Suzanne et Frédéric

1 h 03 - Librairie Dialogues 2019

Dans Suzanne, récit poignant, Frédéric Pommier explore la mémoire d’une femme lucide et battante, emblématique de sa génération. Il interroge la manière dont sont traités nos aînés, mais aussi les soignants. Avec humour et tendresse, il nous plonge dans une histoire d’amour et de transmission où, en dépit des drames et de la violence, triomphent le rire et la passion.

Laurent Gounelle – Un homme qui rend heureux

56 min 48

Après avoir officié dans le monde des études financières, Laurent Gounelle traverse une crise existentielle qui le mènera vers un autre chemin. La découverte de la philosophie, la psychologie et le développement personnel lui donnent l’occasion de se former aux côtés de sages, de spécialistes dans plusieurs pays du monde. Il devient alors consultant en relations humaines pendant 15 ans. Son roman L’homme qui voulait être heureux est la première occasion pour lui de transmettre des idées fortes sur la vie et la recherche du bonheur. Il deviendra un best-seller. Suivront d’autres ouvrages, traduits en plusieurs langues : Les dieux voyagent toujours incognito, Le philosophe qui n’était pas sage, Le jour où j’ai appris à vivre. Laurent Gounelle était présent à la librairie Dialogues mercredi 30 novembre 2016 pour présenter son dernier ouvrage : Et tu trouveras le trésor qui dort en toi.

Sylvain Tesson : Par les chemins

France_diagonale.jpg
56 min 36 – 2016

Venu à Brest en 2013 à la librairie-café des voyageurs , Sylvain Tesson était de retour à Brest en octobre dernier pour rencontrer les lecteurs de Sur les chemins noirs, son dernier livre. Après avoir sillonné la planète, l’écrivain et voyageur a décidé de traverser le pays qu’il désertait, la France. Il s’était fait cette promesse en 2014 sur son lit d’hôpital alors qu’il se redressait d’une chute du haut d’un mur de 8 mètres. C’est en parcourant « la diagonale du vide » à pied, du Mercantour au Cotentin, que Sylvain Tesson a réussi sa propre “rééducation”. La marche sonnait pour lui comme une évidence. Sur les chemins noirs raconte cette aventure de proximité, sur des territoires ruraux, riches de rencontres.

Irène Frain : Dans la peau de Marie Curie

22 min 54 – 2015

À l’occasion de la parution de Marie Curie prend un amant, Irène Frain, reçue à la Librairie Dialogues le mardi 3 novembre, revient sur sa fascination pour la scientifique. Elle retrace pour nous le chemin qui lui a permis d’appréhender la vie intime de Marie Curie. Ses réponses laissent entrevoir des échos entre les passions des deux femmes, nous livrant ainsi un portrait croisé de deux insoumises…

Mona Ozouf : Une Muse de la République

57 min 23 – 2015

Née à Plourivo dans les Côtes d’Armor, enfant de la campagne bretonne, Mona Ozouf a hérité d’un trésor de proverbes et d’histoires. Ses parents sont de fervents militants de la langue bretonne. Sa grand-mère l’en écarte légèrement afin qu’elle se glisse dans le monde de l’école où l’usage du français promet un “passeport pour l’ascension sociale”. Elle apprend à grandir sur la passerelle entre deux mondes : la vie très pragmatique de la maison bretonne tournée vers les traditions et la croyance, et celui de l’entité française, républicaine et laïque. Devenue philosophe et historienne, ses recherches se sont tournées pour l’essentiel vers l’école publique en France et la Révolution française, ainsi que la condition féminine. Venue à la librairie Dialogues le jeudi 12 mars 2015 pour évoquer son dernier livre, De Révolution en République, les chemins de la France (sorti chez Gallimard), elle aborde dans cet entretien remarquable plusieurs points brûlants de notre société contemporaine et de la politique de ces dernières décennies. Son livre est un recueil d’une partie de ses textes écrits depuis 50 ans. Ceux-ci évoluent avec la question des identités et celle de l’école, creuset du modèle républicain. Effondrement de l’autorité du parent, du professeur d’école, du politicien, la grande dame le confirme : parce qu’il existe une crise des autorités, la République se révèle non pas épuisée mais menacée. Voici un portrait de la France et de l’éducation qui nous laisse à penser… ou à agir…

