Jean-Paul Le Bihan, portrait archéo-logique

3 fois ~20min – 2017

Après presque trente années de recherches archéologiques sur le site de Mez Notariou (Ouessant), Jean-Paul Le Bihan raconte ce que son équipe et lui y ont découvert : entre 1600 avant J.C. et le VIe siècle, l’île a été occupée en permanence, chaque culture laissant sa place à une nouvelle… Le site est si riche qu’il oblige à inventer de nouvelles méthodes de fouille, et devient un site national majeur.

“en une semaine, on a multiplié par 10 le nombre de poterie de cette période découverte en Bretagne”

Download Now

 

Suite à ses fouilles sur le site d’Ouessant, des chercheurs russes s’intéressent au travail de Jean-Paul Le Bihan. Il est alors appelé à collaborer avec des archéologues aux quatre coins du monde, et se passionne pour une région en particulier : l’Abkhazie.   Poésie, politique, voyage, religion… l’archéologie semble être au croisement de tous les savoirs.

“l’Abhkazie n’est reconnue que part la Russie, et trois autres états”

Download Now

 

Le métier d’archéologue a fait rêvé différentes générations d’enfant. Mais le travail de Jean-Paul Le Bihan ne se passe qu’en partie sur le site de fouille… Quel était son rôle une fois de retour sur le(s) continent(s) ?

“il faut 20 ans pour se former, 10 de plus pour être performant, et ensuite on radote”

Download Now

 

Photo : Télégramme / E.C.-L.F.