Johanna Bedeau, profession : documentariste

1 h 10 – Festival Longueur d’ondes 2022

« En 2019, lors d’un entretien à la Scam pour Addor mené par Emily Vallat, Johanna Bedeau disait : « Le documentaire, c’est ce qui me passionne le plus au monde. » Passion documentaire, c’est notre point commun autant que certains des lieux arpentés comme les centres de détention et les lieux de la folie. La rencontrer c’est s’interroger sur ce qui la pousse dans ces terrains de l’Autre ; avec quelle attente, quelle exigence, quelle éthique ? Que ce soit dans les huis clos du féminicide, l’inceste, la justice, les entretiens au long cours… avec magnétophone ou caméra. » Irène Omélianenko

Comment Johanna Bedeau raconte-t-elle les conditions de vie des femmes et des hommes, la justice et l’univers carcéral dans ses documentaires radiophoniques et audiovisuels ?

Un entretien passionnant, mené par Irène Omélianenko, documentariste et Présidente d’honneur d’Addor.

Le samedi 29 janvier 2022, Johanna Bedeau a reçu la mention « Meilleure série », du Prix Longueur d’ondes de la création documentaire, pour Psychiatrie : la folie ordinaire (LSD, la série documentaire, France Culture).

© Photo : Sébastien Durand