Laurent Mauvignier : L’art comme kit de survie

34 min 11 – 2014

Laurent Mauvignier n’est pas un auteur qui vend du rêve. Ses romans ne sont pas des contes joyeux, ce ne sont pas des divertissements heureux, mais d’après lui ils font partie de ces œuvres qui aident à se préparer à la vie. Fin observateur des relations humaines, il les peint dans ses livres de façon cruelle et violente. Parce qu’il l’affirme, la vie est ainsi, dure et pimentée. Ses romans donnent une recette pour saupoudrer notre monde d’un peu de douceur mais c’est au lecteur de s’y atteler. Comme après avoir refermé un livre, lorsque vous aurez retiré votre casque, l’interview écoutée, vous ne serez plus la même personne…
Un entretien réalisé le mardi 30 septembre 2014, à l’occasion de la venue de Laurent Mauvignier à la Librairie Dialogues pour son dernier roman Autour du monde (Éditions de Minuit, 2014).

Oufipo sur les ondes n°23

59 min 48 – 2013

“Oufipo sur les ondes”

Une émission hebdomadaire diffusée sur les ondes de Radio U (101.1 FM), de Radio Neptune (95 FM) et de RCF Rivages (89 FM). Chaque semaine un entretien, un documentaire, un extrait de conférence et deux P.-V.

Au programme de ce vingt-troisième numéro :

un documentaire sur une femme agricultrice émancipée

un entretien avec le photographe Denis Brihat

un extrait de la rencontrer avec Nicole Notat à la librairie Dialogues

les P.-V de Antonin Peretjatko et Bartabas

Pierre Assouline : histoires dans l’Histoire

21 min 32 – 2014

Sigmaringen, le refuge allemand du gouvernement de Vichy en exil.
Après L’épuration des intellectuels et Lutetia, le journaliste et écrivain Pierre Assouline poursuit son exploration des années d’occupation par la tragédie crépusculaire et grotesque des derniers partisans de Pétain.
Entre document historique et création fictive, les quelques clés du roman que nous livre ici l’auteur placent son oeuvre au carrefour entre l’Histoire et l’histoire ; celle de témoins imaginaires, au coeur d’anecdotes, de paroles et de figures du passé, parmi lesquelles le Céline D’un château l’autre.

Un entretien réalisé dans le cadre de sa venue à la Librairie Dialogues le 16 juin 2014.

Maylis de Kerangal : Naissance d’un roman

26 min 40 – 2014

Maylis de Kerangal fait dans l’éclectisme. Du récit initiatique de trois adolescentes au décryptage d’un don d’organe, en passant par celui de la construction d’un pont, il semble qu’aucun sujet n’effraie l’écrivaine.

Bien sûr, elle met un peu d’elle-même dans ses livres. L’un se passe au Havre, sa ville natale, un autre est le résultat de son voyage en Transsibérien à travers la toundra russe. La toundra justement, qui correspond si bien à son type d’écriture. Si Maylis de Kerangal avait dû faire des films, ça aurait été des westerns : image panoramique, sable couleur brûlé à perte de vue, le vent qui s’engouffre dans les canyons. Cette fille de la mer sait mettre de l’espace dans son écriture.

Un entretien enregistré à la librairie Dialogues où elle venait présenter son livre Réparer les vivants le 11 avril 2014.

Véronique Griner-Abraham : “Les vieux monsieurs m’intéressent”

29 min 46 – 2014

Pour nous parler de l’écriture de son dernier ouvrage Vieillissimo, Véronique Griner-Abraham veille à choisir ses mots, prend son temps, comme elle prend le temps d’écouter ses patients dont elle consigne soigneusement les histoires. Dans son livre, avec malice et tendresse, elle dévoile ses trésors et nous cède quelques pépites.

Au micro d’Oufipo, elle raconte les choix qu’elle a fait pour, à partir de cette matière brute, en arriver à un objet somme toute littéraire. Car pour leur rendre leurs souvenirs, elle a dû prêter à  “ses vieux” des personnages et des récits parfois romancés mais toujours fidèles à ce qu’elle a perçu en eux.

Rencontre avec Véronique Griner-Abraham

52 min 31 – 2014

Véronique Griner-Abraham est toujours en retard. Depuis quinze ans, ses patients, ceux qui ont acquis un « savoir du temps », ont appris à l’attendre. « Elle ne fait que les vieux », les déments, les déprimés, les déboussolés dont V. G.-A. se délecte des bons mots, qu’elle a collectés avec humour et tendresse au fil des années et qu’elle nous offre dans son ouvrage Vieillissimo. Aux personnes qui s’inquiètent de l’aspect morose de son travail, elle répond « les gens heureux n’ont pas d’humour ».

