefflec.jpg
3 fois plus ou moins 20 minutes – 2015

Chansons, poèmes, livres faits mains, revues et fanzines, romans (Mon nom est Person en 2010, La Noctambule en 2015), collages sonores, scénarios de bandes dessinées (Vilebrequin en 2007, Le chanteur sans nom en 2011, J’aurai ta peau Dominique A en 2013, La Nuit Mac Orlan en 2014), Arnaud Le Gouëfflec excelle dans l’art de l’accumulation. Cet auteur brestois foisonnant nourrit un rapport multi-facettes à l’écriture. Membre du collectif d’artistes Le Studio fantôme et l’un des fondateurs du curieux festival Invisible, Arnaud Le Gouëfflec a la tête partout. Doté d’un instinct créatif qui ne lui permet pas de s’arrêter, il ne laisse jamais filer le hasard de ses idées. L’imagination domine et il en est submergé. Présenté ainsi, ça a l’air facile. Mais suffit-il seulement, comme il le propose, de se débrouiller avec ces bouts de ficelle, compétences en main, et créer des Pelotes (nom de l’un de ses blogs) ? Vous aussi vous aimeriez connaître le secret ? Écoutez.

Arnaud Le Gouëfflec rencontrait son public mardi 26 mars 2015 à la médiathèque Saint-Marc. Face à lui, se trouvait le poète public, co-fondateur de Compter les girafes, Hervé Éléouet pour remonter le fil de son travail et appréhender son univers atypique et débordant. L’imagination à portée de main…

1- Les débuts et l’accumulation

2-
 ... 

Carnet de voyage du “Festival des Carnets de voyage ici & ailleurs” de Brest

9 chroniques – 2013

Armée de son enregistreur, Brigitte Millet, bénévole d’Oufipo, est partie à l’aventure dans les allées du festival à la rencontre des « carnettistes », étrange peuplade constituée d’artistes en tout genre, de manipulateurs de la matière et de tripatouilleurs de mots. Les carnets s’y déclinent sous tous les formats : écrits, peints, modelés, filmés… de même que les voyages qu’ils racontent peuvent être lointains, intimes ou imaginaires.

Il ressort de cette incursion de Brigitte Millet dans les allées du Fourneau, Centre national des arts de la rue, les 15 et 16 juin 2013, un drôle de carnet de voyage sonore où l’on rencontre pêle-mêle une croqueuse de pieds, un carnet-roulotte, une maison de papier et des dessins sonores.

Alors installez-vous bien confortablement et laissez voyager vos oreilles…

  • Introduction

 

 

  • Carole Conan

 

 

  • Christelle Guénot

 

 

  • François Bihorel

 

 

  • Chloé Le Brouster

 

 

  • Léa et Pascal Tirmant

 

 

  • Damien Roudeau

 

 

  • Roswitha Guillemin et Christine Le Roy

 

 

 ... 

Jean-Luc Steinmetz

17 min 07 – 2011

Professeur émérite de l’Université de Nantes, écrivain, poète, Jean-Luc Steinmetz promène ses mots sur le chemin du Procès-Verbal comme on laisse glisser ses pensées tout au long d’une balade : un peu de vie, un peu d’histoire, un brin de philosophie, quelques craintes et certains espoirs aussi.