Véronique Griner-Abraham était à la librairie Dialogues le 30 avril 2014.

Rencontre avec Maylis de Kerangal

58 min 41 – 2014

Maylis de Kerangal est fille et petite-fille de capitaine au long cours. Elle grandit au Havre. La mer, elle l’a dans le sang. Peut-être est-ce la promiscuité avec cette immensité liquide qui lui a inspiré cette manière d’écrire si ample, qu’elle qualifie elle-même « d’écriture en plan large ».

Après Naissance d’un pont, qui avait fait grand bruit lors sa publication en 2010, elle publie en 2013 son dernier livre Réparer les vivants.

Elle est venue à cette occasion à la librairie Dialogues le 11 avril 2014.

Rencontre avec Sorj Chalandon

42 min 31 – 2014

Journaliste à Libération pendant de nombreuses années, Sorj Chalandon a longtemps été reporter de guerre pour le journal, jusqu’à la prise de conscience de l’impact qu’avait la guerre sur lui.

Contrairement à son personnage Georges dans Le quatrième mur, hapé par la guerre du Liban, Sorj Chalandon décide – avant qu’il ne soit trop tard – d’arrêter le reportage de guerre.

Son métier de grand reporter l’a mené sur des scènes sanglantes et malheureusement célèbres de l’histoire. Témoin au lendemain des massacres de Sabra et Chatila, son livre Le quatrième mur témoigne d’un besoin, après avoir écrit en sa qualité de journaliste, d’exprimer en son nom, 30 ans plus tard, les questionnements et les doutes que cette expérience a remués en lui.

Une rencontre enregistrée à la librairie Dialogues en janvier 2014.

Rencontre avec Antoine Sfeir

38 min 59 – 2013

Antoine Sfeir, politologue français né au Liban, auteur de L’islam contre l’islam, l’interminable guerre des Chiites et des Sunnites (Grasset, 2013), est un spécialiste du Moyen-Orient qui étudie notamment l’islam dans sa dimension géopolitique. Dans cette conférence donnée à la librairie Dialogues le 4 octobre 2013, il revient sur l’origine de la division entre chiisme et sunnisme au VIIe siècle, et expose la façon dont cette scission influe toujours et encore sur les rapports de force et les relations diplomatiques dans certaines régions du monde.

Pierre de Vallombreuse : Eyes wild shot

25 min 27 – 2013

Pierre de Vallombreuse n’a pas froid aux yeux, et pour cause : photographe passionné d’ethnologie, il parcourt le globe depuis 25 ans, à la rencontre de peuples ignorés, à la recherche d’une connaissance de l’homme.
Comment ces peuples concilient-ils tradition et modernité ? Que racontent ces expériences particulières sur l’humain en général ? Telles sont les questions que se pose, et nous pose, ce photographe nomade.

À l’occasion d’une photo-lecture organisée par le Centre Atlantique de la Photographie autour de ses photos, le 13 juin 2013 à la librairie Dialogues, Pierre de Vallombreuse revient sur son parcours d’ethno-photographe, et sur la volonté de découvrir et de transmettre qui l’a poussé à côtoyer plus de quarante peuples autochtones.

Hervé Hamon : Un vent de liberté

16 min 55 – 2013

Hervé Hamon aborde la vie et l’écriture avec l’ardeur d’un marin qui conquiert l’océan.
Un hasard ? Pas du tout.

Passionné par la mer et la navigation, il vogue avec aisance entre les différentes facettes de son existence et les styles littéraires depuis Les porteurs de valises (Albin Michel, 1979) à Ceux d’en haut  (Seuil, 2013) en passant par L’Abeille d’Ouessant (Seuil, 1999).

Un entretien haut en couleur où l’écrivain nous confie sa vision de son art, les caps qu’il s’est fixés et sa rencontre unique avec la ville de Brest.

Rencontre avec Nicole Notat

37 min 10 – 2013

Ancienne secrétaire générale du syndicat CFDT, Nicole Notat est aujourd’hui PDG d’une agence de notation sociale et environnementale. Venue à Brest à l’occasion de la promotion de son livre L’entreprise responsable, une urgence (Éditions Dialogues, 2012), elle explique comment elle en est arrivée à vouloir évaluer l’engagement des organisations (entreprises, administrations, collectivités) sur les objectifs du développement durable, du respect des droits de l’homme et de la responsabilité sociale (Librairie Dialogues, 13 décembre 2012).